« Nous voyons tous ces frères et sœurs de couleur.
Ils réclament l’intégration.
Ils l’auront et dès qu’ils en jouiront, ils deviendront pires qu’avant
.
Ils ne se rendent pas compte que tout cela est inspiré par le communisme !
Ouvre leurs yeux, Seigneur » .
(W.M.B, Questions & réponses, n°1, 1964, page 51).


racisme

Les branhamistes poussent de grands cris lorsque l’on ose remettre totalement en question l’appel prophétique de leur prophète. Ces derniers jours, sur un forum apparaissait le texte suivant:

Bonjour à tous, sur un forum chrétien, quelqu’un a posté un message reprenant les textes de W. Branham, pour en démontrer son soi-disant racisme. J’ai donc fait mes recherches dans la multitude des messages de W. Branham, car cet homme, qui a prêché en Afrique très souvent, n’était certainement pas raciste. J’ai aussi recherché sur quel site, ces propos étaient tenus, et il se trouve que c’est sur ce site !!! C’est une honte !!! .

La personne en question écrit qu’il ne s’agit pas d’un texte rédigé par William Branham mais il aurait été écrit par un vieux pasteur noir américain. Nous allons donc reprendre tout le contexte de la citation et ce sera à nous de vraiment pouvoir dire, QUELLE HONTE POUR BRANHAM !

Pour ne pas l’oublier, les campagnes de Branham en Afrique avaient pour cadre à l’époque la très raciste Union Sud Africaine, ce qui permet de relativiser la déclaration de notre interlocuteur.

Que s’est-il passé l’autre jour quand fut posée cette question sur la ségrégation raciale dans le sud ? Lorsque le gouverneur de l’Alabama … (ici les points de suspension apparaissent dans le texte de Branham). J’aimerais pouvoir parler à ce pasteur, Martin Luther King. Comment cet homme peut-il en tant que chef conduire son peuple dans un piège mortel ? Si ces gens étaient des esclaves, j’irais là-bas et je me battrais pour eux. Mais ce ne sont pas des esclaves, ce sont des citoyens de ce pays ! En ce qui concerne les écoles, si les gens ont le cœur dur et ne comprennent rien à ces choses, vous ne pouvez pas les conduire de force dans les choses spirituelles: il s’agit là d’une question politique. Il faut qu’ils acceptent cela et naissent de nouveau ; alors ils comprendront ces choses. Si seulement je pouvais parler à cet homme ! Au nom de la religion, il conduit ces braves gens vers un piège mortel et sera la cause de la mort de milliers de personnes.

Mais ils ne voient que l’aspect naturel des choses. J’étais en Louisiane lors de ces soulèvements. Il y avait un prédicateur de couleur, un cher frère. Il se leva et demanda à la milice: « Puis-je leur parler ? Ce sont les gens de ma race. Alors le vieux prédicateur se leva et dit: « Jusqu’à ce matin, je n’ai jamais eu honte de ma couleur, un cher frère. C’est mon Créateur qui m’a fait ce que je suis » . C’est ainsi qu’Il désire que nous restions. C’est ainsi qu’Il demande que chaque homme reste. Il a fait des fleurs blanches, des fleurs bleues, des fleurs de toutes les couleurs. Ne les croisez pas !

Vous iriez contre la nature. Cet homme dit: « Jusqu’à ce matin, je n’ai jamais eu honte de ma couleur. Mais quand je vois mon peuple se soulever et faire les choses qu’il fait maintenant, j’ai honte pour lui » . Je pensai: « Que Dieu bénisse cet homme ! » Il dit: « Vous ne faîtes que causer du trouble ! Regardez nos écoles ! Si nous n’avions pas d’écoles, ce serait différent, mais qui a les meilleures écoles de toute la Louisiane ? … (ici, c’est Piette qui met des points de suspension) Branham reprend: « Autrefois, ces gens étaient des esclaves. Mais ce sont mes frères et mes sœurs. S’ils étaient encore dans l’esclavage, je dirais: « Joignons-nous à eux, descendons dans la rue et protestons ! ».

Mais ce ne sont pas des esclaves. Ce sont des citoyens qui ont les mêmes droits que n’importe qui. Tout cela ne vient que d’une mauvaise inspiration issue de l’enfer dans le but de causer la mort de millions de ces gens. Ils vont faire une révolution, c’est certain ! Mais ce n’est pas juste. Les hommes et les femmes ont leurs droits. Que nos frères soient noirs, jaunes comme les japonais ou de toute autre couleur, cela ne fait aucune différence devant Dieu. Nous sommes tous des descendants d’un seul homme, Adam.

Mais si Dieu NOUS A SÉPARÉS ( NDLR = SÉGRÉGATION) et donné différentes couleurs, RESTONS AINSI. Si j’étais jaune, j’aurais aimer rester chinois ou japonais. Si j’étais noir, j’aimerais rester noir puisque Dieu m’a fait ainsi. D’ailleurs dans la race noire, il y a bien des caractères que la race blanche pourrait envier. Ils ne se tracassent pas comme nous, ils sont plus spirituels. Ils ont mille et une petites choses que nous n’aurons jamais. C’est Dieu qui les a faits ainsi. Qui pourra jamais chanter aussi bien qu’un chœur de noirs ? Où trouverons-nous des voix pareilles ? J’ai vu de ces hommes venir du fond de la brousse ne sachant distinguer leur droite de leur gauche, il y en avait 30 ou 40 tribus. Mais lorsqu’ils se mirent à chanter, les chanteurs professionnels dirent: « Nous ne pourrons jamais chanter comme cela. Ils font travailler les chœurs pendant des années pour leur faire maîtriser le haut et le bas de l’octave, mais quand ils entendent chanter ces gens PRIMITIFS, ils disent:
« Ecoutez-moi cela ! » . Ils chantent à la perfection et dans différentes langues. Ils sont doués ! Mais vous voyez, tout cela doit arriver. C’est à cause d’un politicien que vous avez élu ( NDLR Kennedy) avec vos machines à voter trafiquées. L’autre jour, il y avait le gouverneur, (NDLR Wallace en Alabama) lui a été élu et assermenté dans cette fonction par le peuple. On parla de l’aspect constitutionnel de la ségrégation. La constitution dit que chaque Etat peut agir selon ses propres vues  (NDLR …) Il y a une chose pour laquelle je prie: c’est que le frère Martin Luther King se réveille un jour. Il aime son peuple, cela ne fait aucun doute. Mais s’il pouvait seulement discerner ce qui l’inspire ! A quoi cela sert-il d’aller dans une certaine école si pour en arriver là il faut des millions de morts ? » .
(W.M.B, Le 3ème exode, pages 17-19).

Remarquez que notre interlocuteur nous accuse d’avoir falsifié la citation des fleurs en l’attribuant à Branham alors qu’il s’agirait du vieux pasteur noir de Louisiane !

Le problème débute à partir de « J’étais en Louisiane lors de ces soulèvements. Il y avait là un prédicateur de couleur, un cher frère. Il se leva et demanda à la milice (ici commence l’intervention du pasteur noir introduite par l’ouverture du guillemet « Puis-je leur parler ? Ce sont des gens de ma race » .

Le guillemet se ferme et Branham reprend la parole et il déclare:

« Alors ce vieux prédicateur se leva et dit:( le guillemet s’ouvre et le prédicateur noir reprend:« Jusqu’à ce matin, je n’ai jamais eu honte de ma couleur. C’est mon Créateur qui m’a fait ce que je suis » (le guillemet se ferme). Commence alors une intervention de Branham: c’est ainsi qu’Il désire que nous restions. C’est ainsi qu’Il demande que chaque homme reste. Il a fait des fleurs blanches, des fleurs bleues, des fleurs de toutes les couleurs. Ne les croisez pas ! Vous iriez contre la nature. Cet homme dit: (le guillemet s’ouvre et le pasteur noir reprend la parole ! Il est donc évident que le texte contesté est bien celui de Branham, d’autant plus qu’il reprend la même idée plus loin: « Mais si Dieu nous a séparés et donné différentes couleurs, restons ainsi. Si j’étais jaune, j’aimerais rester chinois ou japonais. Si j’étais noir, j’aimerais rester noir puisque Dieu m’a fait ainsi » .

Langage facile à comprendre ! Chacun reste avec ceux de sa propre race et surtout pas de mélange. De plus, l’attaque de Branham à l’encontre de M-L King est écœurant. Les noirs du sud ont été affranchis par Lincoln au 19ème siècle et tous savent que malgré cela, ce fut la galère pour les afro-américains jusqu’à l’orée des années 70, il y a plus de 30 ans ! Les noirs étaient en principe des citoyens américains mais dans le sud des citoyens de seconde catégorie, si pas de troisième. Avec George Wallace, la ségrégation raciale était appliquée à la lettre.

Des restaurants séparés, des cinémas séparés, des piscines séparées, des écoles séparées, des bus séparés, des vespasiennes séparées, des églises séparées et interdiction aux noirs de rentrer dans les universités d’état. Les noirs en Alabama constituent 48% de la population et aucun élu de leur race. Nous savons de quelle manière le Ku Klux Klan réglait le problème ! Ce qui est affreux de la part de Branham s’est d’oser dire que la ségrégation étant une loi, les noirs devaient s’y confirmer. En fait, nous pouvons assurer que le vrai prophète dans cette sale histoire était le pasteur baptiste noir Martin Luther King et certainement pas William Marrion Branham. Remarquez qu’il n’y a pas eu ces millions de morts prédits par ce faux prophète de malheur ! Écoutons-le encore dans diverses citations:

Nous voyons tous ces frères et sœurs de couleur. Ils réclament l’intégration. Ils l’auront et dès qu’ils en jouiront, ils deviendront pires qu’avant. Ils ne se rendent pas compte que tout cela est inspiré par le communisme ! Ouvre leurs yeux, Seigneur .
(W.M.B, Questions & réponses, n°1, 1964, page 51).

NDLR: Branham ne connaît pas plus le communisme que la Bible. Le communisme désire selon Marx “chasser Dieu du ciel” (et les chrétiens de la terre), mais sans grandes différences entre les blancs et les noirs.

De plus, il calomnie Martin Luther King:

Je pense que Martin Luther King est inspiré par des idées communistes .
(W.M.B, La Parole Parlée, Il prend soin, et vous ?, série n°3, n°6, 1963, page 3).

Comme ce prédicateur dont je vous ai parlé dimanche passé, ce Martin Luther King et ses âmes précieuses aux yeux de Dieu qu’il conduit directement à la mort … pensez donc, vouloir faire une révolution pour une simple question d’écoles.
(W.M.B, J’accuse cette génération, n°9, 1963, page 25).

Tout ceci est une autre évidence que Branham n’est pas conduit par Jésus-Christ !


 

Dans cet article, vous verrez que W. M. B a eu des relation très influentes avec un membre du Ku Kux Klan.

NDLR: … et pourtant, la Bible n’est pas raciste, voir la RD 2011-02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *