Jésus a dit :

Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis.
(La Bible – Jean 13:13)


Que penser des ordres ou sociétés secrètes (ou discrètes) en tout genre?

  • Le chrétien les rejettera, mais sans savoir pourquoi !
  • Leurs adhérents ne voudront pas les remettre en cause.

A entendre les partisans des 2 sons de cloches, on ne saurait que choisir.

Le pasteur AFOLABI Barthélémy est passé par différents mouvements ésotériques comme Eckankar, la Rose-Croix et le bouddhisme avant de devenir Chrétien. C’est son témoignage d’un ex-membre, connaissant bien le sujet, qui nous éclairera et nous permettra de ne pas rester indécis quand à ces mouvements. Il discute son parcours spirituel, et la compatibilité entre la Rose-Croix et le Christianisme.

Aujourd’hui pasteur et évangéliste zélé pour Celui qui l’a racheté

« On m’avait vanté le mérite des sociétés mystiques et j’y avais cru. Je voyais en elles le cadre d’un accomplissement d’une ambition qui me brûlait depuis ma tendre enfance. Le désir de trouver et de communiquer avec Dieu, de devenir quelqu’un, d’être riche et puissant et d’exercer un puissant ascendant sur mon entourage. Le désir d’acquérir de grandes connaissances et des capacités me permettant de diriger ma vie comme je l’entends, et de manipuler celles des autres m’avaient donc poussé dans ces sectes ésotériques.

Mais à chaque fois, j’ai été déçu et désenchanté. J’ai vite fait de constater que sous une forme déguisée c’est toujours les mêmes pratiques du fétichisme et du vaudou consistant à faire appel à des forces du mal plutôt qu’au Dieu d’amour.

pasteur AFOLABI Barthélémy,
ex Rosicrucien

Vu mes expériences, je n’acceptais pas d’attendre des initiations successives pour arriver en haut de l’échelle. Autre constatation et non des moindres dans ces sectes, je n’éprouvais pas la paix, la paix intérieure, en réalité, c’est la quête de cette paix intérieure qui m’avait poussée à abandonner le vaudou pour ces pratiques ésotériques.

Que ce soit dans la Rose-Croix, dans l’Eckankar, dans la franc-maçonnerie dans le bouddhisme, ou autre… on vous tiendra le même langage, à savoir :

– d’acquérir la maîtrise de votre vie,

– vous introduire dans la connaissance suprême, celle des mystères de l’univers,

– et de vous amener à tout dominer mais

… que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? (Mat 16:26 )

C’est ce sentiment diffus de perdre son âme et d’être en fin de compte éloigné de Dieu, qui engendre à ceux qui le ressentent ce manque de paix intérieure, c’est cela qui m’a amené à faire l’expérience de plusieurs de ces sociétés secrètes ou mystiques, croyant chaque fois y découvrir Dieu.

Aujourd’hui notre frère Barthélémy a trouvé le seul Maître : Jésus-Christ. Il est un pasteur et évangéliste zélé pour Celui qui l’a racheté.




Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *