Traduction en français d’un article de KSB Alerte

La question demeure:

Sur quelle base de foi veulent-ils continuer ?
Sur les anciennes règles de la secte,
ou sur l’Évangile?

Les sites Web des communautés européennes Kwasizabantu ont été déconnectés d’internet (sauf le site roumain), celui d’Australie ne peut pas être atteint – le détachement de Kwasizabantu a commencé dans le monde entier. Ici et là, les divisions sont déjà évidentes: certains veulent continuer avec KSB, c’est-à-dire Lydia Dube et Erlo Stegen, tandis que d’autres se séparent de KSB. Soudain, cela devient évident: les «Frères», qui étaient par ailleurs si unis et se faisaient confiance, se font soudainement face de manière irréconciliable – tout comme les frères Erlo et Friedel Stegen. C’est le résultat de l’insistance sur l’exclusivité d’un “chemin supérieur”, qui est maintenant susceptible de s’avérer être le mauvais chemin même pour les extrémistes.

Les règles humaines, principalement basées sur le culte des Zoulous en Afrique du Sud, ont poussé la secte dans un recoin spirituel d’où il sera difficile de trouver son chemin – même après s’être éloignée de Kwasizabantu. La contrainte à la pastorale, la confession constante des péchés devant les pasteurs, les rites de mariage insensés, le système de commandement et d’obéissance, le refus de toute responsabilité des dirigeants envers les congrégations, la séparation systématique des membres féminins et masculins de l’église, les interdictions et les commandements arbitraires, la conscience d’élite générée artificiellement et l’hostilité toujours soigneusement cultivée envers le reste du monde évangélique – la fondation des communautés Kwasizabantu n’a vraiment rien à voir avec l’évangile de Jésus-Christ.

Mais:

continueront-ils toutes ces «traditions»?

Sinon, que reste-t-il d’exclusivité, d’attraction d’une «élite religieuse», que reste-t-il des relations prétendument si spéciales avec Dieu que seul Kwasizabantu aurait pu avoir? Vont-ils continuer à croire en une résurrection qui n’existait pas, mais qui est l’essence même de KSB?

Les anciennes congrégations «libres» de la KSB continueront-elles à croire en l’histoire de Lydia Thofozi Dube, si fondamentalement opposée à l’Évangile? Cette croyance est la ligne épaisse de toute l’histoire de la KSB, la rend invraisemblable et la prive de toute gravité. C’était un mensonge depuis le début, l’histoire d’une petite femme noire qui était consciente de l’attention du petit cercle autour d’Erlo Stegen et savait comment utiliser sa chance pour une carrière dans la mission.

Vous devez lire attentivement le petit livre du Dr. Kurt Koch – “In Paradise”. Ensuite, vous remarquez diverses choses de ce livret laissent le Dr. Koch apparaître sous un mauvais jour. Koch essaie de «normaliser» les résurrections en tant que telles avec plusieurs «preuves», mais il n’en a aucune. Tout ce qu’il écrit a été lu ou entendu, vous pouvez le croire – ou pas. Koch ne connaît également que l’histoire merveilleuse et carrément scandaleuse de la résurrection de Lydia Dube par ouï-dire – il n’était pas là. Il fait confiance et croit ceux qui lui en ont parlé – ce sont les 5 suspects habituels: Les Stegens, Erlo, Friedel, Rita, Martin Heino. Puis deux Dubes, Hilda et Jabulani, puis Mama Nsibande, un Emmanuel Khwela et une Helen Mzila.

Koch lui-même, à cette époque à cause de l’adultère et du divorce d’avec sa femme dans le spectre protestant en Allemagne, pouvait bien utiliser l’histoire pour se faire un nom et l’écrire avec enthousiasme – que ce soit vrai ou non: cela devait simplement être vrai. Quiconque le lit DOIT non seulement avoir de sérieux doutes à son sujet, mais DOIT le rejeter à la lumière de l’Évangile. C’est du faux.

Mais: L’histoire montre une autre particularité de Kwasizabantu – à savoir que les doutes ne sont pas autorisés et que l’inimitié implacable s’ensuit. Comme dans le communisme, où le parti a toujours raison, Kwasizabantu a toujours raison, tout le monde a tort.

Alexander Seibel, célèbre publiciste, évangélique et auteur protestant autrichien (voir Wikipedia) a tout de suite renifler le danger:

«du spiritisme
à plein nez»!

L’histoire avec Lydia, est une catastrophe mais aussi un vrai coup d’État. A suivre …


NDLR de Vigi-Sectes:

Depuis des décennies, nous avons eu avec Alexander Seibel des échanges constructifs, et dans le même discernement.

Oui, les Européens pro-KSB quittent le navire qui coule. Cela sent le roussi en Afrique. (Et même le pourri, et ce, depuis le début.)

Est-ce alors une décision surtout pragmatique (comme savait le faire les Stegen) et médiatiquement nécessaire que de couper les ponts avec la “Rome africaine”, ou bien est-ce une repentance sincère? … Personne n’est encore convaincu de cette dernière en tout cas.

Commentaires

  1. FILLATRE Louis-Michel

    Merci pour cet article et ses questionnements. C’est évidemment très résumé mais c’est vrai et loin d’être exagéré. J’étais un des responsables et je ń’en suis pas fier, regrettant fond et formé sincèrement. Je suis victime aussi d’un mensonge et d’une apparence. Mais la Croix triomphe toujours. Christ est vainqueur !

    1. webmestre Article Author

      Cher frère

      Amen! Votre attitude est tout à fait louable. On reconnaît ses erreurs et on s’en sépare.

      Nous nous devons de balayer devant notre porte, pour que la vérité soit reconnue, avant que d’autres victimes se fassent avoir, et que les masses assimilent le christianisme à des manipulations et abus pseudo-bibliques, « et que le nom de Dieu soit blasphémé ».

       Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse. Gen 15:15 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *