Or, si les prémices sont saintes, la masse l’est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.# Romains 11:16


Le Christ traditionnel ?

En 1997, sortait des presses de l’éditeur évangélique InterVarsity Press, l’équivalent de nos Presses Bibliques Universitaires, l’ouvrage « How Wide The Divide ? (Quelle est l’importance de la séparation ?).

Ce livre est écrit par un évangélique, le Professeur Craig Blomberg du Séminaire théologique de Denver ainsi que par le mormon Stephen Robinson de l’Université Brigham Young à Provo dans l’Utah. Ils essayent l’un comme l’autre de combler le fossé existant entre les deux systèmes religieux. Le grand hic dans l’histoire, c’est que tout nous sépare, la seule chose sur laquelle nous soyons d’accord est que Salt Lake City est la capitale administrative de l’Etat d’Utah ! Concernant la personne de Jésus, en tant qu’évangéliques, nous pouvons affirmer que le christ des mormons n’est pas le nôtre et que le contraire est vérifiable également. Stephen Robinson n’est pas celui qui définit ce que l’on doit croire dans la communauté mormone pas plus que Craig Blomberg chez les évangéliques ! Voyons la position officielle de grands responsables mormons connus:

jesus-mormon

Le Christ traditionnel dont ils parlent (les chrétiens) n’est pas le Christ dont je parle…
(Gordon B. Hinckley, Deseret News, 20 juin 1998, page 7.)

C’est vrai que bien des églises chrétiennes adorent un Jésus different de celui adoré par les mormons ou Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours…
(Bernard P. Brockbank, du Conseil des 70, The Ensign, mai 1977, page 269.)

Les uns et les autres peuvent assurer que le Jésus de la partie adverse n’est pas le Christ authentique ! Le moment est donc venu d’étudier sérieusement la personnalité du christ mormon ! Basés sur le témoignage de la Bible, les chrétiens n’ont aucun mal à adorer et à prier Jésus-Christ. (Hébreux 1:6, Matthieu 2:2, Luc 24:52, 1 Corinthiens 1:2, 1 Jean 5:13-15, 1 Corinthiens 1:2, Actes 7:59-60, Apocalypse 22:20.) Le livre de Mormon enseigne aussi l’adoration de Christ !  (3 Néphi 11:17.) Suivons maintenant les méandres de la pensée doctrinale d’une Autorité générale de l’Église mormone bien connue qui plus est un de ses plus grands théologiens:

Nous adorons le Père et LUI SEULEMENT, PERSONNE D’AUTRE. Nous n’adorons ni le FILS ni le Saint-Esprit…
(Bruce R. McConkie, BYU Devotional, 2 mars 1982, page 3.)

Nos prières doivent être adressées au PERE ET A LUI SEULEMENT.Elles ne sont pas adressées à Christ, ni à la vierge Marie, ni à sainte Geneviève…
(ibid., Page 11)

Mais ce que nous devons comprendre, c’est que nous prions toujours le Père et NON LE FILS et que nous prions toujours au nom du Fils.
(Bruce R. McConkie, l’Etoile, octobre 1976, page 10.)

Robert E. Wells, un enseignant mormon écrivait:

Nous ne prions que le Père, comme le Sauveur l’a enseigné durant son ministère terrestre…
(Ensign, janvier 1984, page 17.)

Dans une lettre, Bruce McConkie déclare ce qui suit:

Il n’est pas de votre ressort de mettre de l’ordre dans l’Église ou de déterminer ce que ses doctrines doivent être … ceci signifie entre autres que c’est de mon ressort d’enseigner à l’Église ce qu’est la doctrine. Vous ne possédez pas la connaissance divine de me corriger ni aucun des frères. Le Seigneur n’opère pas de cette façon. Si j’égare l’Église, c’est ma responsabilité mais le fait demeure que je suis celui qui est responsable avec tout ce que cela implique. Cette responsabilité n’est pas octroyée par la Faculté de l’Université Brigham Young, ni par aucun des membres de l’Église…
(Lettre adressée à Eugene England, professeur à la BYU, le 19 février 1981.)

La Bible nous révèle que Dieu n’est pas un Dieu de confusion !  (1 Corinthiens 14:33.) Or Mc Conkie nage dans la confusion la plus totale:

Je crois au Christ, mon Dieu mon Roi. Dans l’Evangile Il me reçoit. JE L’ADORE de tout mon cœur, Lumière, Vérité, Rédempteur
(Bruce R. McConkie, L’Etoile, avril 1973, page 148.)

Jésus est un polygame !

Nous voici bien obligés de remuer une boue fétide provenant des laboratoires nauséabonds des responsables mormons du 19ème siècle. Cette expérience nous permettra de mieux profiter de l’eau claire et pure de la Bible.

Jésus était l’époux aux noces de Cana en Galilée
(Orson Hyde, apôtre mormon, installé dans sa charge le 15-2-1835, Journal of Discourses, vol.2, page 82.)

J’ai dit dans mon cours sur le mariage à notre dernière conférence que Jésus-Christ fut marié à Cana en Galilée et que Marie, Marthe et d’autres encore étaient ses épouses et Il a engendré des enfants…
(Orson Hyde, Journal of Discourses, vol.2, page 210.)

On doit garder à l’esprit qu’il fut un temps où il y eut un mariage à Cana en Galilée … on a découvert que pas moins que la personne de Jésus-Christ fut mariée à cette occasion … s’est-Il multiplié et a-t-Il vu une descendance ? A-t-Il honoré la loi de son Père en s’y conformant ou ne l’a-t-Il pas fait ? Concernant cette doctrine, les hypocrites à longue figure et les bigots béats crieront certainement au blasphème !  … quelque soit la sainte horreur que cette doctrine puisse stimuler parmi les personnes non fécondées par le sang de Christ, elle peut encore plus les exciter lorsqu’on leur dit que si le sang naturel de Christ ne coule pas dans leurs veines, ils ne sont pas les élus de Dieu. Ne vous opposez donc pas trop au mariage de Christ
(Orson Hyde, Journal of Discourses, vol.4, pages 259-260.)

… le Grand Messie qui fut le fondateur de la religion chrétienne était polygame … ce Messie choisit de prendre sur lui sa postérité et en épousant beaucoup de femmes honorables, lui-même indiqua aux générations futures qu’Il approuvait la pluralité d’épouses … Dieu le Père possédait beaucoup de femmes … le Fils a suivi l’exemple de son Père et Il devint le Grand Epoux auquel les filles du Roi ainsi que beaucoup de femmes honorables furent mariées…
(Orson Pratt, apôtre mormon installé le 26-4-1835, The Seer, page 172.)

La grande raison pour laquelle les gentils et les philosophes de cette école ont persécuté Jésus-Christ était qu’Il avait beaucoup de femmes ! Il y avait Elisabeth, Marie et bien d’autres qui le suivaient…
(Jedediah M. Grant, Premier Conseil des 70, Journal of Discourses, vol.1, page 345.)

Quel bourbier sordide ! On comprend que la réconciliation avec l’hérésie mormone n’est pas pour demain. En comparaison, les hauts responsables de l’Église mormone actuelle sont des parangons de vertu. Mais que voulez-vous ! Si les racines sont pourries, l’arbre de peut être bon. (Romains 11:16.)

La conception virginale

Brigham Young – deuxième Président de l’Église – enseignait que le père naturel de Jésus était Adam et Marie aurait eu des relations intimes avec lui:

Il (Jésus) ne fut pas engendré par le Saint-Esprit. Et qui est le Père ? C’est le premier de la famille humaine…
(Journal of Discourses, vol.1, page 50.)

La naissance du Sauveur fut aussi naturelle que le sont les naissances de nos enfants. Ce fut le résultat d’une action naturelle. Il fut engendré par son Père comme vous le fûtes par les vôtres…
(Journal of Discourses, vol.8, page 115.)

Les mormons de Farms et d’Idumea diront en chœur que tout cela n’est que de la vieille doctrine mais que les choses ont bien changé de nos jours. Nous n’en sommes pas du tout certains lorsque l’on découvre les textes suivants:

Pour les saints des derniers jours, la paternité de Jésus n’est pas obscure. Il fut le fils littéral et biologique d’un Père immortel et tangible et de Marie une femme mortelle…
(Encyclopedia of Mormonism, Jesus-Christ, 1992.)

Le Christ a été engendré par Dieu. Il n’est pas né sans l’aide de l’homme et cet homme était Dieu…
(Joseph Fielding Smith, Doctrines du salut, vol.1, page 27, 1954.)

Nous croyons que notre conception fut sexuelle de la même façon que nous croyons que telle fut la conception mortelle de Christ…
(Robert A. Rees, évêque du 1er Pieu de Los Angeles, Dialogue: A Journal of Mormon Thought, hiver 1991.)

Je sais que Dieu est un être avec un corps, des parties et des passions … l’homme est né d’une femme, Christ le Sauveur est né d’une femme et Dieu le Père est né d’une femme…
(Joseph F. Smith, citation reprise in: Church News, 19-9-1936, page 2.)

Dieu a fait l’homme à sa propre image et certainement Il a fait la femme à l’image de son épouse-partenaire
(Spencer W. Kimball, The teachings of Spencer W. Kimball, page 25.)

Car si nous croyons avoir un Père dans les cieux, nous y avons aussi une Mère, une mère glorifiée, exaltée et anoblie…
(Melvin J. Ballard, Sermons Missionary, Services of Melvin J. Ballard, pages 2O5-206.)

Nous constatons que la doctrine dépasse de loin le 19ème siècle!

Jésus serait le frère du diable

Une autre particularité du christ mormon est de le voir comme le frère du diable !

« la mission de Jésus d’être le Sauveur du monde fut contestée par un des autres fils de Dieu. Il fut appelé Lucifer … ce frère spirituel de Jésus tenta désespérément de devenir le sauveur de l’humanité
(Milton R. Hunter, the Gospel Through The Ages, 1945, page 15.)

  • Comment le diable dans la théologie mormone pourrait-il être le frère de Jésus alors qu’il a été créé par le Christ ?
    (Colossiens 1:16 et Jean 1:3)
  • Comment le diable peut-il être un fils de Dieu alors que Jésus est le Fils Unique ? (Jean 3:16)

Jésus fut créé

Bruce McConkie enseigne que Jésus fut créé !

Le Seigneur Jésus fut une des personnes créées et en esprit dans la préexistence et en la chair dans la mortalité…
(Doctrinal New Testament Commentary, vol.1, page 73, 1975.)

Jésus n’est pas immuable

Au cours des âges de la vie pré-terrestre, il (Jésus) se développa et progressa jusqu’à devenir, comme le décrit Abraham semblable à Dieu (Abraham 3:24)
(Vie et enseignements de Jésus, page 23, 1979-1985.)

L’auteur de l’épître aux Hébreux affirme quant à lui que Jésus est immuable, Il ne change pas !

(Hébreux 13:8). Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.

On l’a constaté et vérifié, le Christ de la Bible, le Christ des chrétiens n’est pas cette pâle doublure imposée par l’église mormone, mais alors qui est ce faux christ mormon ?

Il n’est pas possible de considérer le mormonisme comme étant une église chrétienne. Ce n’est pas une église sœur ni une église cousine, tout nous sépare et rien ne nous est commun !

Christian Piette


Image tirée de “Les Principes de l´Évangile”, publié par “l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours”. p. 60-61

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *