Voici quelques extraits de l’article du “LE MESSAGER – Chablais Jeudi 1″ août 2019”. En fin d’article, nous donnerons quelques commentaires.


Ils sont dans les parcs, les rues, les ports. Ils nous téléphonent et frappent à nos portes pour nous évangéliser. Mais les connaît-on vraiment ? Qui sont les Témoins de Jéhovah, et que pensent-ils ?
DOSSIER RÉALISÉ PAR THIBAULT PETIT AVEC AMÉLIE LÉCOYER

Ils ont tous les deux fait de la prison. L’un, parce qu’il a castagné la police. C’était un soir et il avait bu. L’autre a refusé d’effectuer son service militaire et s’est retrouvé aux arrêts. Ils sont en chemise et pantalon de “costume, élégants. Ils sont Témoins de Jéhovah. On est au parc thermal de Thonon, un mercredi, 18 heures, ciel bleu. Et je m’apprête à suivre un cours biblique. Fabrice*, visage sec, cheveux en arrière et voix bienveillante.. : « C’est sain de se poser des questions ». Dans le Chablais, les Témoins de Jéhovah se portent bien, ils sont 100 à 120 prédicateurs.

On les voit à l’entrée des parcs et dans les ports; «aux endroits stratégiques » …

Fabrice sort une Bible et donne des exemples de «conduite immorale» : les adultères, les ivrognes, les menteurs et les homosexuels. Il s’arrête, me regarde, sourit, doucereux :

« Avant, je pratiquais presque tout ce qui est écrit »,

dit-il, comme pour me rassurer, clin d’il. Puis il raconte son histoire : il aurait eu une vie de débauche, de saoulerie, de prison. Un jour, des Témoins de Jéhovah ont toqué à sa porte. Lui leur parlait de Mahomet et de Bouddha, comme
ça, «pour les taquiner ». Mais à force d’obtenir des réponses, il a été convaincu et a repris sa vie en main. Nathan, chemise blanche et crâne rasé, se penche vers moi : « On tourne à a catastrophe. Il y a des rois, des dictateurs, des présidents, mais il n’y a pas de pays où ça va bien car Satan domine le monde ». – Fabrice hoche la tête : « On vit actuellement les Deniers jours »…

… Lui bosse dans une usine et consacre son temps libre à l’évangélisation. Au travail ? «On évite d’en parler pendant huit heures, ça peut être mal perçu, ou alors sur les temps de pause», – disent-ils. … les Témoins de Jéhovah refusent de chanter les hymnes. « On respecte les lois du moment qu’elles n’entrent pas en contradiction avec la Bible », glisse Fabrice. Il réfléchit : « C’est de l’obéissance relative. Je préfère passer trois ans en prison que d’effectuer mon serbice militaire ».

« Les catholiques sont déviants » Le deuxième jour, Fabrice donne rendez-vous. au port de Rives, sur un banc, à l’ombre. Il est prévu qu’on étudie la question numéro 8 du livret, « Pourquoi Dieu permet-il le mal et les souffrances ? » J’ouvre le fascicule : Hitler, symbole d’un monde gouverné par Satan, par l’homme, donc «imparfait», est dessiné sur un côté. Les cours fonctionnent comme ça : à chaque séance, une question, et des réponses piochées dans la Bible. Cette fois, Fabrice est accompagné d’une femme, Josiane, ex-catholique, «pas convaincue par leur pratique de la Bible ». …

Sous couvert d’anonymat, un de nos journalistes a suivi deux cours avec les Témoins de Jéhovah. Ce mouvement religieux se réclamant du christianisme dit annoncer la bonne nouvelle.

