Combien d’épouses (de concubines) possédait le fondateur du mormonisme ?
Selon l’historien mormon Andrew Jensen une grosse vingtaine !
(Historical Records, vol.6,mai 1887.)

  • Laura Beaman
  • Maria Lawrence.
  • Fanny Alger
  • Sarah Lawrence
  • Lucinda Huntington
  • Hannah Elly
  • Prescinda Huntington
  • Flora Woodworth
  • Eliza Snow
  • Ruth Vose
  • Desdemona Fullmer
  • Pary Rollins
  • Helen Kimball
  • Olive Frost
  • Eliza Partridge
  • Rhoda Richards
  • Lucy Walker
  • Sylvia Sessions
  • Almera Johnson
  • Maria Winchester
  • Malissa Lott
  • Elvira Cowles
  • Fanny Young
  • Sarah Cleveland

 

Le 18 juillet 1980, Christian Piette recevait une lettre de la part de Marcel Kahne. Ce dernier assurait la défense de la polygamie:

Dans un de vos textes vous qualifiez la polygamie de honteuse pratique. Je ne considère pas cela comme évident … dites-moi par la même occasion, si vous estimez que la femme a été moins opprimée, moins souillée, moins avilie dans le mariage monogame que dans le mariage polygame …

J’aurais voulu répondre il y a 23 ans à Monsieur Kahne mais il a coupé les ponts, mais comme il semble qu’il soit une des chevilles ouvrières du site IDUMEA, je suis vraiment comblé !

Voyons ensemble ce que les femmes mormones pensaient de la polygamie:

Il y a beaucoup de disputes dans les maisons pour la suprématie et l’autorité et la seconde épouse est contre la première dans bien des cas
(Heber C. Kimball, Journal of Discourses, vol.4, page 178.)

Il y a quelques années, une de mes épouses alors qu’elle parlait de femmes quittant leur mari déclara: Je voudrais que les épouses de mon mari le quittent toutes sauf moi. C’est ce qu’elles ressentent toutes plus ou moins, âgées comme plus jeunes
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol.9, page 195.)

… et si elles pouvaient briser en deux le lien de l’Église de Christ, il n’y aurait pas une mère en Israël qui ne le ferait en ce jour. Et elles parlent à leurs époux, à leurs filles et à leurs voisines et déclarent qu’elles n’ont pas eu une semaine de bonheur depuis que leur mari a pris une autre femme
(Jedediah M. Grant, Journal of Discourses, vol.4, page 51.)

Nous en déduisons tout naturellement que les femmes mormones étaient loin de nager dans la joie et l’euphorie concernant la polygamie. Marcel Kahne ne considère pas la polygamie comme une honteuse pratique. Pourtant, son grand prophète Joseph Smith affirme tout le contraire:

Comme nous en avons été informés plus tard, un frère de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours du nom d’Hiram Brown a prêché la polygamie et d’autres doctrines fausses et corrompues dans le Comté de Lapeer, Etat du Michigan
(Joseph Smith, Times & Seasons, vol.5, page 423, 1844.)

Comment peut-on concilier le fait que J.Smith puisse dire en 1844 que la polygamie fasse partie d’un éventail de doctrines fausses et corrompues alors que la révélation a été donnée en 1843? Expliquez-nous et surtout avec des arguments valables ! Joseph Smith est un menteur et un trompeur. En mai 1844, il déclare qu’il n’a jamais pratiqué la polygamie:

Quelle histoire pour un homme d’être accusé de commettre l’adultère et d’avoir 7 femmes alors que je n’en ai qu’une seule. Je suis le même homme aussi innocent qu’il y a 14 ans et je puis le prouver à tous les parjures
(Joseph Smith, History of the Church, vol.6, page 411.)

Comment ose-t-il dire cela en mai 1844 alors que le mois suivant, il allait mourir? Le prince des menteurs nous dit la Bible, c’est le diable ! (Jean 8:44). Il ment effrontément car les mormons reconnaissent sans problème qu’il a effectivement pratiqué la polygamie !

Joseph a enseigné le principe du mariage plural communément appelé polygamie et il ne l’a pas seulement enseigné mais il l’a également pratiqué
(Wilford Woodruff, Temple Lot Case, page 292.)

Son premier mariage plural enregistré à Nauvoo fut celui qu’il contracta avec Louisa Beaman; il fut administré le 5 avril 1841, par l’évêque Joseph B. Noble. Au cours des 3 années qui suivirent, Joseph eut, conformément aux commandements du Seigneur, d’autres épouses plurales
(Histoire de l’Église dans la plénitude des temps, page 258, 1997.)

Les mormons ont dans les temps passés continuellement dissimulé la vérité concernant cette pratique ! Nous en voulons pour preuve la triste et lamentable manière d’agir de John Taylor qui deviendra le 3ème président de l’ Église. En 1850, il se trouve en mission à Boulogne-sur- Mer, dans le Pas-de-Calais. Il déclare afin sans doute de ne pas effaroucher les Français que les mormons ne pratiquent pas la polygamie. Or au moment où il parle cet autre gros menteur possède déjà 6 femmes !

Nous sommes accusés ici de polygamie et d’actions les plus indélicates, obscènes et dégoûtantes telles que seul un cœur corrompu et dépravé pourrait commettre. Ces choses sont trop outrageuses pour être crues … bien que l’on ait reproché à cette Église le crime de fornication et de polygamie, nous déclarons qu’un homme doit avoir seulement une femme et la femme un mari sauf dans le cas d’un décès, alors chacun est libre de se remarier
(Tract publié par John Taylor, page 8, 1850, reproduit dans 0rson Pratt’s Works, 1851.)

Il est donc très facile de tirer une conclusion directe ! Joseph Smith, Brigham Young et John Taylor possèdent des cœurs corrompus et dépravés. Merci de nous prévenir, mais on s’en doutait déjà.

Voici les six épouses de John Taylor:

  • Lonora Cannon épousée le 28-1-1833
  • Elisabeth Haigham épousée le 12-12-1843
  • Jane Ballantyne épousée le 25-2-1844
  • Mary Ann Oakley épousée le 15-4-1845
  • Sophia Whitaker épousée le 23-4-1847
  • Harriet Whitaker épousée le 4-12-1847

(Brigham H. Roberts, The Life of John Taylor, page 465.)

Et voici maintenant une photo de Joseph F. Smith avec ses femmes et ses enfants *

joseph-smith-femmes-enfants


Comme d’habitude, l’Église mormone va changer les Ecrits canoniques afin d’avoir les coudées franches ! Ainsi l’édition 1851 de Doctrine & Alliances, section 109, verset 4 se lisait comme suit (traduction de l’anglais).

Bien que l’on ait reproché à cette Église de Christ le crime de fornication et de polygamie, nous déclarons que nous croyons qu’un homme doit avoir une femme et la femme un époux, excepté dans le cas d’un décès, alors chacun est libre de se remarier

Tout ce texte a été enlevé dans les éditions ultérieures à partir de 1876 !

Les mormons prennent les situations vétéro-testamentaires concernant la polygamie, mais nous pouvons être certains que même le livre de Mormon est opposé à la polygamie, ce qui est tout de même très cocasse car il prend une position évangélique et s’oppose ainsi au mormonisme:

Mais la Parole de Dieu m’oppresse à cause de vos crimes les plus grossiers. Car ainsi dit le Seigneur: Ce peuple commence à croître en iniquité, il ne comprend pas les Ecritures, car il cherche à s’excuser de se livrer à la luxure par ce qui est écrit touchant David et Salomon, son fils. Voici, David et Salomon, il est vrai, avaient beaucoup de femmes et de concubines, CE QUI M’ETAIT EN ABOMINATION, DIT LE SEIGNEUR
(Livre de Mormon, Jacob 2:23-24.)

Voyons cela de plus près !

Les crimes les plus grossiers selon Dieu, sont ceux qui touchent à une mauvaise approche du mariage, savoir la polygamie. Pratiquer la polygamie, c’est croître dans l’iniquité et c’est ne pas comprendre les Ecritures. Ceux qui la pratiquent vivent dans la luxure et c’est une abomination aux yeux de l’Éternel. Il est clair que nous préférons et de loin la position évangélique car la position défendue par le mormonisme EST UNE ABOMINATION !

Le manifeste

Aujourd’hui, la polygamie est mise en suspens, nous disons bien en suspens, un jour, elle pourra donc être réintroduite.

En septembre 1890, le chef actuel de l’Église, dans l’angoisse et la prière, implora Dieu d’aider  son troupeau, et reçut la permission d’aviser les membres de l’Église de J-C des Saints des Derniers jours que la loi commandant la polygamie était dorénavant SUSPENDUE
(Le Royaume de Dieu Rétabli, Carter E. Grant, 1964, page 295).

Au milieu de ces difficultés éprouvantes, Wilford Woodruff, qui avait été soutenu comme président de l’Église le 7 avril 1889, invoqua le Seigneur en prière. Il reçut en réponse une révélation SUSPENDANT le mariage plural .
(William E. Berrett, L’Église Rétablie, 1973, page 278)

Il est clair que le dit manifeste ordonnant l’arrêt de la polygamie n’est absolument pas une révélation divine mais la crainte d’une éventuelle intervention de l’armée américaine. Les dieux mormons ou le dieu du mormonisme est toujours pris au dépourvu par les revirements des doctrines mormones. C’est en 1890 que ce manifeste est sorti et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander quel est ce dieu qui ordonne le mariage plural en 1843 alors que 47 années plus tard, il est retiré ! Wilford Woodruff, le Président de l’époque, va donc suspendre cette loi divine. Comme nous l’avons fait avec la prêtrise accordée aux noirs, nous allons démontrer que les Autorités mormones assuraient avec force que jamais aucun pouvoir ne pourra arrêter ou suspendre la dite doctrine !

Le principe de la pluralité des femmes ne sera jamais abrogé
(Heber C. Kimball, Deseret News, 7-11-1855.)

Dieu nous a donné une révélation concernant le mariage céleste … et ils voudraient que nous harmonisions ce principe et que nous le changions afin de le rendre acceptable aujourd’hui. Cela, nous ne pouvons le faire … je ne peux le faire et ne le ferai pas
(John Taylor, Journal of Discourses, vol.25, pages 309 et 310.)

Si le principe du mariage plural est divin comme les Saints des derniers jours le disent, alors aucune personne sur terre ne peut le supprimer
(Georges Q. Cannon, Journal of Discourses, vol.20, page 276.)

Croyez-vous que nous devions obéir aux lois des Etats-Unis ? Oui, à toutes, sauf une. En fait, je ne l’ai pas transgressée ! Quelle est cette loi ? La loi en relation avec la polygamie
(John Taylor, Journal of Discourses, vol.20, page 317.)

Si nous devons nous débarrasser de la polygamie, cela ne serait qu’ une ordonnance dans l’Église et le Royaume. Débarrassez-vous d’elle, mais alors nous devons nous débarrasser des prophètes et des apôtres ainsi que de la Révélation, des dons et des grâces de l’Evangile et finalement abandonner aussi notre religion et redevenir sectaires … nous ne pouvons justement pas faire cela
(Wilford Woodruff, Journal of Discourses, vol.13, page 166, 1869.)

Nous avons quitté les Etats-Unis et maintenant les gens du Congrés dissent: si vous renoncez à la polygamie vous serez admis dans l’Union comme état indépendant et vous vivrez avec nous. De toute façon, nous vivrons et augmenteront et prospéreront et nous connaîtrons le peuple le plus remarquable ici sur terre. Quant à la polygamie, ou toutes autres doctrines que le Seigneur a révélées, ce n’est pas à moi de la changer, altérer ou y renoncer, mon travail est d’obéir quand le Seigneur commande …
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol.11, page 111.)

On nous a dit que si nous abandonnions la polygamie- ce que nous savons être une doctrine révélée des cieux … supposez que cette Église doive abandonner cet ordre saint de mariage, alors le diable et tous ceux qui sont ligués avec lui contre la cause de Dieu se réjouiront qu’ils l’ont emporté sur les saints qui auraient refusé d’obéir à une des révélations et des commandements de Dieu pour eux
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol.11, page 239.)

Ainsi cet ordre monogamique de mariage tellement prisé par les chrétiens modernes comme étant un saint sacrement et une institution divine n’est rien d’autre qu’un système établi par une bande de brigands
(Brigham Young, Deseret News, 16 avril 1856.)

Qui peut encore croire que Brigham Young soit un chrétien, un enfant de Dieu?

Nous inspirant d’un texte de Sandra Tanner, nous posons cette question:

La polygamie fait-elle partie du plan de Dieu pour le mariage ?

Lorsque Dieu a créé l’homme, Il avait un plan bien précis: un homme doit avoir une femme !

Le Seigneur Dieu dit: Il n’est pas bon que l’être humain soit seul. Je vais le secourir en lui faisant une sorte de partenaire. (Genèse 2:18.)

Le verset 24 précise que l’homme quittera son père et sa mère et il s’attachera à sa femme. Ils seront une seule chair. La première mention de la polygamie apparaît en Genèse 4:19:

Lemek (un descendant de Caïn) épousa deux femmes …

La monogamie est le lot de Noé (Genèse 7:7), Dieu instruit Moïse afin que les rois d’Israël n’ait qu’une femme !

Il ne devra pas avoir de nombreuses épouses, ce qui le détournerait de Dieu …
(Deutéronome 17:17.)

C’est effectivement ce qui va se passer avec Salomon (1 Rois 11:4.)

Le cœur de David était juste quant au rejet des faux dieux et certainement pas dans son choix matrimonial. Tout comme le divorce était toléré par Dieu, la polygamie l’était également. Cependant, l’un comme l’autre sont des conséquences néfastes du péché et non l’expression de la volonté divine. En Matthieu 19:3-9, les pharisiens posent des questions sur le divorce et Jésus de répondre:

N’avez-vous pas lu ce que déclare l’Ecriture ? Au commencement, le Créateur les fit homme et femme, c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux mais un.

Les pharisiens demandent alors à Jésus pourquoi Moïse avait permis le divorce et Jésus de répondre:

C’est a cause de la dureté de votre cœur, au début il n’en était pas ainsi.

Cependant la situation dans la nouvelle alliance est très claire ! La seule monogamie est permise. Pas un seul texte n’avalise la polygamie. Deux versets sont très clairs, ceux de 1 Timothée 3:2 et celui de Tite 1:6 sont strictement monogames.

Christian Piette


Image provenant de http://www.mormonismus-online.de/index.htm?body_polygamie.htm

Commentaires

    1. EP

      Les membres de Vigi-Sectes sont pour la plupart d’entre eux membres d’Eglises issues de la mouvance protestante: Protestants, Eglise de frères, Baptistes, Évangéliques, etc … Notre souci n’est pas de faire du prosélytisme pour l’une ou l’autre de ces congrégations, mais de mettre en garde des sectes à la lumière des Écritures:
      Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. (La Bible Eph. 5:10-11)
      … et de rappeler à tous, qui est le bon berger, en qui nous pouvons nos confier.
      Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
      Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger.
      (Jean 10:11-13)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *