Ce texte ancien de notre ami et frère Charles Bossert est cité dans différents ouvrages, et n’est malheureusement plus disponible sur papier.


Par certains aspects de son organisation et de son enseignement, la Rose-Croix peut être une réelle tentation pour les Africains.

L’ Afrique vit dans un temps de recherche de son authenticité culturelle ou retour à ses sources; elle déploie de grands efforts pour réaliser l’indigénisation de sa vie économique et sociale.

Ch. Bossert 


top Introduction

Depuis quelques années se tiennent dans plusieurs villes d’Afrique des réunions ou conférences publiques, organisées par un mouvement appelé A.M.O.R.C. (Ancien et Mystique Ordre Rosae Crucis) ou encore Ordre rosicrucien A.M.O.R.C.

Le terme « Rose-Croix » ou « Rosicrucien » vient d’un symbole déjà très ancien: une croix ornée en son centre d’une rose rouge.

 fig.(a)

L’Ordre rosicrucien se désigne comme une immense organisation fraternelle à l’échelle mondiale; il rassemble des personnes qui tentent d’explorer et de comprendre l’univers dans lequel elles vivent, afin de mener une vie plus heureuse et plus utile.

Il ne veut à aucun égard être considéré comme une organisation religieuse. Tout en s’intéressant aux connaissances traditionnelles, il ne confesse aucune allégeance à quelque fondateur ou maître qu’il soit. Il se déclare absolument non sectaire et opposé à  tout fanatisme de quelque nature qu’elle soit, à toute divination ou autre pratique du même genre. Il a pour devise: « La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance ». De ce fait, il n’est lié à aucune autre organisation et s’interdit toutes discussions et activités d’ordre politique.

L’Ordre rosicrucien se définit par contre comme une philosophie métaphysique qui veut éveiller les facultés latentes de l’homme et amener le profane à une véritable illumination. La personne ainsi initiée pourra acquérir « l’identité suprême » et posséder des pouvoirs extraordinaires sur elle-même et sur les autres, ce qui lui garantit le succès dans la vie.

Cette présentation du caractère et des objectifs de l’Ordre rosicrucien est extrêmement attrayante. Des hommes et des femmes du monde entier se sont laissé tenter dans le passé; de nos jours beaucoup se montrent intéressés, aussi en Afrique, surtout parmi les cadres, les milieux évolués et les étudiants, et même parmi les chrétiens.

Dans cette brochure, nous allons étudier rapidement l’histoire et le développement de ce mouvement, puis comparer certaines de ses affirmations à l’enseignement de la Bible.

Ainsi chacun des lecteurs pourra répondre clairement par lui-même aux deux questions suivantes :

  • Qui sont les Rosicruciens?
  • Peut-on être Chrétien et Rosicrucien en même temps?

top Aperçu historique

Origine

L’Ordre rosicrucien se présente comme l’héritier de très anciennes traditions. Certains auteurs font remonter son origine jusqu’à l’Egypte ancienne, au temps du pharaon Akhénaton (14ème siècle avant Christ) qui établit un culte monothéiste en l’honneur du dieu Aton, le représentant du soleil, considéré comme le principe de toute vie et le distributeur de bonté.

fig.(b)

D’autres sources de la Rose-Croix seraient:

  • le culte à mystères d’Éleusis en Grèce où l’on célébrait chaque année depuis le 5ème siècle. av. J-C. le retour du séjour des morts de Perséphone, fille de Déméter, la déesse de la terre;
  • le Bouddhisme qui a déifié le Bouddha (=l’illuminé) au 1er siècle av. J-C., et qui enseigne la réincarnation des âmes et exhorte ses adhérents à atteindre le Nirvana, un état immuable de paix, de repos et de bonheur;
  • les Esséniens, une secte juive à caractère secret, qui s’adonnait à l’ascétisme et à une vie de contemplation (ex. la communauté de Qumran près de la Mer Morte, du temps des Machabées au 2ème siècle av. J-C. jusqu’à la destruction de Jérusalem en 70 ap. J-C.) ;
  • le Gnosticisme (du mot grec gnosis = connaissance) qui enseignait une science spéciale réservée aux seuls initiés qui les conduirait par l’illumination au salut; ce fut un vaste mouvement syncrétiste qui chercha à influencer le Christianisme (les hérétiques Mani, Marcion, Basilide aux 2 et 3ème siècles ap. J-C. et plus tard aussi les Pauliciens et les Cathares) de même que certains groupes au sein de l’Islam (les Ismaéliens de l’Agha Khan, les Druzes et certains soufis) ;
  • la personne légendaire de Christian Rosenkreuz (ce nom allemand traduit en français signifie: Rose-Croix) qui aurait d’abord vécu au 14e siècle, puis se serait réincarné cent ans plus tard pour communiquer l’enseignement reçu de douze « sages » dont sept représenteraient les différents courants de la sagesse antique et les cinq autres toute la science du Moyen-Age. Il y ajouta des secrets sur l’alchimie et la pierre philosophale qu’il aurait recueillis pendant ses voyages au Proche-Orient et en Afrique du Nord; ces documents furent publiés en Allemagne en 1614 sous le titre de « Fama Fraternitatis Rose Crusis ». (1)

Développement

La première manifestation connue de la confrérie de la Rose-Croix eut lieu en 1614 en Allemagne par Jean-Valentin Andrea (1586-1654). Le mouvement fut ensuite introduit en Angleterre par Robert Fludd (1575-1637). Il se propagea en France par le comte de Saint-Germain (mort en 1784), puis par l’Ordre kabalistique de Stanislas de Guaïta (1861-97). Il fut connu en Amérique du Nord par le moyen de la Fraternité hermétique du Louxor (à Boston, au début du 19ème siècle).

Les Rosicruciens se réclament souvent de personnages historiques célèbres comme:

  • l’astronome polonais Copernic (1473-1543)
  • le médecin et alchimiste suisse Paracelse (1493-1541)
  • le philosophe anglais Francis Bacon (1561-1626)
  • le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II (1744-1797)
  • le poète irlandais William Yeats (1865-1929)

Il est certain, d’autre part, que leur enseignement a des affinités avec des sectes et mouvements divers comme:

  • la Franc-maçonnerie (qui débute au 17ème siècle en Angleterre),
  • la Nouveau Christianisme de Swedenborg (18ème siècle en Suède),
  • la théosophie de Mme Blavatski (19ème siècle en Angleterre),
  • l’anthroposophie de Rudolf Steiner (fin 19ème siècle en Suisse).

Situation actuelle

Plusieurs groupes affirment aujourd’hui leur filiation avec la mystique Rose-Croix du Moyen-Âge ; ils sont de création récente mais sont résolument antagonistes. Citons entre autres :

  • L’ association rosicrucienne, fondée en 1910 par le danois Max Heindel (1865-1919), qui possède au sud de Los-Angeles aux U.S.A. une vaste propriété avec un temple où 5 disciples se relaient jour et nuit pour prier et se livrer à des opérations occultes. En France, elle publie une revue « La Vie Nouvelle », un livre de base « La Cosmogonie des Rose-Croix » et un cours préliminaire en douze leçons.
  • L’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, fondé en 1909 ou 1915 par Harvey Spencer Lewis (1883-1939), dont le siège général fut d’abord à New-York et se trouve aujourd’hui à San José en Californie (U.S.A.). Sa branche française est installée au Château d’Ormonville, Le Tremblay dans l’Eure et fut créée par Raymond Bernard (né en 1923). Elle est dirigée actuellement par son fils Christian (né en 1952) qui est aussi depuis 1977 « Grand Maître » pour les pays de langue française. Ce mouvement, appelé en abrégé « AMORC » publie une revue trimestrielle « Rose-Croix » et une brochure de vulgarisation.

Ce sont principalement ces deux organisations qui sont les plus connues et les plus actives en Afrique, dont nous allons maintenant étudier les enseignements les plus importants.

top Initiation et formation

Les différents groupes de l’AMORC qui sont établis dans les pays d’une même langue, sont dirigés par une « Grande Loge ». Ces Grandes Loges envoient d’une manière discrète à tous leurs membres les enseignements rosicruciens traditionnels sous forme de manuscrits.

Les membres sont tenus de consacrer un soir par semaine (appelé « soirée de loge ») à l’étude personnelle et privée de ces enseignements. Ils sont d’autre part vivement encouragés à participer à une réunion collective hebdomadaire (appelé « convocation ») où ils reçoivent une formation complémentaire.

D’après l’ordre rosicrucien AMORC, cet enseignement perpétue les grandes vérités naturelles et cosmiques anciennes, tout en les approfondissant selon le conseil mondial actuel des recherches rosicruciennes. Il veut être une philosophie initiatique vivante et pratique, afin que les membres puissent appliquer ces lois à leur propre existence.

Il y a plusieurs degrés dans l’AMORC, en voici une liste simplifiée :

  • 3 mois de probation,

  • 3 ans de noviciat (= le cercle extérieur),

  • 3 mois de postulant,

  • 9 degrés ou grades (= le sanctuaire intérieur),

  • Les grands initiés (= le cercle des illuminés).

Chaque degré est précédé d’une initiation spéciale et comporte ensuite l’étude d’une série progressive de monographies. Des examens sont proposés pour évaluer la compréhension et l’efficacité de chaque membre. (2)

La notion de secret

Les manuscrits reçus par les membres pour leurs études personnelles et dans les réunions collectives doivent être considérés comme strictement confidentiels. Dans le cas de la démission d’un membre, celui-ci doit obligatoirement renvoyer les manuscrits en sa possession. (3)

Les Rosicruciens utilisent beaucoup de symboles: la rose, la croix sous plusieurs formes, des triangles, l’épée flamboyante, le scarabée égyptien, le serpent, la roue, etc. Leur signification selon les traditions anciennes et l’adaptation rosicrucienne est expliquée pendant les cours; elle est généralement très différente des notions chrétiennes.

Cela nous amène maintenant à poser la question:

Où est la Bible dans tout cela?

La Rose-Croix affirme que l’enseignement rosicrucien apporte une connaissance fondamentale et des réponses adéquates aux besoins spirituels des hommes. Certains membres de la Rose-Croix ont déclaré être des chrétiens convaincus ou par tradition familiale. Mais dans l’enseignement rosicrucien, qui se réfère pourtant à de nombreux écrits des religions du passé, où sont les citations de la Bible qui est la parole écrite de Dieu et qui est inspirée par son Esprit ?

Il n’y en a pas vraiment, sauf quelques vagues allusions. La Rose-Croix nie par contre les principales doctrines bibliques.

Toute la Bible s’oppose à l’enseignement ésotérique et secret des Rosicruciens

voir Ev. Jean 18.20 ; Matthieu 10.26-27 ; 2 Corinthiens 4.2 TOB

« Nous avons dit non aux procédés secrets… ».

La révélation biblique est pour tous les êtres humains, sans distinction de connaissances et de formation, car Dieu aime le monde entier et veut que tous les hommes soient sauvés (voir Év. Jean 3.16; Romains 16.25-26; 1 Timothée 2.4 ; Tite 2.13 ; etc).

La Bible rejette la philosophie et la sagesse humaines comme moyen de salut et recommande par contre la confiance simple et entière en Dieu et en son Fils Jésus-Christ:

« Prenez garde que personne ne vous fasse prisonnier au moyen des arguments trompeurs et vides de la sagesse humaine qui s’appuie sur les enseignements transmis par les hommes, sur les éléments spirituels du monde et non sur Christ ». (Colossiens 2.8)

« Le monde a été incapable, au moyen de la sagesse humaine de reconnaître Dieu là où se manifestait la sagesse humaine. Il y a parmi vous, du point de vue humain, peu de sages… Mais Dieu a choisi ce que le monde estime fou pour couvrir de honte les sages ». (1 Corinthiens 1.21,26,27,29; voir aussi 2.6-8)

« Les Saintes Écritures peuvent te donner la sagesse qui conduit au salut par la foi en Jésus-Christ ». (2 Timothée 3.15)

top Dieu et la création du monde

Dans la profession de foi du Rosicrucien, adoptée à San José en 1930 et publiée en France, nous lisons:

Art.1 «Je sais qu’il n’y a qu’un seul Dieu vivant, véritable et infini, créateur et protecteur de toutes les choses visibles et invisibles, dont l’essence se propage dans tout l’univers… »

Art.3 « Je sais que la sagesse divine, telle qu’elle se manifeste par les lois de la nature, justifie notre foi en l’omnipotence, l’omniprésence et l’amour de Dieu dans notre existence ».

Ces affirmations générales, qui semblent assez valables pour un chrétien, sont cependant modifiées par des explications supplémentaires qui dépassent de loin l’enseignement biblique et tombent dans la pure fantaisie et la spéculation (voir ci-après et les chapitres suivants).

Selon Max Heindel,

l’univers est composé de sept mondes qui ont des régimes de vibrations différents. Chaque monde passe par sept périodes successives: celles de Saturne, du Soleil, de la Lune, de la Terre, de Jupiter, de Vénus et de Vulcain… Dieu, étant l’esprit universel, se manifeste dans le monde visible par quatre grands fleuves de vie, dont l’impulsion spirituelle sert à modeler les royaumes chimiques de la terre: les minéraux, les plantes, les animaux et l’homme. Dieu existe comme Puissance, Parole et Mouvement. Dans cette Tri-unité, le Père est le grand Initié de Saturne, le Fils celui du Soleil et le Saint-Esprit celui de la Lune.

Des esprits perfectionnés, appelés « Seigneurs de la Flamme » et dans la Bible des « trônes » (4), ont agi sur les hommes pour les aider dans leur évolution pendant la période de Saturne; puis des « Seigneurs de la Sagesse » sont intervenus pendant la période du Soleil; ils ont excité les centres sensoriels des hommes pour développer les mouvements de leurs corps. Pendant la période de Jupiter, l’âme consciente de l’homme sera absorbée par l’esprit divin; elle atteindra finalement la perfection pendant la période de « Vulcain ». (5)

Ce que dit la Bible

La Bible, en effet, affirme clairement dans de nombreux passages l’unicité de Dieu (=Dieu est un et unique) ; par exemple:

« Écoute, Israël! L’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est un ! »
(Deutéronome 6.4; cité dans Marc 12.29, etc.).

« Nous savons qu’il n’y a qu’un seul Dieu! ».
(1 Corinthiens 6.4)

Selon la Bible, Dieu a manifesté sa sagesse et sa puissance dans la création du monde:

« Il a fait la terre par sa puissance, il a fondé le monde par sa sagesse, il a étendu les cieux par son intelligence ».
(Jérémie 51.15)

« En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient fort bien depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages ».
(Romains 1.20)

Mais la Bible précise que Dieu a créé le monde en six jours et que son œuvre créatrice s’est alors achevée. Il n’y a donc pas une création continue, comme les Rosicruciens le prétendent dans leurs écrits.

« Dieu vit alors tout ce qu’il avait fait et voici, c’était très bon. Ainsi furent achevés le ciel, la terre et toute leur armée (=Les êtres terrestres et célestes, de même que les astres). Le 7ème jour, toute l’œuvre que Dieu avait faite était achevée, et il se reposa le 7ème jour de toute l’œuvre qu’il avait faite ».
(Genèse 1.31 ; 2.1-2)

Dieu continue cependant à s’occuper de ce monde qu’il a créé; il prend soin avec beaucoup d’amour et d’efficacité des besoins de ses créatures et en particulier de ceux qui se confient en lui:

« Tu visites la terre et tu lui donnes l’abondance; tu la combles de richesses; le ruisseau de Dieu est plein d’eau ». (Psaume 65.10; voir aussi le Psaume 104)

« … le Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve… n’a cessé de rendre témoignage de ce qu’il est par ses bienfaits, en vous donnant du ciel les pluies et les saisons fertiles… ». (Actes 14.15,17)

« Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous ». (1 Pierre 5.7)

« … nous pouvons dire avec courage: le Seigneur est mon secours; je n’aurai pas de crainte ». (Hébreux 13.6)

top L’homme et sa place dans le monde

Dans la profession de foi du Rosicrucien nous lisons encore:

Art.1 « … l’esprit et la conscience de Dieu constituent l’âme de l’homme ».

Art.2 « Je sais que l’unité de la création s’exprime sous trois manifestations: dans le macrocosme comme lumière-vie-amour, dans le microcosme comme âme-ego-corps, dans les sciences et les arts matériels comme thèse-antithèse-synthèse, tout cela étant symbolisé par le triangle ».

Art.4 « Je sais que lorsque Dieu insuffle dans le corps de l’homme le souffle de vie, l’homme devient une âme vivante, un segment inséparable de l’âme divine résidant dans un corps mortel… ».

Art.5 « … l’homme est né avec une âme bonne, seule la chair est faillible et seul l’esprit mortel peut pécher; pour chaque erreur et péché, la chair et l’esprit mortels doivent une compensation, et c’est de l’ignorance mortelle et de l’ignorance seulement qu’il doit être racheté et sauvé ».

Nous lisons ailleurs encore:

« La chute de l’homme fut une catastrophe cosmique, entraînant le microcosme et le macrocosme dans l’éloignement du Créateur et dans un état de déchéance. Mais les hommes peuvent recevoir une initiation, un entraînement, une méthode qui revigore leurs facultés. Ainsi chaque humain peut posséder en lui le germe de la perfection. C’est l’Ordre rosicrucien qui fait germer cette potentialité et transformer l’homme en un sage et un saint ». (6)

La Rose-Croix, comme tout ordre initiatique, ne veut pas seulement introduire ses adeptes à la « connaissance parfaite », mais elle veut aussi leur faire atteindre la puissance par la maîtrise des forces vitales. Par une longue culture psychique on peut en effet développer un magnétisme personnel qui peut guérir certaines maladies, dépressions ou malaises et aussi exercer un puissant ascendant sur d’autres personnes. C’est ce que les Rosicruciens appellent « le pouvoir intérieur ». (7)

Lorsque la Rose-Croix essaie de faire acquérir à ses adhérents des connaissances sur le monde invisible et un pouvoir surnaturel, elle les expose dangereusement aux influences des mauvais esprits (remarquez son insistance sur la sagesse de l’Egypte où se pratiquait pourtant beaucoup de magie, voir Exode 7.11,22; 8.3).

Ce que dit la Bible

La Bible ne parle pas souvent du monde surnaturel et invisible; beaucoup de ces choses nous restent cachées, et nous devons respecter ces mystères. La Bible interdit formellement d’entrer en communion avec les êtres surnaturels autres que Dieu, car il y a beaucoup d’esprits mauvais ou démons. Nous devons par contre chercher à connaître Dieu de mieux en mieux en étudiant sa Parole, en obéissant strictement à cette Parole et en vivant continuellement dans une communion spirituelle étroite avec Dieu:

« Qu’on ne trouve chez toi personne qui… ait recours à des techniques occultes ou à la sorcellerie, … qui consulte ceux qui évoquent les esprits… Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu ,. les choses révélées sont à nous et à nos enfants, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi ».
(Deutéronome 18.10-11; 29.28)

« Nous avons à lutter contre… les principautés, les pouvoirs et les dominateurs des ténèbres d’ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes ». (Ephésiens 6.12)

Or, la chute de l’homme, décrite dans la Bible dans Genèse 3, s’est produite lorsque les premiers êtres humains ont voulu augmenter leurs connaissances au-delà des limites imposées provisoirement par Dieu. Ils ont voulu s’élever jusqu’à Dieu pour être comme lui, et ils n’ont ainsi pas respecté la parole de Dieu. Transgresser la loi de Dieu est l’essence même du péché (voir 1 Jean 3.4). Le péché atteint d’ailleurs tout notre être; l’âme humaine n’est ni divine ni bonne, et le péché n’est pas simplement de l’ignorance contrairement à ce qu’affirme la Rose-Croix!

Nous ne pouvons d’autre part donner aucune compensation pour nous racheter du péché, ni devenir sage et saint par un enseignement, même le plus complet! La Bible déclare que nous pouvons avoir le pardon de nos péchés uniquement par le sang de Jésus-Christ en croyant en lui de tout notre cœur (Actes 2.38 ; 3.1920 ; Ephésiens 1.7). Et nous pouvons seulement vivre une vie sainte et agréable à Dieu grâce à l’assistance de l’Eprit de Dieu et de Christ (Ephésiens 6.10-18; 5.15-18; 4.20-24 ; 3.14-21).

top L’Avenir de l’homme et du monde

Selon les Rosicruciens, l’homme en tant qu’individu n’est pas un être complet, mais seulement un état particulier de la manifestation d’un être. Il occupe une certaine place dans la série indéfinie des états possibles d’un être total. Certains états sont appelés « supérieurs ». On y trouve les « Petits Mystères » qui sont la réalisation psychique pour la réintégration de l’homme dans son état primordial d’avant la chute symbolisés par l’axe horizontal de la croix rosicrucienne, et les « Grands Mystères » qui sont l’accès spirituel à l’identité suprême symbolisés par l’axe vertical de la croix rosicrucienne.

Par l’initiation, le Rosicrucien reçoit la sensation qu’il meurt pour renaître à une vie nouvelle. L’initié est ainsi introduit dans un monde supérieur, dans un état psychique plus parfait que son état précédent. C’est une sorte de déification. (8)

Max Heindel a écrit:

« Il y a un progrès continuel, car nous sommes divins comme notre Père céleste, et des limitations sont impossibles ». (9)

Raymond Bernard, Grand Maître de l’Ordre pour les pays francophones, a dit:

« L’initiation amène le Rosicrucien à une fusion à jamais consciente dans le tout cosmique où il se meut ». (10)

Mais l’initiation est plus ou moins efficace, selon les dispositions et aptitudes des individus. Elle exige de lui un long travail de réalisation. En fait, beaucoup de Rosicruciens ne montent pas bien haut dans la hiérarchie initiatique. C’est là qu’intervient la croyance dans « la réincarnation ». En effet, une seule vie terrestre ne suffit pas pour la réalisation des états supérieurs. Selon la loi de compensation (ou: loi du Karma), l’âme humaine doit se réincarner dans d’autres corps, d’autres « véhicules », jusqu’à sa totale purification, jusqu’à ce que sa mission cosmique soit accomplie.

Dans l’optique rosicrucienne, chaque homme est une pierre vivante qui doit être taillée longuement au cours des âges pour trouver finalement sa place dans « le grand temple universel ».

Alors le cosmos sera en équilibre parfait, équilibre d’amour et de paix universelle. (11)

Ce que dit la Bible

Or la Bible déclare que chaque être humain est entièrement responsable devant Dieu pour toutes ses actions, ses paroles et ses pensées (voir Romains 14.12; 2.16; Matthieu 12.36). Après notre mort physique, nous devons donc un jour nous présenter devant Dieu pour être jugé par lui.

« Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9.27 ; voir aussi Ecclésiaste 12.3,16; 2 Corinthiens 5.10; Apocalypse 20.1113).

Alors ceux qui n’ont pas connu Dieu et ceux qui n’ont pas obéi à l’Evangile de Jésus-Christ auront pour juste châtiment une ruine éternelle loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force (voir 2 Thessaloniciens 1.8-9). Combien cela est différent de la doctrine de la réincarnation enseignée par la Rose-Croix!

Comment alors échapper à la condamnation de Dieu et comment connaître le bonheur éternel?

La Bible dit que notre corps naturel, fait de chair et de sang, ne pourra jamais accéder au Royaume de Dieu, car il est corrompu par le péché; aucun effort de notre part ne peut changer cet état (voir Ev. de Jean 3.6 ; 6.63 ; 1 Corinthiens 15.50 ; Romains 3.10,12,19,23).

Mais celui qui croit en Jésus-Christ, qui s’est attaché à lui de tout son cœur et demeure en communion avec lui, reçoit une vie nouvelle par l’Esprit de Dieu (voir Ev. de Jean 3.3,5 ; 6.63) ; il devient un être nouveau, son état ancien est dépassé, car il fait maintenant partie de la nouvelle création de Dieu et d’une nouvelle humanité qui est la famille même de Dieu (voir 2 Corinthiens 5.17; Ephésiens 2.19 ; 1 Jean 5.1 ; 3.1).

Par cette régénération spirituelle, le chrétien acquiert une espérance magnifique: le jour viendra où il verra son Sauveur et sera alors semblable à lui, car il ressuscitera avec un corps nouveau, incorruptible et glorieux et il recevra le salut éternel (voir 1 Jean 3.2 ; Philippiens 3.20-21 ; 1 Corinthiens 15.52-54 ; 1 Pierre 1.35).

Le premier ciel et la première terre disparaîtront ensuite pour faire place à un nouveau ciel et à une nouvelle terre où la justice habitera; Dieu aura alors sa demeure avec les hommes et ils seront son peuple pour toujours. Il essuiera toute larme de leurs yeux et la mort ne sera plus… (voir Apocalypse 21.1-4 ; 2 Pierre 3.13).

« Heureux et saints sont ceux qui ont part à la première résurrection; ils seront prêtres de Dieu et de Christ… Ils le serviront et verront sa face… et ils régneront aux siècles des siècles ». (Apocalypse 20.6; 22.3,5)

La personne et l’œuvre de Jésus-Christ

D’après ce que nous avons pu voir jusqu’alors dans l’enseignement rosicrucien, il n’y a pas une grande place pour le Seigneur Jésus. Relevons maintenant des déclarations officielles de quelques responsables de la Rose-Croix à son sujet:

Selon Max Heindel,

« c’est une grande erreur de croire que Jésus-Christ est le Fils unique de Dieu… Jésus est lui-même un esprit qui appartient à notre évolution humaine, comme Gautama Bouddha l’a été. L’esprit de Christ qui est entré dans le corps de Jésus était un rayon du Christ cosmique ». (12)

Harvey Spencer Lewis a écrit dans « La Vie mystique de Jésus»:

« Les Rosicruciens ne peuvent pas accepter le caractère unique de la conception et de la naissance du Maître Jésus… Ils comprennent que Jésus ne fut pas le premier ni le seul, mais le dernier et le plus grand de tous les Messagers divins conçus de cette manière et nés sur la terre ” (pages 74-75).

« Jésus a été reçu dans la prêtrise sacrée après avoir été initié selon les instructions transmises du temple suprême d’Héliopolis à l’école du Mont Carmel, puis en Inde, au Tibet, en Perse, en Chaldée, en Grèce. Il était parfaitement logique que ce jeune Fils de Dieu fût dirigé sur les grandes écoles et les grands maîtres de la Fraternité égyptienne» (page 144).

« … Jésus n’était pas mort,. aussi la croix fut-elle immédiatement abaissée et le corps détaché… Joseph d’Arimathée et d’autres Esséniens trouvèrent Jésus qui reposait calmement dans la tombe et qui reprenait ses forces et sa vitalité» (pages 194,197).

« L’Ascension… est un événement de nature purement mystique et psychique; rien dans les récits originaux n’autorise à croire que Jésus est monté aux cieux physiquement» (page 207).

Selon d’autres écrits, le Seigneur Jésus serait la réincarnation de l’un des grands fils de Dieu ou envoyés de Dieu que l’Inde appelle « Avatara ». Initié par les Esséniens, il serait devenu le parfait Rosicrucien, un des grands Initiés du cercle des illuminés du sanctuaire intérieur. La croix des Rosicruciens n’a rien à voir avec la mort de Jésus; elle représente la connaissance parfaite, étant le symbole du développement par l’évolution. (13)

Ce que dit la Bible

Devant de telles affirmations erronées et blasphématoires, nous ne pouvons pas nous taire. Nous devons faire entendre la voix de la Bible qui proclame la position unique de notre Seigneur Jésus-Christ dans le plan de Dieu pour l’humanité:

  • a) Jésus est le Fils unique de Dieu.

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire comme étant celle du Fils venu du Père… La grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique qui est dans le sein du Père l’a fait connaître ».
(Év. Jean 1.1,14,17,18; voir aussi 3. 16, 18; 1 Jean 4.9)

  • b) Jésus est éternel, vivant depuis toujours et pour toujours.

« Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût… tu m’as aimé avant la fondation du monde ». (Év. Jean 17.5,24; voir aussi 8.58)

« Moi, je suis le premier et le dernier, le vivant … Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin ».
(Apocalypse 1.18; 22.13)

  • c) Jésus est mort et ressuscité pour le salut des hommes.

« Nous croyons en celui qui a ressuscité d’entre les morts Jésus, notre Seigneur, livré pour nos offenses et ressuscité pour notre justification ». (Romains 4.24-25)

« Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures; il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures ». (1 Corinthiens 15.3-4)

«Il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ-Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous… Souviens-toi de Jésus-Christ ressuscité d’entre les morts… le salut est en Christ-Jésus avec la gloire éternelle ». (1 Timothée 2.5-6 ; 2 Timothée 2.8, 10)

  • d) L’autorité suprême de Jésus-Christ avec Dieu.

« Dieu l’a souverainement élevé et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père ».
(Philippiens 2.9-11)

« Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts… Voici je viens bientôt et j’apporte avec moi la rétribution pour rendre à chacun selon son œuvre ».
(Apocalypse 1.18; 22.12; voir aussi 5.12-13)

Conclusion

Par certains aspects de son organisation et de son enseignement, la Rose-Croix peut être une réelle tentation pour les Africains. L’ Afrique vit dans un temps de recherche de son authenticité culturelle ou retour à ses sources; elle déploie de grands efforts pour réaliser l’indigénisation de sa vie économique et sociale.

Or, la Rose-Croix semble répondre à plusieurs des aspirations naturelles de l’âme africaine:

  • a) la recherche d’une connaissance parfaite, basée sur la tradition ancienne (remontant jusqu’à l’Egypte des pharaons – pays africain!) et développée par des cours et des cérémonies d’initiation continuelles, rappelle les anciennes coutumes africaines ;
  • b) la recherche des pouvoirs surnaturels par des rites mystérieux et un langage ésotérique des symboles mêlés à de l’occultisme, correspond au goût du secret propagé autrefois par les sociétés secrètes et aux désirs d’appartenir à une certaine élite;
  • c) l’espoir d’améliorer la vie quotidienne future par des réincarnations et des relations avec le monde des esprits, fait revivre le culte des ancêtres et confirme la croyance de certaines tribus africaines selon laquelle le nouveau-né est une réincarnation d’un ancêtre décédé dernièrement.

Mais l’acceptation de telles théories peut empêcher à jamais les personnes intéressées au Christianisme de connaître le salut de Dieu. Elle risque de pousser des chrétiens dans le syncrétisme, les rendant infidèles à leur foi et les éloignant inévitablement de leur Dieu et Sauveur.

L’apôtre Paul, le grand docteur de l’Église, a dit avec beaucoup de fermeté:

« Si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que je vous ai annoncé et que vous avez reçu, qu’il soit anathème (maudit) !» (Galates 1.8-9)

Et l’apôtre Jean, renommé pourtant pour son enseignement de l’amour profond entre les chrétiens, déclare dans une de ses épîtres :

« Quiconque ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a pas Dieu. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, refusez même de le saluer ». (2 Jean 9-10)

Notre Seigneur Jésus lui-même a déjà donné cet avertissement dans son Sermon sur la Montagne:

« Gardez-vous des faux-prophètes; ils viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs… Quiconque me dit: Seigneur, Seigneur, n’entrera pas forcément dans le Royaume des Cieux, mais celui-ci seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux ». (Matthieu 7.15,21)


Chers lecteurs chrétiens,

Cherchons donc avant tout à rester attachés à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ:

« Il a été fait par Dieu pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption, afin que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur ». (1 Corinthiens 1.30-31)

« Soyons enrichis d’une pleine certitude de l’intelligence, pour connaître le mystère de Dieu, c’est-à-dire le Christ, en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance… Nous avons tout pleinement en Christ, en qui habite corporellement toute la plénitude de la Divinité et qui est le Chef de toute principauté et de tout pouvoir ».
(Colossiens 2.2-3,9-10)

Et pour terminer, prenez à cœur cette dernière exhortation de l’apôtre Pierre:

« Quant à vous, mes bien-aimés, vous voilà prévenus. Tenez-vous donc sur vos gardes, afin de ne pas vous laisser entraîner, vous aussi, par les égarements de ces hommes sans foi ni loi, au point de perdre la position solide dans laquelle vous êtes ancrés. Au contraire, continuez à croître dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la gloire dès maintenant et jusqu’au grand Jour de l’Éternité! ». (2 Pierre 3.17-18, version Parole Vivante)

Charles BOSSERT
ex-missionaire en Afrique


Bibliographie

  • BERNARD, C., Code de vie de la Rose-Croix.1983
  • BERNARD, R., Fragments de sagesse rosicrucienne. 1981
  • HEINDEL, Max, The Rosicrucian Cosmo-Conception
  • LEWIS, Harvey Spencer, Histoire complète de l’Ordre de la Rose-Croix. Editions Rosicruciennes, 1979
  • ID., La Vie mystique de Jésus. Éditions Rosicruciennes, 1977
  • Ranc, Paul, La Rose-Croix mythe ou réalité. Lausanne, Suisse, Editions du Rocher, 1985
  • THIOLLIER, Dictionnaire des Religions. Paris, Larousse
  • VAN BAALEN, The Chaos of Cuits. Grand Rapids, Michigan
  • V.S.A, Editions Eerdrnans
  • WOLFF, Richard, Histoire de la Rose-Croix. Abidjan, Éditions CPE, 1978
  • Maîtrise de la Vie
  • Manuel permanent de référence et d’information
  • Rencontre des prêtres et religieux de Côte d’Ivoire. N° Spécial 122, Mai 1977
  • Rose + Croix – Un message
  • Rose-Croix et Foi Chrétiene – une mise au point de la Conférence Episcopale de Côte d’Ivoire. Mars 1978
  • Vie et Mystère de la Rose + Croix. Paris, Éditions Marne

Figures

a    Image tirée du site rosicrucien www.amorc.cz/interview.htm

b    Image tirée du site rosicrucien http://alap.net/amorc/


Annotations

 1    Vie et Mystère de la R. C., pages 224-249. Dictionnaire des Religions, page 216.

2    R. C., Un Message, pages 15-19,28;

3    Maîtrise de la Vie, page 35. Manuel de Référence et d’Infonnation, page 81.

4    Voir Colossiens 1.16.
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

5    The Rosicrocian Cosmo-conception, p. 181,252,376. Voir aussi le livre « The Chaos of Cuits ».

6    Vie et Mystère de la R. C., page 162.

7    «Rencontre des prêtres et religieux de Côte d’Ivoire », page 8-9.

8    «Rencontre », pages 6-7.

9    « The Chaos of Cuits ».

10    « Une mise au point épiscopale », 11-2.2.

11    «Rencontre », page 9

12    «Cosmo-conception »

13    Voir «Rencontre », pages 8, 9

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *