The Message d’Eugène Peterson : une Bible subversive imprégnée de Nouvel Âge

Nous reproduisons cet article sur la paraphrase de la Bible The Message, qui se répand partout dans le monde. Article traduit en français. Titre original: Eugene Peterson’s Mixed Message Subversive Bible for a New Age (Examining Ten Variant Verses) par Lighthouse Trails : Auteur : Warren B. Smith


La vérité mélangée à l’erreur est équivalente à l’erreur totale, sauf qu’elle a l’air plus innocente et est donc plus dangereuse. Dieu déteste un tel mélange ! Toute erreur, ou tout mélange de vérité et d’erreur, doit être dénoncée et répudiée. Les tolérer, c’est être infidèle à Dieu et à sa Parole et traître aux âmes en danger pour lesquelles le Christ est mort.1

Harry A. Ironside (1876-1951)

Spiritualité subversive

Eugene Peterson accordait une grande importance au fait d’être “subversif” – selon ses propres termes. Dans une interview accordée en 1987 à Christianity Today, Peterson a déclaré :

“Ce que j’ai essayé de développer en premier lieu, c’est une spiritualité subversive :
Ce que j’ai essayé de développer en premier lieu, en moi-même, c’est la mentalité du subversif.2


“Le pasteur subversif” est le titre d’un chapitre de son livre : The Contemplative Pastor (1989). La spiritualité subversive est le titre d’un livre qu’il a publié en 1994 alors qu’il écrivait The Message. Et si quelqu’un doute que Peterson soit un peu subversif, il suffit de regarder son soutien enthousiaste pour trois livres ayant de sérieuses implications dans le Nouvel Âge – The Shack (La Cabane) de William Paul Young, l’universalist Love Wins de Rob Bell, et When the Heart Waits de Sue Monk Kidd. Mais beaucoup de gens diraient : “Et alors ? Sa traduction The Message a gagné les louanges de tout le monde, de Bono à Beth Moore en passant par Billy Graham”.

Mais alors que Peterson ravit de nombreux croyants avec ce qui a été décrit comme sa “dextérité exégétique”, il a également introduit beaucoup de levain – dont certains sont résolument du Nouvel Âge. Et c’est Peterson lui-même qui met en garde : “Et s’il vous plaît, ne considérez pas cela comme insignifiant. Il suffit d’une infime quantité de levain, vous savez, pour imprégner tout un pain” (Galates 5:9 MSG). C’est à cause du levain – en particulier du levain du Nouvel Âge – que le message de Peterson est un message mixte spirituellement dangereux.

Qu’est-ce que le Nouvel Âge ?

La plupart des gens ne comprennent pas que le Nouvel Âge/Nouvelle Spiritualité a été – et continue d’être – la force motrice qui fait avancer le monde et l’Église vers une Nouvelle Religion Mondiale. Elle enseigne que “nous sommes tous Un” et que “nous faisons tous partie de Dieu” parce que Dieu est “en” tout et chacun. Cette doctrine de l'”Unité” est la doctrine fondamentale du Nouvel Âge et de la Nouvelle Religion mondiale. Le faux Dieu et le faux Christ du Nouvel Âge ont proclamé, par l’intermédiaire de leurs nombreux canaux et enseignants, que l'”Unité” est la vérité fondamentale de la Nouvelle Spiritualité.3

En tant qu’ancien membre du mouvement du Nouvel Âge, je sais combien il est facile pour la plupart des croyants de ne pas voir les références à un système de croyance dont ils n’ont jamais fait partie et qu’ils ne comprennent pas vraiment. Cependant, il est crucial de reconnaître tout levain – en particulier le levain du Nouvel Âge – lorsqu’il apparaît dans des traductions bibliques plus récentes comme Le Message (1993, 2003), La Voix (2012) et La Passion (2017). Un exemple clair de la façon dont les enseignements du Nouvel Âge sont souvent cachés à la vue de tous se trouve dans la traduction de 2 Pierre 3:18 par La Voix, comparée à la version Darby :

2 Pierre 3:18 : Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité! Amen! 

La voix:
plutôt dans la grâce et dans la vraie connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus, l’Oint, à qui soit la gloire, maintenant et jusqu’à l’avènement de l’ère nouvelle / Le Nouvel Âge.

Pourquoi utiliser une traduction fidèle (NDLR : KJV, Darby, Louis Segond, etc … )?

Le Message d’Eugene Peterson a été publié par NavPress, la maison d’édition de l’organisation de longue date des Navigateurs. Cette organisation chrétienne a été fondée par feu l’évangéliste Dawson Trotman (1906-1956). Très respecté, Trotman privilégiait la version King James dans son enseignement et sa prédication de la Parole de Dieu.4 En 2011, NavPress a publié The Book of Proverbs : KJV / The Message. Ce livre présente des versets comparatifs tirés de The Message et de la King James Version, tout en célébrant la KJV ” en tant que pierre angulaire de l’Eglise, de la culture occidentale et du développement de la langue anglaise “.5 Compte tenu de tout cela et de mon propre usage de la KJV, c’est cette version qui sera utilisée dans le cadre de cette brochure. [NDLR L’article en anglais utilise la traduction King James comme référence, nous utiliserons la Darby et la Louis Segond 1910]

Examen de dix variantes de versets

1- En haut, comme en bas (Matthieu 6:9-10)

LSG: Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 

MSG: Notre Père qui êtes aux cieux, Révélez qui vous êtes. Réglez le monde ; faites ce qu’il y a de mieux – en haut, comme en bas.
Our Father in heaven, Reveal who you are. Set the world right; Do what’s best— as above, so below.

Ce que la plupart des gens ne réalisent pas en lisant ce verset particulier du Message, c’est qu’Eugene Peterson a inséré dans la bouche de Jésus et dans le Notre Père une maxime occulte/nouvel âge vieille de plusieurs milliers d’années. Au lieu de “sur la terre, comme au ciel”, Peterson a traduit “comme en haut, comme en bas”. Cela peut sembler inoffensif pour la plupart des gens, mais en tant qu’ancien adepte du Nouvel Âge, j’ai reconnu “as above, so below” pour ce qu’il était – un ancien concept mystique du Nouvel Âge qui est censé être la clé de toute la magie et de tous les mystères. Cela signifie que tout est “Un” parce que Dieu est “dans” tout et chacun. Comme nous l’avons déjà noté, cette doctrine de l'”Unité” est l’enseignement fondamental du Nouvel Âge et de la Nouvelle Religion mondiale. Mais l'”Unité” universelle est un mensonge du Nouvel Âge. Dieu n’est pas “en” tout et chacun. As Above, So Below – un livre rédigé par les rédacteurs du New Age Journal et publié en 1992 – résume la signification néo-âgeuse de l’expression “as above, so below” (ce qui est en haut est en bas) :

Il y a des milliers d’années, dans l’Égypte ancienne, le grand maître alchimiste Hermès Trismégiste, dont on pense qu’il était contemporain du prophète hébreu Abraham, a proclamé cette vérité fondamentale sur l’univers :

“Ce qui est en haut est en bas ; ce qui est en bas est en haut”.

Cette maxime implique que le Dieu transcendant au-delà de l’univers physique et le Dieu immanent à l’intérieur de nous-mêmes ne font qu’un.6

Lorsque j’ai cherché l’expression ” en haut, comme en bas” sur l’internet, le premier site qui est apparu disait :

Cette phrase provient du début de la Tablette d’émeraude et englobe tout le système de magie traditionnelle et moderne qui a été inscrit sur la tablette en termes cryptés par Hermès Trismégiste. L’importance de cette phrase réside dans le fait qu’elle est considérée comme la clé de tous les mystères. Tous les systèmes de magie sont censés fonctionner selon cette formule.

“Ce qui est en haut est la même chose que ce qui est en bas. L’univers est identique à Dieu, Dieu est identique à l’homme “7.

Ce qu’on a dit à Peterson:

En raison de tout cela, la question se pose de savoir si quelqu’un a déjà confronté Peterson au sujet de l’utilisation de cette expression Nouvel Âge qui, en fait, transforme le Notre Père en une prière occulte / Nouvel Âge ? La réponse est oui. Peu après la première publication du Message en 1993, un lecteur inquiet a écrit à Peterson pour lui demander s’il était conscient que “comme en haut, comme en bas” était une expression occulte/ néo-nouvel-âgeuse. Comme mon livre Deceived on Purpose (2004) traitait de cette question, le lecteur m’a contacté et m’a informé que Peterson lui avait répondu en disant que s’il avait su que “comme en haut, comme en bas” était un terme Nouvel Âge, il ne l’aurait jamais utilisé.

Il est certain que Peterson, s’il s’en était vraiment soucié, aurait pu la faire retirer des impressions ultérieures de son Message. Pourtant, plus de vingt ans après la parution de son livre, l’expression “en haut, comme en bas” figure toujours dans sa traduction, tout comme les références de Peterson à l'”Unicité” et au fait que Dieu est “en” toute chose.

2 – Unité universelle: Dieu “en” tout. (Ephésiens 4:4-6)


Darby : Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés pour une seule espérance de votre appel. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous.

MSG : Vous avez tous été appelés à voyager sur la même route et dans la même direction, alors restez ensemble, à la fois extérieurement et intérieurement. Vous avez un seul maître, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui domine sur tous, agit par tous et est présent en tous. Tout ce que vous êtes, pensez et faites est imprégné d’Unicité / Unité.

You were all called to travel on the same road and in the same direction, so stay together, both outwardly and inwardly. You have one Master, one faith, one baptism, one God and Father of all, who rules over all, works through all, and is present in all. Everything you are and think and do is permeated with Oneness.

Doctrine néo-âgeuse de l’Unicité

En ne supprimant pas l’expression “comme en haut, comme en bas” du Message, Peterson renforce en fait sa signification néo-âgeuse en traduisant Ephésiens 4:4-6 pour affirmer que Dieu est universellement “présent en tous” et que “Tout ce que vous êtes, tout ce que vous pensez et tout ce que vous faites est imprégné de l’Unité”. Le “Dieu” du Nouvel Âge, par l’intermédiaire de l’un de ses principaux dirigeants, décrit ceux qui introduisent le concept d'”Unicité” (Dieu “en” tout) comme les “messagers”, les “visionnaires” et les “hérauts d’un Nouvel Âge “8.

Ephésiens 4:6 mentionne [NDLR: “en tous” dans la LSG, et plus précisément, en nous tous, dans la Darby, et en vous tous dans Osterwald ( en vous tous en grec) ] pour préciser que Paul ne s’adresse qu’aux “saints et aux fidèles en Jésus-Christ qui sont à Éphèse” (Éphésiens 1:1).

Il n’affirme pas que Dieu est universellement présent en chacun et qu’une “Unité” universelle imprègne tout ce que nous “sommes, pensons et faisons”. Il s’adresse plutôt spécifiquement aux croyants auxquels le Saint-Esprit a été envoyé précédemment en raison de leur engagement envers le Christ (Jean 15:26). Paul n’est pas en train de faire une déclaration sur l'”Unicité” et sur le fait que Dieu est “présent en tous”. Dans une interview publiée, Peterson a déclaré que l’un des moments décisifs où il a su qu’il pouvait créer une nouvelle traduction de la Bible a été celui où il a réalisé à quel point il lui serait “facile” de “démêler” l’apôtre Paul :

Peut-être que je pourrais me faire comme Paul, parce que Paul est facile dans un sens, parce qu’il s’emmêle et qu’on peut le démêler.9

L’ironie est qu’en essayant de “démêler” Paul dans Éphésiens 4:4-6 (comme si Paul avait besoin d’être démêlé), Peterson est celui qui s’emmêle le plus, car il finit par présenter un message mixte du Nouvel Age au lieu de la vérité de l’Évangile. Dans un autre verset du Message ayant des implications du Nouvel Âge particulières, le Jésus de Peterson n’est jamais décrit comme Seigneur.