En fait, les Témoins de Jéhovah sont persuadés que Dieu va anéantir les gouvernements humains, c’est l’Armageddon. Du coup, pour eux rien ne sert de prendre par aux affaires du monde «ni de faire de grandes études ». Ce serait comme envoyer un CV dans un boîte qui va fermer », assure Fabrice, calme comme une mer sans vent. Lui bosse dans une usine et consacre son temps libre à l’évangélisation. Au travail ? «On évite d’en parler pendant huit heures, ça peut être mal perçu, ou alors sur les temps de pause», – disent-ils. – Apolitiques, les Témoins de Jéhovah refusent de chanter les hymnes. « On respecte les lois du moment qu’elles n’entrent pas en contradiction avec la Bible », glisse Fabrice. Il réfléchit : « C’est de l’obéissance relative. Je préfère passer trois uns en prison que d’effectuer mon service militaire ».

« Vous voulez une Bible ? » Il me tend un épais livre à la tranche argentée. Son titre : La Bible. Traduction d’un monde nouveau. « Vous pouvez la garder, je vous l’offre. » Une fois le livre en mains, je peux alors suivre. Du moins tenter : « Isaïe chapitre 35 verset 1 », « Daniel chapitre 10 verset 53 », « Jérémie chapitre 25, verset 34 »… annonce l’orateur. Pas facile de s’y retrouver. Me devinant un peu perdue, mon voisin me guide.
L’intervention est terminée, Les applaudissements retentissent.

Les Témoins de Jéhovah sont aussi l’objet de critique parce qu’ils utilisent leur propre traduction de la Bible.

Sont-ils une secte ?
Disons-le d’emblée : les Témoins de Jéhovah ne sont pas considérés comme une organisation sectaire, pour une raison simple : il n’y a aucune secte en France. En fait, en 1995, des députés avaient classé l’organisation sur la liste des sectes. Mais en 2005, ce rapport a été considéré comme obsolète par le gouvernement. En 2011, la Cour européenne des Droits de l’Homme a même demandé à l’administration fiscale de lui accorder le bénéfice d’association cultuelle. Cela dit, l’association chrétienne est suivie de près par la Mission – interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Ce qui pose problème?

Leur rejet des transfusions sanguines, l’isolement social lié à leur refus de se mêler au « monde mauvais » et donc de côtoyer des personnes qui ne sont pas Témoins de Jéhovah, notamment. L’organisation a aussi été critiquée pour encourager les victimes d’abus
sexuel à ne pas porter l’affaire devant les tribunaux.
Dans le Chablais, les avocats spécialisés ne font état d’aucune plainte déposée à l’encontre de l’organisation. Quant à celle-ci, elle pointe un autre argument: « une secte est un mouvement ayant un homme pour chef. Les Témoins de Jéhovah ne considèrent aucun homme comme leur chef». Logique: leur chef, c’est le Christ.


Commentaires de Vigi-Sectes sur cet article de presse du Messager

Une courte visite de journalistes non avertis dans une assemblée quelconque ne permettra que de voir la devanture de l’organisation. Une réponse d’une association chrétienne qui informe sur les sectes et les mouvements religieux comme la notre, donnera un éclairage différent d’un mouvement se réclamant du christianisme. Nous n’avons pas d’antipathie pour les Témoins de Jéhovah (TdJs), au contraire c’est avec joie que nous dialoguons avec eux, mais nous avons un regard très critique sur le comportement sociétal de leur organisation, et sur leur
croyances pseudo-chrétiennes.

Plusieurs point de l’article nous interpellent: premièrement l’affirmation

« en France, …
il n’y a aucune secte »

L’avènement de la laïcité et du rejet des croyances dans la sphère privée ne saurait exclure le mot secte de la langue française. Il est vrai que de nos jours il porte une connotation très négative qui ne caractérisait pas obligatoirement le terme original. Une secte peut aussi simplement être une « école de pensée » souvent issue d’un ensemble plus important dont elle s’est séparé. De nos jours, de façon pratique on retiendra plutôt le sens de « mouvement fermé, qui porte atteinte à la liberté individuelle, qui cache souvent des pratiques immorales, qui s’enrichit sur le compte de ses ouailles et qui obéit aux ordres d’un gourou ». Les sectes « apocalyptiques
» annoncent aussi la fin du monde … pour demain …

Sur la base de cette définition les Témoins de Jéhovah sont bien une secte du XXI ème siècle.

Reprenons brièvement ces quatre points:

A: comportement sociétal

1) Perte de liberté individuelle et lavage de cerveau

Quand vous avez rencontré un « témoin de Jéhovah » c’est pareil que si vous en aviez rencontré mille! Ils ont tous le même message, la même doctrine, les mêmes réponses! Ce n’est pas un hasard mais la conséquence d’une allégeance complète à une organisation dictatoriale lors de son baptême. Le nouveau converti accepte que seuls les TJ sont dans la vérité et que toute la lumière et tous les enseignements proviennent du « collège central » américain qui a la haute main sur toutes les publications mondiales. Que vous soyez français, anglais ou chinois vous lirez, le même dimanche, le même texte et subirez le même endoctrinement. Les TJ sont les plus grands éditeurs du monde et nous sommes admiratifs face à cette « immense machine » qui permet de tels exploits. Le problème c’est la perte de la liberté personnelle: vous n’avez pas le droit de penser autrement que la Société …

2) Pratiques immorales

Les TdJs ont visiblement une morale et notre société a bien des choses à apprendre dans ce domaine… Mais tout ce qui brille n’est pas or. Le problème le plus important est celui de la pédophilie parmi les TdJs. Il est clair que ce n’est pas la doctrine qui est enseignée par la Société, mais c’est la doctrine qui protège les brebis noires. Nombreux sur internet sont ceux qui crient leur détresse alors que les responsables ne sont pas poursuivis. Les TdJs se retranchent derrière une déclaration biblique qui doit s’appliquer en fait dans un tout autre contexte (celui de la critique non justifiée des anciens de la part d’individus):
Les TdJs ne retiennent une accusation de pédophilie que s’il y a 2 témoins qui peuvent en attester … Rares sont les pédophiles qui donneront les preuves de leur égarement. Les procès sont actuellement nombreux surtout en Amérique et la Société possède un fichier secret de plusieurs dizaines de milliers de signalements qu’elle ne veut pas communiquer à la justice…

3) L’argent

Partis de rien il y a un peu plus d’un siècle ils sont milliardaires. C’est tout dire. Des millions de personnes donnent leur temps et leur argent pour engraisser cette multinationale sans scrupule. Certes, actuellement du moins, tout est « volontaire ». Du moins c’est ce qui est dit. Les pressions financières existent bel et bien et, comble de l’ironie,  les « pigeons » sont heureux de se faire plumer « pour l’organisation de Jéhovah ». Leurs immenses richesses leur permettent actuellement  de « régler à l’amiable » bien des cas de pédophilie. On peut aussi noter que leur argent n’est pas employé pour soulager la misère du monde mais pour accélérer la propagation de leurs doctrines.

4) Obéir à un gourou

Bien que le fondateur et surtout son successeur aient été d’authentiques gourous, il y a actuellement et depuis longtemps une direction collégiale. En pratique cela ne change rien. Les ordres émanent du « collège central » et sont applicables immédiatement sur la terre entière. Et quand ils se trompent ? On doit obéir et répandre l’erreur jusqu’au moment où l’ordre opposé viendra du « collège central ». En bout de chaîne cela sera interprété généreusement comme une « nouvelle lumière ». Nous avons le témoignage extraordinaire d’un Vice Président des TdJs qui s’était permis de mettre en doute certains points de la doctrine officielle. Après une cinquantaine d’années de bons et loyaux services, il fut exclu sans miséricorde et laissé dans le besoin.
Le « collège central » c’est plus qu’un gourou, c’est leur dieu.

5) Les sectes apocalyptiques

La peur de la « fin du monde pour demain » est un moyen intéressant pour récupérer beaucoup d’argent. Les TdJs ne s’en sont jamais privés et nous conseillons la lecture en ligne de la brochure « Les TdJs faux prophètes du XXème siècle », vous pourrez vous-mêmes lire les documents originaux. En effet ils détiennent le record bien peu honorable d’avoir fixé le plus souvent la fin du monde à des dates précises. Il va sans dire que cela a des conséquences sur les individus, sur la famille et sur la Société

Nous n’avons pas parlé de deux aspects importants qui les plaçaient  jadis en opposition avec les lois françaises. Actuellement un seul demeure. Bien qu’ils aient écrit, pendant la dernière guerre mondiale qu’ils n’étaient pas contre les obligations militaires (copie du document original sur demande) de nombreux TdJs sont allés en prison pour avoir refusé le service militaire obligatoire et même le service civil. Ces temps sont révolus en France car il n’y a plus de service militaire. Par contre l’interdiction de recevoir une transfusion sanguine est franchement anachronique et immorale. Il est normal qu’une personne puisse choisir elle même d’avoir une transfusion ou pas, d’être opérée ou pas mais ce qui est insupportable c’est la pression qui est faite sur les adhérents. S’ils acceptent une transfusion ils se retirent eux mêmes de l’organisation (formulation douce de l’exclusion) et sont coupés de tous leurs amis, voire de leur famille car ils sont devenus des « apostats » infréquentables. Quand vous savez que le salut éternel dépend de l’appartenance à l’Organisation des TdJs vous avez compris que ces gens là vivent la terreur et l’angoisse de “l’interdit catholique » aux plus sombres périodes de l’inquisition.
En conclusion de ce chapitre sociétal: Les TdJs sont globalement des hommes et des femmes de bonne volonté qui s’appliquent à avoir une tenue exemplaire. A ce titre, ils sont dignes de notre respect. Quant à l’aspect dictatorial de l’organisation à laquelle ils ont fait allégeance nous ne pouvons que nous y opposer et attirer l’attention sur les dangers de ce mouvement qui nous apparaît comme une monstrueuse tromperie.

Pour avoir une vision plus objective sur la question de “qui sont vraiment les TdJs?”, nous recommandons de consulter des documents de spécialistes du sujet : Notamment …

  • Le site info-sectes.org : une référence de spécialiste incontournable sur le sujet, mettant à disposition gratuitement le livre de Pierre ODDON: Les TdJs les dessous de l’histoire, au format pdf.
  • Le livre mondialement connu de Raymond Franz, un défecteur haut placé car ancien membre du Collège Central des Témoins de Jéhovah : Crise de Conscience.
  • Le livre suivant: Les témoins de Jéhovah à la lumière de la Bible et de l’histoire – de Sarkis Pachaian: (l’auteur n’est pas un ex-TdJ)

Notre association Vigi-Sectes désire mettre gracieusement ce dernier livre à disposition de toute bibliothèque municipale du Chablais. Il suffit d’en faire la demande à info@vigi-sectes.org avant le 31 déc. 2019

B: L’aspect religieux

C’est à notre avis le plus important car c’est le cœur du sujet. Mais il est clair que nous sommes en France, un pays où toutes les religions sont considérées en principe comme égales et respectables. Seul l’aspect sociétal présente de l’intérêt dans un pays laïque. ’agnosticisme, la laïcité et la tolérance sont les ingrédients fondamentaux de la postmodernité.

Les explications « religieuses » sont certes fondamentales ici pour comprendre les TdJs, mais sont malheureusement interprétées pour la plupart comme des « querelles de clochers » supplémentaires, sans grand intérêt pour le commun des mortels qui ne semble pas intéressé par « la question religieuse ».

L’aspect religieux, c’est pourtant ce qui fera réfléchir les TdJs, ou les TdJs en devenir.

Une question se pose : Doit-on ne faire mention que de la problématique sociétale ? Quand les gens ne savent pas ce qu’est une bible, doit-on disserter de religion ou d’une traduction tendancieuse de la bible? Eh bien Oui! Nous ne pouvons pas faire l’impasse d’aborder brièvement 4 aspects de leur croyance, et ceci pour 3 raisons :

  • L’article du Messager du chablais aborde la dimension religieuse en présentant les TdJs à plusieurs reprise comme des chrétiens. C’est une erreur monumentale, qui ne peut rester sans réponse.
  • Ce sont de citoyens en recherche religieuse qui seront trompés par cet article et peuvent potentiellement devenir TdJs. Un avertissement religieux est nécessaire.
  • L’article de presse conclue par une contre-vérité chez les TdJs, qui est au cœur de la problématique, et qui nous touche en tant que croyant:

Leur chef, c’est le Christ !

Leur chef c’est leur organisation américaine, le collège centrale qui est donc antichristique.

1) Les TdJs ont leur propre traduction

… nous dit l’article. Eh alors dira l’agnostique, quel est le problème ? Si un restaurant a sa « propre » spécialité culinaire ce n’est pas un mal, c’est même une preuve de créativité! Mais dans l’optique judéo-chrétienne, c’est Dieu le créateur de l’univers, qui est l’auteur (par inspiration) des Saintes Écritures. Biaiser Sa Parole en rajoutant, enlevant ou transformant des mots, est formellement réprouvée selon la Bible, autant par les Écrits de l’ancienne alliance (ancien testament) comme dans ceux de la nouvelle alliance (nouveau testament).

La traduction de la Bible des TdJs n’est pas seulement « propre » à eux, elle contredit les bases même de la Bible. Elle est inspirée de la traduction hérétique du Nouveau Testament d’un ex-curé, Johannes Grebber, qui l’a réalisé en pratiquant le spiritisme et a émigré d’Allemagne vers les Etats-Unis. Le spiritisme est un des plus grave péché mentionné dans la Bible. En cela, la Société de la Tour de Garde s’oppose aux bases même de la Bible.

D’autres aspects doctrinaux de ce mouvement ont des conséquences dramatiques.

2) La volonté de l’organisation passe avant les valeurs bibliques

Ne pas accepter un don de sang de son époux lors d’un accouchement, est littéralement non chrétien (car le l’homme et la femme ne forme qu’ une seule chaire, et l’homme doit aimer sa femme, étant prêt à mourir pour elle). L’organisation prend indirectement droit de vie ou de mort sur ses membre, bien entendu, pour les TdJs, c’est la volonté de « Jéhovah » et chacun est libre et responsable de son choix. L’organisation se lave les mains des morts qui auraient pu survivre. Peu de gens savent que nombre d’exclusions relatives aux transfusions ont été décidées dans leur collège centrale sans faire l’unanimité. Les conséquences sont que la vie de milliers d’innocents sur plusieurs décennies s’est jouée à quelques voix prêt.

3) La bonne nouvelle?

De quelle bonne nouvelle parle-t-on chez les TdJs? Il n’y en a pas. Chez les chrétiens, il y a une bonne nouvelle, Christ est mort pour nous sauver, et quiconque croit en Lui à la vie éternelle. Les TdJs n’ont pas l’assurance du Salut pour lequel, ils travaillent toujours, et sans parvenir à une relation intime avec Jésus.

Un déflecteur ne se verra pas le droit de parler à ses proches qui encore TdJs. On pourrait citer encore nombre raisons pour expliquer comment les TdJs se sont coupés du christianisme et ne sont pas chrétiens.

Terminons par une lecture attentive d’un de leur livre, qui parle de la personne centrale du judéo-christianisme – Christ.

4) Leur livre « Le plus grand Homme de tous les temps »

est sensé présenter Jésus affiche un blasphème sur Christ dans chacun de ses 133 chapitres. … Il est intéressant de voir que ce livre mentionne plus de 130 fois le terme Pilate, en faisant le zèle de lui coller des titres honorifiques (le gouverneur Ponce Pilate), et concluent sur qui est Jésus par une Parole de Pilate – Or Pilate n’a pas reconnu que Christ est “le Chemin, la Vérité et la Vie” . Il l’a condamné et s’en est lavé les mains. Les TdJs qui sont-ils vraiment?

En fait, ils sont comme Pilate, ils ne reconnaissent pas qui est Jésus (cf- Jean 8:24; Jean 20;28; 1Jean 5:21), et le rejettent.

  • Jean 8:24  C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. 
  • Jean 20:28  Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! …
  • 1Jean 5:21  C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. …

Notre conclusion en une phrase sur l’aspect religieux:

Les soit-disant Témoins de Jéhovah
sont en fait
des Témoins de Pilate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *