Expériences de mort imminente : Attention !

Récemment, j’ai rencontré un homme en Malaisie qui a vécu une EMI lors de sa tentative de suicide par pendaison. Son frère a pu le décrocher alors qu’il ne respirait plus. Des marques noires sont restées sur son cou pendant des semaines.

Frankie dit s’être vu de l’extérieur, et avoir rencontré alors un personnage de lumière rempli d’amour qui lui a dit :

« Ton travail n’est pas fini ».

Plus tard il a cherché Dieu en passant au crible toutes les religions locales, comme l’Islam, et les religions orientales. Mais ni les imams ni les autres chefs religieux ne pouvaient répondre à sa soif de questions sur Dieu. Il était aussi en contact régulier avec des clients chrétiens. Un jour, il a accepté d’aller à une grande réunion d’évangélisation.

Il a fait toute une liste de sujets de prières très précis. Tous ont été exhaussés. L’un d’eux était d’avoir un fils, avec telle et telle caractéristiques, car son couple était stérile. Sa femme est tombé enceinte. Au moment de l’accouchement, le cordon ombilical était entouré autour du cou de l’enfant, il y a eu des complications dans l’accouchement. Il a demandé à la sage-femme comment l’enfant allait, mais elle n’a pas répondu. L’enfant est né mais son corps était presque noir et il n’a pas respiré. Il est alors sorti, a pleuré et à crié à Dieu :

« Tu m’as trompé, tu m’a donné un fils, pour me le reprendre, … tu aurais pu aussi, ne pas me laisser vivre ».

Puis tout à coup, l’enfant a crié et respiré.

Plus tard la sage femme a dit qu’elle croyait ne pas pouvoir le sauver et elle n’avait jamais vu un cas aussi grave.

L’expérience de Frankie reste sobre,
elle ne nous ramène aucune nouvelle information provenant du ciel, ni de nouvelles exhortations, doctrines ou marches à suivre.
Sa conversion fut le fruit d’un cheminement ultérieur à cet épisode. Frankie, d’ailleurs, ne désire jamais en parler.

Frankie est aujourd’hui un évangéliste actif, mais il ne tire aucune conclusion hâtive de son expérience, et ne la partage pas1 autour de lui, ni ne la publie, et sa foi ne repose pas sur celle-ci. Il a refusé de m’en dire plus quand je lui ai demandé plus tard de me rappeler les détails. Il cite la Parole de Dieu et témoigne simplement de ce que Dieu fait tous les jours pour lui dans sa vie.

La plupart des autres récits détaillés d’EMI qui me sont parvenues sont différents, ils transmettent souvent des mises en gardes provenant des morts (ou des anges) pour les vivants, pour nous aider à échapper à un grand tourment. Les avertissements de l’au-delà reprennent les craintes et croyances locales, on croirait parfois reconnaître le modèle des révélations de la « Vierge » Lourdes2.

Qu’est-ce qui guide notre cheminement terrestre ?

Le récit du mauvais riche et de Lazare ne parle en rien d’EMI, (car ni le riche, ni Lazare ne reviennent d’une mort imminente, ils restent trépassés) mais il nous rappelle deux enseignements:

1. Il n’est pas permis aux défunts ayant mis les pieds dans le royaume des morts de nous enseigner quoi que ce soit sur l’au-delà.

2. Ceux que nous devons écouter, nous ont laissé les Écritures

Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent.

Le riche était « mauvais » sur terre, mais il reste « mauvais » dans sa perdition. Il n’ a pas écouté Moïse et les prophètes de son vivant et n’écoute pas non plus Abraham dans son tourment, et il résiste encore à sa parole !

Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront.

Que l’exhortation d’Abraham, nous « persuade » ici-bas d’écouter Moïse et les prophètes, en celui qui accomplit « la loi et les prophètes », par lequel Dieu nous a parlé dans les derniers temps, Le Seigneur Jésus-Christ.

Et Abraham lui dit:
S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait. (Luc 16:29-31)


  • 1 C’est un autre évangéliste proche de ce frère en Christ qui m’en a parlé le premier, et nous avons pu nous rencontré.
  • 2 Récemment, j’ai lu un récit d’E.M.I qui se passe en Amérique du sud, le message est en gros le suivant : « les bonnes sœurs doivent se repentir de leur péchés (en l’occurrence, relations sexuelles avec les prêtres ou entre elles), sinon c’est l’enfer qui les attend ». On perçoit ici la forte influence du catholicisme romain dans l’imagination locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.