3 – Le “Maître Jésus” (Jean 13:13)


LSG: Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis.

MSG: Vous m’appelez comme “Enseignant” et “Maître” , et vous avez raison. C’est ce que je suis.

You address me as “Teacher” and “Master,” and rightly so. That is what I am.


Le défunt leader du Nouvel Âge, Benjamin Creme, a enseigné que Jésus n’est pas le Christ, mais plutôt un “disciple” du Christ. Creme a expliqué que lorsque le Christ du Nouvel Âge apparaîtra, il ne viendra pas en tant que “Sauveur”, mais en tant que “Maître”, et en son propre nom – ce qui est exactement ce que le véritable Christ a dit qu’il arriverait (Jean 5:43). Les leaders du Nouvel Âge comme Creme enseignent que ce Christ du Nouvel Âge remettra les choses en ordre en enseignant à tous la doctrine de l’Unicité – que Dieu est immanent “dans l’homme et dans toute la création” – et qu’il est présent dans toutes les religions.

Creme a écrit :

Mais finalement, une nouvelle religion mondiale sera inaugurée, qui sera une fusion et une synthèse de l’approche de l’Orient et de l’approche de l’Occident. Le Christ réunira non seulement le christianisme et le bouddhisme, mais aussi le concept de Dieu transcendant – en dehors de sa création – et le concept de Dieu immanent dans toute la création – dans l’homme et dans toute la création.10

En expliquant que Jésus n’était pas le Christ mais plutôt son disciple, Creme a décrit comment le Jésus du premier siècle a permis au “Christ” de “l’éclipser” et d’agir à travers lui après avoir été baptisé par Jean. Contrefaisant le retour du vrai Christ avec ses “anges puissants” (2 Thessaloniciens 1:7), Creme a expliqué que lorsque le Christ du Nouvel Âge apparaîtra, il viendra avec ses “douze Maîtres de Sagesse”. Ces maîtres, dont l’un sera le “Maître Jésus”, aideront le Christ du Nouvel Âge à accomplir son travail dans le monde. Ainsi, selon Creme et d’autres leaders du Nouvel Âge, “Jésus” n’est pas le “Seigneur” ni le “Christ” – il est simplement le “Maître Jésus”.

Creme, qui parle au nom de ce Christ du Nouvel Âge, explique comment ce “Maître Jésus” occupera le trône de Saint Pierre et dirigera l’Église “chrétienne” qui sera centrée à Rome dans le cadre de la Nouvelle Religion Mondiale. Creme affirme que le “Maître Jésus” – manifestement un faux Jésus – sera chargé d’une nouvelle réforme. Il lui incombera de “réformer les églises chrétiennes “11 afin qu’elles se conforment à la “nouvelle réalité” de la Nouvelle Religion Mondiale que le retour du faux Christ et de ses Maîtres créera.12

Les dirigeants du Nouvel Âge ont clairement indiqué que dans le Nouvel Âge/Nouvelle Spiritualité/Nouvelle Religion mondiale, vous pouvez vous identifier à n’importe quelle religion ou à aucune, tant que vous confessez que “nous sommes tous Un” parce que “Dieu est en chacun et en toute chose”. Et, bien sûr, vous devez professer que le Christ du Nouvel Âge – et non Jésus-Christ – est votre Seigneur.
A la lumière de tout cela, il est important de noter que le Message ne fait jamais référence à Jésus comme Seigneur, pas même une seule fois. Conformément aux enseignements du Nouvel Âge, le Jésus de Peterson est désigné à plusieurs reprises comme le “Maître Jésus”. Et si les disciples du vrai Jésus-Christ l’appelaient Maître, c’était toujours avec la compréhension qu’Il était aussi leur Seigneur – et ils s’adressaient continuellement et constamment à Lui en tant que tel. Et même lorsqu’ils s’adressaient à Lui en tant que Maître, ils ne se référaient jamais à Lui en tant que “Maître Jésus”. Pourtant, le terme “Maître Jésus” apparaît à plusieurs reprises dans le Message, passage après passage. Un exemple de ceci se trouve dans Apocalypse 22:20-21 :


LSG: … Amen! Viens, Seigneur Jésus!
Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!

MSG : Oui ! Viens, Maître Jésus ! Que la grâce du Maître Jésus soit avec vous tous.

Oh, oui ! Yes! Come, Master Jesus! The grace of the Master Jesus be with all of you. Oh, Yes!


Quand “comme en haut, comme en bas”, “l’Unité”, “Dieu en tout”, “Maître Jésus” et tous les autres éléments occultes du Nouvel Age/Nouvelle Spiritualité sont pris dans leur ensemble, les occultistes les décrivent collectivement comme le “Grand Œuvre” – un autre message contradictoire trouvé dans le Message.

4 – Œuvre grandiose (Philippiens 1:6)


LSG: Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ.

MSG: l n’y a jamais eu le moindre doute dans mon esprit que le Dieu qui a commencé cette excellente / grandiose / formidable œuvre en vous la poursuivra et la mènera à son terme le jour même où Jésus-Christ apparaîtra.

There has never been the slightest doubt in my mind that the God who started this great work in you would keep at it and bring it to a flourishing finish on the very day Christ Jesus appears.

Le “travail grandiose” dans The Message

Le mot grec agathos dans Philippiens 1:6 est généralement traduit par “bon” – et non par “grandiose”. Mais dans ce passage, Peterson traduit agathos par “grandiose” et non par “bon”. [NDLR: Great en anglais est un terme plus puissant que le terme grand : large / big ]. Il s’agit donc d’une “œuvre formidable ou grandiose” que Dieu accomplit en vous, et non d’une “bonne œuvre”. Pourtant, lorsqu’il a traduit ce même mot agathos vingt-et-un versets plus tôt dans Ephésiens 6:8, il l’a traduit par “bon” – plutôt que par “grandiose”. Sur plus de cinquante versions bibliques de Gateway répertoriées sur Internet, toutes sauf trois ont traduit Philippiens 1:6 par “bonne œuvre”. Les trois qui l’ont traduit par “grand travail” sont les traductions controversées les plus récentes : The Voice, The Passion et The Message.

Le “travail grandiose” dans le Nouvel Âge

great Work

Le terme “œuvre grandiose” qu’Eugène Peterson a inséré dans Philippiens 1:6 est encore un autre terme du Nouvel Âge, comme “ce qui est en haut est en bas”, qui est caché à la vue de tous. Des termes tels que “en haut, comme en bas”, “Unicité” et “œuvre grandiose” peuvent sembler sans importance pour la plupart des chrétiens, mais ce n’est pas le cas. Ils font partie du langage émergeant chevauchant le Nouvel Âge / Nouvelle Religion Mondiale, rappelant le langage que Dieu a trouvé si répréhensible à Babel :

Et l’Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté.  (Genèse 11:6)

Le premier résultat de ma recherche sur Internet de “great work” a été immédiatement relié aux enseignements “en haut, comme en bas” de l’hermétisme et du Nouvel Âge / Nouvelle Spiritualité.13 Dans False Christ Coming : Does Anybody Care ? (2011), je cite le faux Christ Maitreya qui invite tout le monde à “partager” son “Œuvre Grandiose” de transformation du monde. Il a dit

Partagez avec Moi, Mes amis, une Œuvre Grandiose – rien de moins que la transformation de ce monde.14

Toujours dans False Christ Coming, j’ai décrit comment Marianne Williamson, leader du Nouvel Âge (et candidate à l’élection présidentielle de 2020), invoque ce même terme occulte / Nouvel Âge de ” Œuvre Grandiose” dans son livre de 2000 intitulé Healing the Soul of America (Guérir l’âme de l’Amérique). Elle décrit comment l’évolution de l’humanité passera par la mise en œuvre de traditions ésotériques collectivement désignées sous le nom de ” Œuvre Grandiose / des miracles” :

Au-delà des apparences de l’histoire, il y a un grand et glorieux plan qui se déploie pour le destin des nations. Selon les traditions mystiques, Dieu porte ce plan dans son esprit, cherchant toujours, de toutes les manières, des canaux pour le faire avancer. Son plan pour l’évolution de l’humanité, et la préparation des maîtres pour la guider, est appelé dans les traditions ésotériques le Grand Œuvre.15

Une autre source du Nouvel Âge décrit comment l'”Œuvre Grandiose” sera achevé lorsqu’il aura été introduit de multiples façons “dans de nombreux domaines” :

La soi-disant “Œuvre Grandiose” des occultistes est au cœur de toutes les activités ésotériques, tant en Orient qu’en Occident. Et l'”achèvement” de cette “Œuvre Grandiose” est évoqué par le biais d’une multitude d’euphémismes disséminés dans de nombreux domaines.16

L'”Œuvre Grandiose” dans la musique gospel

Le terme “Œuvre Grandiose” a été introduit non seulement dans trois traductions contemporaines de la Bible, mais aussi dans la musique chrétienne contemporaine. L’album et la chanson-titre “A Great Work” ont tous deux été nominés pour les Dove Awards 2018 et les Grammy Awards 2019 en tant que “meilleure chanson de gospel contemporain” et en tant qu'”album de gospel contemporain”. Avec Philippiens 1:6 comme pièce maîtresse de son album et de sa chanson, l’artiste chrétien populaire Brian Courtney Wilson chante :

Celui qui a commencé en vous une grande œuvre est fidèle pour l’accomplir”. Dans ce qui a été décrit comme ses “paroles orientées vers un but précis 17

Le terme “œuvre grandiose” est répété plus de cinquante fois par le chanteur et le chœur qui l’accompagne.18 Cette chanson à succès populaire est un autre exemple frappant de la façon dont un terme du Nouvel Âge qui se chevauche est devenu partie intégrante de notre langage “chrétien” quotidien. Mais c’est ainsi que Satan, le Diable, Lucifer – également connu sous le nom de “porteur de lumière” – fonctionne.

5 – Le Porteur de lumière

LSG: et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. 

MSG : Si je fais de vous des porteurs de lumière, vous ne pensez pas que je vais vous cacher sous un seau, n’est-ce pas ? Je vous mets sur un lampadaire.

If I make you light-bearers, you don’t think I’m going to hide you under a bucket, do you? I’m putting you on a light stand. 

Un thésaurus en ligne a listé les synonymes suivants pour le mot ” porteur de lumière ” : Lucifer, Belzébuth, Diable, Prince des Ténèbres et Tentateur20.

Hebdo anarchiste: Le porteur de Lumière, Lucifer

La Société théosophique occulte / Nouvel Âge a publié une revue mensuelle dès la fin des années 1800, intitulée Lucifer, qui comportait une bannière en couverture disant : “

Le porteur de lumière est l’étoile du matin ou Lucifer”.21

La branche canadienne de cette même Société théosophique continue de publier son magazine saisonnier intitulé The Light Bearer (Le Porteur de lumière).22

Et l’organisation Summit Lighthouse de la défunte canalisatrice du Nouvel Âge Elizabeth Clare Prophet a annoncé sa conférence annuelle de 2018 en proclamant :

“Les porteurs de lumière du monde s’unissent”.23

Il est même possible d’acheter en ligne une tasse à café Lightbearer avec un “symbole ésotérique unique de sceau satanique 666 luciférien”.

La description du produit est la suivante :

Tasse satanique Lucifer le porteur de lumière – un cadeau parfait pour vous ou quelqu’un qui vous est cher.24

Comme le porteur de lumière et les autres termes déjà mentionnés, le “cercle d’or” est encore un autre message mixte avec des implications occultes / du Nouvel Âge que l’on trouve dans The Message.

6 – Le cercle d’or (Apocalypse 2:5)

LSG: Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières oeuvres; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. 

MSG: Savez-vous à quel point vous êtes tombé ? Une chute de Lucifer ! Revenez en arrière ! Retrouvez votre cher amour de jeunesse. Il n’y a pas de temps à perdre, car je suis sur le point de retirer votre lumière du cercle d’or.

Do you have any idea how far you’ve fallen? A Lucifer fall! “Turn back! Recover your dear early love. No time to waste, for I’m well on my way to removing your light from the golden circle. 

Le terme “cercle d’or” ne figure pas dans les manuscrits originaux. En fait, le mot “cercle” ne figure que [peu de fois dans la LSG] et fait référence à la circonférence de la terre (Isaïe 40:22) [NDLR: cf. 1Roi 7:35, Job 26:10, Proverbes 8:27]

Une recherche sur Internet pour “cercle d’or” n’apporte rien qui puisse être considéré comme biblique. En revanche, ce terme est associé, entre autres, à un rituel maçonnique, à une société secrète et à la sorcellerie moderne. “L’Ordre du Cercle d’Or est l’auxiliaire féminin du Rite Écossais à 33 degrés de la Franc-maçonnerie.25

Les “Chevaliers du Cercle d’Or” étaient une société secrète radicale dans l’Amérique du milieu du XIXe siècle,26 et les Wiccans – avec leur “craie d’or” et leur “énergie d’or” – invoquent souvent le terme ” en haut, comme en bas” pour sceller leurs “cercles rituels” :

Lorsque les sorcières scellent un cercle de projection, un espace sacré ou un sort, elles prononcent souvent les mots ” en haut, comme en bas “27.

La maxime “As above, so below” (ainsi que d’autres que vous étudierez à l’avenir) nous apprend que la Wicca transporte avec elle, au XXIe siècle, une lourde bobine d’énergie dorée très ancienne28.

La craie dorée est utilisée pour dessiner le glyphe du cœur au centre d’un cercle rituel. La craie dorée est utilisée pour dessiner le glyphe du cœur au centre d’un cercle rituel. La craie dorée est fabriquée dans un chaudron de sorcière.29

Et tout comme Peterson a ajouté le terme “cercle d’or” dans la traduction d’Apocalypse 2:5, il a ajouté le mot “vert” à sa traduction de Romains 15:13.

7 – Dieu de l’espérance verte (Romains 15:13)

LSG: Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint Esprit! 

MSG : Que le Dieu de la verte espérance vous remplisse de joie, de paix, afin que vos vies croyantes, remplies de l’énergie vivifiante du Saint-Esprit, débordent d’espérance !

Oh! May the God of green hope fill you up with joy, fill you up with peace, so that your believing lives, filled with the life-giving energy of the Holy Spirit, will brim over with hope! 

Nouvel âge vert

Pour la plupart des gens, le mot “vert” est synonyme de recyclage, de réduction de l’empreinte carbone et de bonne gestion générale de la terre. Cependant, ces derniers temps, le mot “vert” en est venu à représenter une partie de l’activisme environnemental le plus extrême et le culte de la terre identifié avec le paganisme, la sorcellerie et le mouvement du Nouvel Âge. Un site en ligne affirme carrément que le mot “vert” est synonyme du terme “Nouvel Âge” :

Tous ceux qui ont été associés au phénomène du Nouvel Âge n’ont pas ouvertement adopté le terme “Nouvel Âge” …. Parmi les autres termes synonymes de “Nouvel Âge” dans ce milieu, on trouve “Green” (vert).30

Le “mouvement vert” est généralement associé au culte de Gaïa et de la Terre et a été décrit comme étant “au cœur même de l’agenda vert mondial”.31

En accord avec les enseignements du Nouvel Âge, la philosophie de Gaïa est la croyance que l’humanité peut sauver la “Terre mère” en reconnaissant son “unité” avec “elle”. Gaïa est reconnue comme faisant partie de l'”Agenda vert” pour une “Religion verte” unie. Le “Mouvement vert”, qui englobe tout, promeut activement les politiques environnementales actuelles. Populaire auprès des politiciens progressistes et des spiritualistes du Nouvel Âge, un “New Deal vert” est déjà en cours d’élaboration. Il existe également une “sorcellerie verte “32 et le “Dieu à cornes vertes” de la Wicca est souvent appelé “l’homme vert “33.

La traduction du “Dieu de l’espoir vert” de Peterson se prête à tout ce qui précède, car elle s’accorde commodément avec le paganisme, la sorcellerie et le mouvement Nouvel Âge. La Bible nous avertit que nous ne pouvons pas ajouter des mots comme “cercle d’or” et “vert” qui ne figurent pas dans les manuscrits originaux et appeler cela une traduction (Proverbes 30:6). C’est aussi faux que de décrire la création de Dieu comme un “artisanat de Dieu”.

8 – L’artisanat de Dieu (Psaume 19:1)


LSG : Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains. (v.2)

MSG : La gloire de Dieu est en tournée dans les cieux, l’artisanat de Dieu est exposée à l’horizon.

… God’s glory is on tour in the skies, God-craft on exhibit across the horizon. 

[NDLR: En anglais le terme “Craft = artisanat” se retrouve dans Witchcraft = Sorcelerie, artisanat de la sorcière. ]

En introduisant le terme “Godcraftl’artisanat de Dieu, Peterson semble offrir un rameau d’olivier euphémique à ceux qui pratiquent la sorcellerie.

Dans deux vidéos postées par un “sorcier chrétien” autoproclamé, il décrit comment il mélange sa foi dans le “Christ” et sa foi dans la sorcellerie. Il a utilisé le même terme de chevauchement utilisé par Peterson dans The Message pour décrire sa foi comme étant “plus un artisanat de Dieu” :

Beaucoup de gens ne comprennent pas nécessairement comment on peut mélanger le christianisme et l’amour du Christ avec un mot comme magie, et pouvoir, ou l’artisanat ou l’étiquette de sorcier chrétien.34

Est-ce que je crois, est-ce que je pratique une forme d’artisanat ? Oui, mais je crois qu’il s’agit davantage d’un artisanat de Dieu que de ce que la plupart des gens considéreraient comme de la sorcellerie.35

Ainsi, la traduction par Peterson du verset du Psaume 19:1 qui dit “artisanat de Dieu est exposée à l’horizon” semble plus suggérer des sorcières chevauchant les cieux nocturnes que les cieux déclarant la gloire de Dieu. Peterson n’a pas seulement ajouté des termes comme “cercle d’or” et “l’artisanat de Dieu“, mais il a également supprimé des expressions importantes comme “fables astucieusement conçues” et les a remplacées par des substituts trompeurs comme “souhaiter sur une étoile”.

9 – Souhaiter une étoile (2Pierre 1:16)

LSG: Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. 


MSG : Nous n’étions pas, vous savez, en train de souhaiter une étoile quand nous avons exposé les faits devant vous concernant le retour puissant de notre Maître, Jésus-Christ. Nous étions là pour l’avant-première ! Nous l’avons vu de nos propres yeux.

We weren’t, you know, just wishing on a star when we laid the facts out before you regarding the powerful return of our Master, Jesus Christ. We were there for the preview! We saw it with our own eyes:

Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste de la Bible pour voir que l’expression clé “fables habilement conçues” a été supprimée et que le sens du passage a été complètement modifié par Eugene Peterson. La phrase “Nous n’étions pas, vous savez, en train de souhaiter une étoile” ne ressemble en rien à “Car nous n’avons pas suivi des fables habilement conçues”. Le “souhait sur une étoile” de Peterson ressemble plus à Walt Disney et à Pinocchio qu’à l’apôtre Pierre. Ce qui était une forte mise en garde biblique contre la tromperie spirituelle ressemble maintenant davantage à une référence indirecte à Jiminy le Cricket.

Ceux d’entre nous qui étaient autrefois impliqués dans le mouvement du Nouvel Âge ne “souhaitaient pas une étoile” concernant la “venue du Christ“. Nous suivions une “fable habilement conçue” – une “nouvelle histoire” et un “nouveau récit” pour le Nouvel Âge à venir. Cette fable “astucieusement conçue” du Nouvel Âge/Nouvel Évangile nous convainquait que nous étions tous “Un” parce que Dieu était “en” tout et chacun. Mais Peterson a choisi d’éliminer cet avertissement, aussi tranchant qu’une épée à deux tranchants, sur les “fables habilement / astucieusement conçues”, en le remplaçant par la référence, aussi plate qu’un couteau à beurre, au fait de “souhaiter une étoile”.

Le best-seller The Shack (la cabane) est un parfait exemple de fable astucieusement élaborée. Le “Jésus” de William Paul Young présente le même enseignement trompeur “en haut, comme en bas” que celui du Message, à savoir que Dieu est “en” tout et chacun. Le “Jésus” de Young dit :

“Dieu, qui est le fondement de tout ce qui existe, habite en toutes choses, autour de toutes choses et à travers toutes choses”.36

Il n’est pas surprenant qu’Eugene Peterson – l’homme qui a supprimé l’avertissement de l’apôtre Pierre concernant les “fables habilement conçues” – fournisse un soutien élogieux en couverture pour la fable astucieusement conçue de William Paul Young !
Eugene Peterson, en utilisant des expressions telles que ” en haut, comme en bas”, “porteur de lumière”, et “God-craft” a créé la confusion avec des termes qui se chevauchent avec l’occulte et le Nouvel Age. C’est Peterson lui-même qui a mis en garde :

Nous ne pouvons jamais être trop prudents quant aux mots que nous utilisons ; nous commençons par les utiliser et ils finissent par nous utiliser.37

Mais si vous interrogez les dirigeants chrétiens d’aujourd’hui à ce sujet, vous risquez d’être qualifié de “provocateur” et de “mutin”.

10 – Défiant ou mutin (Proverbes 24:21-22)

LSG: Mon fils, crains l’Éternel et le roi; Ne te mêle pas avec les hommes remuants; Car soudain leur ruine surgira, Et qui connaît les châtiments des uns et des autres? 

MSG : Craignez Dieu, mon cher enfant – respectez vos chefs ; ne soyez pas rebelle ou mutin. Sans avertissement, votre vie peut basculer, et qui sait quand et comment cela peut arriver ?

Fear God, dear child—respect your leaders; don’t be defiant or mutinous. Without warning your life can turn upside down, and who knows how or when it might happen?

L’une des principales façons dont le Nouvel Âge a pénétré dans l’Église est par le biais de nouvelles traductions qui changent (NDLR: remuent) le sens d’Écritures par ailleurs correctement traduites. D’une certaine manière, nous devons simplement croire que ces traductions n’ont que notre meilleur intérêt à l’esprit. Proverbes 24:21 nous met en garde contre les conséquences désastreuses d’un engagement avec des dirigeants qui sont “enclins au changement (NDLR: Remuement)”.

Pourtant, Eugene Peterson supprime la référence au changement ou Remuement et, à la place, met en garde contre les conséquences désastreuses de ne pas suivre ces leaders agents de changement ! Ceux qui ne respectent pas leurs chefs sont décrits comme “défiants” et “mutins” et, en conséquence, peuvent voir leur vie bouleversée. Mais la seule façon pour Peterson d’arriver à cette traduction est de mettre l’original hébreu à l’envers. Il n’est pas “mutin” ou “provocateur” de rechercher dans les Écritures si ce que disent ces dirigeants est “vrai” (Actes 17:11). Ésaïe a spécifiquement mis en garde contre les dirigeants qui égaraient les gens :

“Quant à mon peuple, des enfants l’oppriment, et des femmes le gouvernent. Mon peuple! ceux qui te conduisent te fourvoient, et détruisent le chemin de tes sentiers. ” (Ésaïe 3:12).

Il a averti que la destruction ruineuse n’atteindrait pas ceux qui défieraient ces dirigeants errants, mais ceux qui les suivraient sans broncher :

“Car les conducteurs de ce peuple le fourvoient, et ceux qui sont conduits par eux périssent. ” (Ésaïe 9:16).

Épilogue – Une marche dangereuse

Le danger de confier sa marche chrétienne à Eugene Peterson et à sa traduction du Message a été mis en évidence de manière spectaculaire dans un livre écrit par Peterson en 2007 et intitulé The Jesus Way (La voie de Jésus). En décrivant une randonnée en groupe qu’il a faite avec des amis et sa famille dans le parc national de Glacier, Peterson révèle comment il a délibérément caché des informations cruciales à sa famille et à ses amis avant qu’ils ne partent en randonnée. Dans un moment de candeur presque inexplicable, Peterson révèle comment il a “savouré la poussée d’adrénaline” qu’il a ressentie en ne disant pas à ses compagnons de randonnée qu’un grizzli avait déchiqueté un randonneur la semaine précédente sur le même sentier qu’ils s’apprêtaient à emprunter. Ce qui rend son récit particulièrement troublant, c’est que son groupe comprenait l’enfant de deux ans d’un ami et sa belle-fille enceinte. Peterson a écrit :

Il y a quelques années, un grizzli a attaqué un randonneur non loin de chez nous et l’a gravement malmené. Le randonneur avait entendu parler des merveilles et de la beauté des montagnes du Montana et avait traversé le pays depuis la Caroline du Nord pour en faire l’expérience. Interviewé depuis son lit d’hôpital, il a déclaré :

“Je ne reviendrai jamais ici !”. Il ne savait pas que l’émerveillement et la beauté pouvaient aussi être dangereux.

Une semaine après l’attaque du grizzli, Jan et moi, notre fils et sa femme, ainsi qu’une autre amie et son fils de deux ans, avons emprunté le même sentier. Au départ du sentier, un avis avait été affiché :

“Danger : Activité des grizzlis sur ce sentier. Randonnée à vos risques et périls”.

Aucune des autres personnes n’était au courant de l’agression de la semaine précédente et je n’ai rien dit. J’ai savouré la poussée d’adrénaline. Le danger de mort augmente le sens de la vie.38

Peterson poursuit en décrivant comment le groupe a rencontré plus tard une ourse grizzli et son ourson qui se trouvaient en amont du sentier où ils marchaient. De toute évidence, inquiète pour sa sécurité et celle de son enfant à naître, la belle-fille enceinte de Peterson a insisté pour partir immédiatement. Peterson tente d’utiliser cet incident pour illustrer comment la beauté de l’environnement peut également constituer une menace pour la “fragilité et la préciosité de la vie”. Il explique que la “terre sainte” peut aussi être une “terre dangereuse” :

Amy, notre belle-fille, qui était enceinte de cinq mois et donc particulièrement consciente de la fragilité et de la préciosité de la vie, a dit : “Je veux sortir d’ici”. Et nous sommes partis. Une terre sainte, mais une terre dangereuse.39

Bien que Peterson parle avec poésie du mélange de beauté et de danger inhérent à la vie, son argument tombe à plat car une question évidente se pose : quel genre d’homme mettrait les autres en danger pour sa propre poussée d’adrénaline ? En lisant l’étrange récit de Peterson, j’ai réalisé que l’incident était une métaphore parfaite de ce que j’avais fini par croire à propos de Peterson et de la traduction de son Message. Vous vous engagez sur un chemin très dangereux lorsque vous choisissez de marcher avec Eugene Peterson, que ce soit dans le parc national des Glaciers ou dans les pages de sa “Bible” du Message.

La vraie Parole de Dieu

Car la parole de Dieu est vivante et opérante, et plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants, et atteignant jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles; et elle discerne les pensées et les intentions du coeur.  (Hébreux 4:12)

car il y aura un temps où ils ne supporteront pas le sain enseignement; mais, ayant des oreilles qui leur démangent, ils s’amasseront des docteurs selon leurs propres convoitises. (2 Timothée 4:3)

ayant la forme de la piété, mais en ayant renié la puissance. Or détourne-toi de telles gens.  (2 Timothée 3:5)

Notes de bas de page :

1. Harry Ironside, “Is Exposing Error Worthwhile ?” (Exposer l’erreur vaut-il la peine ?) (TBC Extra, avril 2008, publié sur le site de l’Appel Béréen, https://www.thebereancall.org/content/exposing-error-it-worthwhile).
2. “Eugene Peterson : “A Monk Out of Habit”, Interview par Rodney Clapp (Christianity Today, 3 avril 1987, Vol. 31, No. 6), p. 24.
3. Voici un exemple de cette affirmation : Neale Donald Walsch, Tomorrow’s God : Our Greatest Spiritual Challenge (New York, NY : Atria Books, 2004), p. 167.
4. Betty Lee Skinner, Daws : A Man Who Trusted God (Colorado Springs, CO : NavPress Publishing Group, 1974), pp. 153-155, 371.
5. Le Livre des Proverbes KJV/The Message : Celebrating 400 Years of Scripture (Colorado Springs, CO : NavPress, 2011), description du produit sur Amazon.com.
6. Ronald S. Miller et les éditeurs du New Age Journal, As Above, So Below : Paths to Spiritual Renewal in Daily Life (Los Angeles, CA : Jeremy P. Tarcher, Inc., 1992), p. xi.
7. http://www.themystica.com/mystica/articles/a/below_above.html.
8. Neale Donald Walsch, Friendship with God : an Uncommon Dialogue (New York, NY : G.P. Putnam’s Sons, 1999), p. 295-296.
9. Michael J. Cusick, “A Conversation with Eugene Peterson” (Mars Hill Review 3 , Fall 1995, Issue No. 3, www.marshillreview.com/sojo/peterson.shtm), pp. 73-90.
10. Benjamin Creme, The Reappearance of the Christ and the Masters of Wisdom (Londres, Angleterre : The Tara Press, 1980), p. 88.
11. Ibid, p. 30.
12. Ibid, p. 46.
13. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Great-Work.
14. Maitreya, Messages de Maitreya le Christ : One Hundred Forty Messages (Los Angeles, CA : Share International Foundation, 2001), p. 142.
15. Marianne Williamson, Healing the Soul of America ; Reclaiming Our Voices as Spiritual Citizens (New York, NY : Simon & Schuster, 2000), p. 195.
16. Nick Sandberg, “The Great Work” (Hidden Mysteries : The Magazine, Vol. 14, juillet 2000, http://www.hiddenmysteries.org/themagazine/vol14/articles/occult-notes.shtml).
17. Praise 96.5 FM (https://www.praise965.com/music/brian-courtney-wilson-a-great-work-number-one-on-billboard-gospel-airplay-chart).
18. https://m.youtube.com/watch?v=QYL-A1G9teE.
19. https://www.thefreedictionary.com.
20. http://www.freethesaurus.com.
21. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Lucifer_(magazine)#/media/File%3ABlavlucifer.jpg.
22. Le porteur de lumière (https://www.levir.com.br/theosophy/magazine.htm).
23. https://bozemantc.org/tag/montana.
24. Amazon.com : “Tasse à café ésotérique-Lucifer le Porteur de Lumière”.
25. https://www.aasrphasj.org/index.php/golden-circle.
26. http://knights-of-the-golden-circle.blogspot.com.
27. https://web.archive.org/web/20170309164831/http://www.angelfire.com/moon2/mystique_angel/AASB.html.
28. Ibid.
29. https://sites.google.com/site/witcherymod/golden-chalk.
30. “New Age” (https://en.wikipedia.org/wiki/New_Age), citant Stephen J. Sutcliffe dans Children of the New Age (Londres et New York : Routledge 2003), p. 128.
31. http://www.green-agenda.com/gaia.html.
32. Ann Moura, Green Witchcraft (Woodbury, MN : Lewellyn Publications, 2002).
33. https://whisperingworlds.com/wiccan/wiccan_god.php.
34. “An Invitation to the Kingdom Coven” (Kingdom Coven YouTube, https://m.youtube.com/watch?v=F67U4dikvQE), 4:20 minute.
35. “The truth about the craft and Magick” (Kingdom Coven YouTube, https://m.youtube.com/watch?v=qos4H5g95CY), 3:00 minute.
36. William P. Young, The Shack (Los Angeles, CA : Windblown Media, 2007), p. 112.
37. Eugène Peterson, Christ Plays in Ten Thousand Places (Grand Rapids, MI : Eerdman’s Publishing, 2005), p. 39.
38. Eugene Peterson, The Jesus Way : a conversation on the ways that Jesus is the way (Grand Rapids, MI : Wm. B. Erdman’s Publishing Co., 2007), p. 131.
39. Ibid.

The Message : Paraphrase d’Eugène Peterson

De plus en plus de chrétiens lisent une paraphrase biblique controversée appelée : The Message. Nous lisons dans les premières pages ce qui suit :

The Message est une interprétation contemporaine de la Bible à partir des langues originales, conçue pour présenter le ton, le rythme, les événements et les idées dans un langage de tous les jours.

Le terme contemporain est défini ainsi dans la plupart des dictionnaires:

  • Qui vit à la même époque que quelqu’un d’autre, que celle où certains événements se produisent.
  • Qui appartient à l’époque présente, au temps présent

La parole de Dieu au contraire, et dès ses premiers mots, même ses premières lettres, traverse les siècles, et insuffle l’éternité dans nos cœurs. Elle nous met en garde de ce qui est contemporain:

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12:2)

Quiconque lit cette paraphrase anglophone devrait être en mesure de voir rapidement comment les versets de l’Écriture ont souvent vu leur signification s’obscurcir, ou même être altérée. Des détails importants ont parfois été omis, tandis que des mots et des phrases trompeurs ont souvent été ajoutés.
Pourquoi cette soi-disant traduction / paraphrase de la Bible a-t-elle tant de succès, d’où vient-elle, quelles sont les conséquences de son utilisation ?


Paraphrase von Eugene Peterson: The Message

Immer mehr Christen lesen eine umstrittene Bibelparaphrase namens: The Message.
Auf den ersten Seiten lesen wir folgendes:

The Message ist eine zeitgemäße Wiedergabe der Bibel in den Originalsprachen, die so gestaltet ist, dass sie den Ton, den Rhythmus, die Ereignisse und die Ideen in Alltagssprache wiedergibt.

Der Begriff zeitgemäß wird in den meisten Wörterbüchern so definiert:

  • dem jeweiligen historischen Zeitraum entsprechend

Das Wort Gottes hingegen, und zwar von seinen ersten Worten, ja sogar von seinen ersten Buchstaben an, überdauert die Jahrhunderte und haucht unseren Herzen Ewigkeit ein. Es warnt uns vor dem, was zeitgemäß ist:

Und seid nicht gleichförmig dieser Welt, sondern werdet verwandelt durch die Erneuerung [eures] Sinnes, daß ihr prüfen möget, was der gute und wohlgefällige und vollkommene Wille Gottes ist. Rom 12:2 

Jeder, der diese englische Paraphrase liest, sollte schnell erkennen können, dass Verse aus der Heiligen Schrift oft in ihrer sonst klaren Bedeutung verdunkelt oder sogar verändert wurden. Wichtige Details wurden manchmal weggelassen, während oft irreführende Wörter und Sätze hinzugefügt wurden.

Warum hat diese so genannte Bibelübersetzung / Paraphrase so viel Erfolg, woher kommt sie, was sind die Folgen ihrer Verwendung?