Et ils se rendent en foule auprès de toi, et mon peuple s’assied devant toi; ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique, car leur bouche en fait un sujet de moquerie, et leur cœur se livre à la cupidité. Voici, tu es pour eux comme un chanteur agréable, possédant une belle voix, et habile dans la musique. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique. Ezéchiel 33:31-32

Le pasteur Eugène Peterson est décédé le 20
novembre 2018, quelques jours avant l’anniversaire des 501 ans de
la réformation. Divers blogs et articles d’évangéliques font son
éloge. Peterson nous laisse en héritage une trentaine de livres et
une paraphrase anglophone de la Bible nommée « Le Message »,
sur laquelle il a travaillé pendant environ vingt ans. C’est cette
dernière « œuvre » qui l’a rendu célèbre. Celle-ci
était destinée seulement à la congrégation qu’il enseignait,
mais elle a fait un « boom » dans les Églises
Évangéliques.

Le 22 octobre 2018, un fameux blog1
chrétien titrait:

Eugène Peterson était un « auditeur », c’est
pourquoi n
ous «écoutions»

Ce terme « auditeur »2 [de Dieu, on présume] est étrange, autant
en anglais qu’en français.

Le pasteur et auteur Eugène Peterson est entré au paradis ce matin. Peterson a été pasteur presbytérien pendant la majeure partie de sa vie adulte, bien qu’il soit surtout connu pour ses écrits – en particulier Le Message, une interprétation contemporaine de la Bible dans son intégralité.

Il est intéressant d’entendre que sa
paraphrase, est considérée par beaucoup comme « ses »
écrits. Peterson s’en défend dans une interview, comme s’il
n’était pas évident qu’un traducteur3
n’est jamais co-auteur de la Bible.

Dans son épître, l’apôtre Pierre nous rappelle
où nous devons porter notre attention. Je pense qu’il aurait été
« mal à l’aise » ou choqué de savoir qu’une
interprétation contemporaine personnelle était hissée au niveau de
la Parole de Dieu.

Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs; sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. 2Pierre 1:19-21

Le blog continue :

Dans son livre The Pastor, Peterson décrit au début de son ministère pastoral un tournant qui influencera la manière dont il passera le restant de ses jours…

Je veux être un pasteur qui prie. Je veux être réfléchi, réactif et détendu en présence de Dieu afin de pouvoir réfléchir et être réactif et détendu en votre présence. Je ne peux pas faire ça en cavale. … maintenant je me sens trop encombré.

Je veux être un pasteur qui lit et étudie. Cette culture dans laquelle nous vivons nous enlève tout le sens de Dieu.

Je veux être suffisamment observateur et informé pour aider cette congrégation à comprendre ce à quoi nous sommes confrontés, la tentation du diable de nous faire penser que nous pouvons tous être nos propres dieux. Ce sont des choses subtiles. Cela demande du détachement et de la perspective. Je ne peux pas faire ça, même en essayant plus fort.

Je veux être un pasteur qui a le temps d’être avec vous dans des conversations tranquilles et sans hâte afin que je puisse comprendre et être un compagnon avec vous à mesure que vous grandissez en Christ -[ je veux partager] vos doutes et vos difficultés, vos désirs et vos délices. Je ne peux pas faire ça quand j’ai peur.

Je veux être un pasteur qui vous guide dans l’adoration, un pasteur qui vous amène devant Dieu dans une obéissance réceptive, un pasteur qui prêche des sermons qui rendent les Écritures accessibles et présentes et vivantes, un pasteur qui peut vous donner un langage et de l’imagination. cela vous redonnera un sentiment de dignité en tant que chrétien chez vous et sur votre lieu de travail et vous débarrassera de ces images débilitantes du statut de «simple» laïc.

Je veux avoir le temps de lire une histoire à Karen.

Je veux être un pasteur sans attente.

Beaucoup de « Je veux » accompagnent
ce tournant spirituel ! Un serviteur à l’écoute de Dieu
n’est-il pas plutôt un instrument obéissant à la volonté de
celui qui est « Je suis » ? (Cf. Actes 9:15)

J’entendis
la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour
nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. Ésaïe 6:8 

Alors
l’Éternel appela Samuel. Il répondit: Me voici! 
L’Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois:
Samuel, Samuel! Et Samuel répondit: Parle, car ton serviteur
écoute.
 1Samuel 3:4-10 

A-t-on besoin de paraphrase ?

Est-il légitime de paraphraser certaines
expressions? Poser cette question n’est pas anathème. Le terme
« trottoir » par exemple a évolué au cours des siècles.
En théorie, on peut considérer le deuxième sens d’un
terme, lorsqu’une une traduction trop littérale serait
incompréhensible4.
En grec comme en français, le terme glōssa(langue)
signifie d’abord le membre de la bouche (cf. Jacques 3:5), mais par
extension, le langage (cf. Actes 2:11).


les hommes se mordaient la langue de douleur. (Apoc. 16:10)


des peuples, des foules, des nations, et des langues. (Apoc.
17:15) 

En anglais et en allemand, deux termes distincts
sont utilisés pour glōssa. Mais on parle dans les milieux
charismatiques allemands ou anglais de « Zunge reden /
speaking in tongues» ce qui signifie « parler en langue
(membre de la bouche) ». Cela jette un flou et mystifie la
signification du parler en langues (étrangères = Sprachen
/
languages)5.

En pratique (!):

Les paraphrases déforment souvent le texte inspiré même quand aucune complexité linguistique ne l’impose. Elles deviennent un passe-droit pour rendre le texte plus agréable, moins choquant au cœur endurci de l’Homme non renouvelé. Et c’est justement l’apanage d’ un des livres Apocryphes (non retenu dans le canon), de vouloir rendre un texte agréable comme on mélange le vin et l’eau.

Comme il est nuisible de boire seulement du vin ou seulement de l’eau, tandis que le vin mêlé à l’eau est agréable et produit une délicieuse jouissance, de même c’est l’art de disposer le récit qui charme l’entendement de ceux qui lisent le livre. C’est donc ici que j’y mettrai fin.

II Macchabées 15:40

Certains pasteurs se font l’avocat du diable, et concèdent au Message l’utilité

« d’un commentaire, qui doit rester sur l’étagère et n’être utilisé que rarement pour quelques versets précis ».

Ils le citent alors et prennent toujours soin de dire qu’il s’agit ici d’une paraphrase, sans préciser clairement ce que cela implique : ce n’est pas une Bible !

Les termes « traduction » ou « Bible »
ne sont pas mentionnés. En cela, ils se donnent une carte blanche
pour citer des versets altérés. Il en résulte différents
problèmes :

  • Pour le fidèle non averti, les termes traduction, paraphrase désignentla Bible, il associe alorsleMessage aux Saintes Écritures.
  • Pire, on accepte un texte humainement transformé comme plus « vivant », plus vrai que les Écritures, car adapté à notre époque. (Cf. Rom 12:2) On apprend indirectement que l’homme de ce siècle peut remettre en cause la Bible, qui n’est plus actuelle.
  • On apprend à « interpréter » les Écritures comme il nous plaît, et à vivre ensuite comme il nous plaît.
  • Plus personne, ni le fidèle, ni le pasteur ne teste l’esprit qui a animé une telle paraphrase.

Le Message n’est pas une paraphrase des
expressions difficiles de la Bible. Non seulement des mots mais des
versets entiers ont été supprimés et ne sont ni traduit ni
signifiés par d’autres phrases ou mots équivalents.

Que le prophète qui a eu un songe raconte ce songe, Et que celui qui a entendu ma parole rapporte fidèlement ma parole. Pourquoi mêler la paille au froment? dit l’Éternel. Jérémie 23:28 

Historique

J’ai découverte la “paraphrase” “The
Message” en 2007, lorsque dans une étude biblique de notre
maison, un jeune a lu le verset suivant :

Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; …  à ce qu’il n’y ait ni impudique, ni profane comme Ésaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse. ( Heb 12:15-16)

Dans le Message,
on a

Attention au syndrome d’Esaü: échanger le cadeau de Dieu, qui dure toute la vie, pour satisfaire un appétit à court terme.

D’abord, un terme purement biblique est retiré :
Le droit d’aînesse. Ensuite, on le remplace par un « cadeau »
qui ne dure que toute une vie. Cela m’a surpris, car c’était
exactement le faux raisonnement d’Ésaü ! (Gen 25:32) !

je m’en vais mourir; à quoi me sert ce droit d’aînesse?

Or, les bénédictions accordées à Jacob par ce
droit d’aînesse ne concernent pas seulement cette vie (Genèse
27:29), elles sont aussi un héritage pour sa postérité, de par la
promesse faite à Abraham pour sa descendance (Gen 28:4). En
retirant le terme « droit
d’aînesse »,un point essentiel du plan divin,
Le Message enseigne positivement la pensée d’Ésaü.

Peterson affirme lui-même être l’auteur de
cette « Bible » 6:

Je n’aurai jamais pu faire the Message sans connaître l’hébreu et le grec, Je n’aurai jamais pu faire the Message sans une congrégation pendant 20 ans, … j’ai fait tourner cette foutue7 Église (!)

Dénoncer cette traduction8, fût une tâche plus ardue qu’elle ne semble, j’ai été surpris de voir que Peterson connaissait en effet très bien l’origine et la signification littérale des termes grecs qu’il traduisait. C’est ainsi qu’il traduit le plus littéralement possible le terme …. homosexuel : Des hommes qui abusent d’eux-mêmes. Il élude la signification du terme qui dérange aujourd’hui en prenant une tournure si littérale que sa signification nous échappe.

Fait est de constater que cette entreprise est une
œuvre humaine inspirée par l’homme.

Eugène Peterson est un personnage
très sympathique en apparence, il semble aussi être un apologiste
quand il dénonce les méga-églises comme des entreprises
financières. Il encourage aussi les pasteurs à ne pas copier la
personnalité d’autres pasteurs afin de rester « authentiques ».

Ce discours est séduisant, il y a
une part de vérité, en ce que l’Église n’est pas le résultat
d’une entreprise basée sur une franchise commerciale, mais que dit
l’Écriture ? Paul n’encourage pas les frères à se
« réaliser » (en copiant un autre ou pas) mais à être
ses imitateurs, c’est uniquement pour cela qu’il les félicite.

1Co 11:1  Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Cf. 1Cor 4:16 ; Php 3:17 ;
1Th 1:6;2:14. Tit 2:2-6 ; Héb 13:7

Gardez à l’esprit que beaucoup de nouveaux
chrétiens reçoivent le Message en raison de son langage très
accessible et quotidien.

Un avertissement d’outre-atlantique9

Le Message : Une brèche dans la vérité

Le père et moi sommes un seul cœur et un seul esprit. (selon Le Message,)

Moi et le Père, nous sommes un. (Jean 10:30,)

L’altération de Jean 10:30 change la compréhension de la relation de Christ avec le Père. Peterson ne se dérange pas pour changer les paroles même de Christ !

L’altération suivante est également audacieux, considérant que le Seigneur déteste la divination. Pourquoi mentionne-t-on une pratique divinatoire interdite (en l’associant au télescope et au microscope) comme s’il s’agissait d’une activité inutile mais légitime parmi d’autres?

Vous n’avez pas besoin d’un télescope, d’un microscope ou d’un horoscope pour réaliser la plénitude du Christ et le vide de l’univers sans lui. (Colossiens 2:10, le Message)

Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. . (Colossiens 2:10, LSG)

Pourquoi tout cela? Le Message,
disons le clairement, semble né pour que les chrétiens soient
désinformés de la Parole de Dieu. Considérez ce que Eugène
Peterson dit à propos de la Bible:

Le
Message : Une brèche dans la vérité

Pourquoi les gens passent-ils tant de temps à étudier la Bible? Avez-vous tant besoin de savoir? Nous investissons tout ce temps dans la compréhension de la Bible, qui a sa propre vie, et nous pensons être plus pieux et plus spirituels lorsque nous le faisons. . . . [Les chrétiens] devraient l’étudier moins, pas plus. Vous avec juste besoin d’assez la connaître pour faire attention à Dieu… Je ne suis tout simplement pas satisfait de tout l’accent mis sur l’étude biblique, comme si c’était une sorte de chose spéciale que les chrétiens font, et plus ils en font, mieux c’est.

En revanche, la Parole de Dieu nous encourage10:

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité.  (2 Timothée 2:15)

Le Seigneur nous commande de ne rien ajouter ni
supprimer de la Bible (cf.Deutéronome 4:2 et 12:32, Proverbes
4:20-21, 30:5-6, 1 Corinthiens 4:6, 2 Corinthiens 4:2 et Apocalypse
22:19).

C’est une erreur de considérer Eugène Peterson
comme un homme de foi de renom. Non seulement il a engendré le
Message, mais il a également entériné deux livres
hérétiques: La Cabane, et l’hymne sournoise de Rob Bell,
L’Amour est vainqueur. Ce dernier se demande si les
non-sauvés vont vraiment passer l’éternité en enfer
(universalisme!).

Peterson a été si loué et admiré depuis
longtemps … il sera difficile à certains d’admettre que le
Message soit une offense à Dieu. Pourtant, comme l’écrit
Paul:

C’est à cause de vous, frères, que j’ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d’Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre.  (1 Corinthiens 4: 6)

Écoutons l’avertissement de Paul et ne mettons
pas «des hommes au-dessus de ce qui est écrit». : Ni
Peterson. Ni nos pasteurs, ni des auteurs et musiciens non chrétiens.

Cela dit, cet aveuglement est d’origine
spirituelle:

Car
nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre
les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce
monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux
célestes.  (Ephésiens 6:12)

Un langage rempli de superlatifs:

L’absolutisme du ton de la Parole de Dieu est
rejeté, on le remplace par un ton superlatif qui relativise tout.
Voici quelques exemples :

Pour être assez franc, je ne veux plus être dérangé par ces disputes, j’ai d’autres choses bien plus importantes à faire, vivre sérieusement cette foi, …11 Je porte en mon corps des cicatrices de mon service à Jésus.

Traduction correcte : Désormais que personne ne vienne me troubler, car moi je porte en mon corps les marques du Seigneur Jésus. (Gal 6:17)

En fin de compte, le Message ne nous mets
plus devant un choix dualiste à faire – « obéir ou pas »,
« pour ou contre », « oui ou non », « croire
ou ne pas croire », « béni ou maudit », etc …
mais il nous conduit à porter le bon jugement de valeur qui n’est
pas trop choquant pour l’esprit de ce siècle.

Oui, toutes les choses que je croyais autrefois si importantes
sont sorties de ma vie … (Ph 3:8 )

J’ai toujours été intrigué par ce langage excessivement12
rempli de superlatifs que l’on retrouve aussi dans les livres de Rick
Warren. Il y a toujours des maximes et des choses plus importantes
que d’autres à retenir ou à faire.

L’effet du Message
sur l’église :

Revenons maintenant à la question du péché
homosexuel. Nous en sommes arrivés au point où beaucoup de membres
d’église doutent sur la position à avoir face à l’homosexualité.

Tout comme dans 1 Corinthiens 6: 9-11,
l’homosexualité est à nouveau supprimée dans 1 Timothée 1: 8-11.

(9) Il est évident, n’est-ce pas, que le code de la loi ne vise pas principalement les personnes qui vivent de manière responsable, mais les irresponsables, qui défient toute autorité, bafouant Dieu, la vie, (10) sexe, vérité, peu importe!13 (Le Message)

Le Message
affaiblit l’église :

Notre acceptation et notre utilisation à long
terme du Message expliquent en partie pourquoi de nombreux
chrétiens sont tièdes sur la question de l’homosexualité. La
société poursuit un changement de paradigme. Les chrétiens sont
quotidiennement exposés à un barrage de propagande pro-homosexuelle
via les médias, les films, la politique et l’éducation. Certes, le
Message n’est pas le seul facteur – mais placez cette
«Bible» entre les mains d’un fidèle, et avec le temps, son
influence sera considérable.

Cet exposé n’a pas été écrit comme une
arme anti-homosexuels. Loin de là. Ma femme et moi (et beaucoup
d’autres) nous sommes repentis de ce péché et avons confié notre
vie au Seigneur. Le véritable amour maintiendra ce que la Bible
enseigne sur l’homosexualité, plutôt que de glorifier le péché.
C’est pourtant ce qui se passe dans notre « culture ».

Je crois que le Message sera de plus
en plus utilisé par les églises dans les temps de la fin, par les
églises apostates et les homosexuels qui prétendent être Chrétiens
.

J’ai
caché ta parole dans mon cœur, afin que je ne pèche pas contre
toi.  (Psaume 119: 11).

Mais comment pouvons-nous comprendre la vérité
de Dieu quand la vérité ne doit plus être lue? Satan a toujours
essayé de déformer ou de nier la vérité de la Parole de Dieu
(Genèse 3: 1-5). Jésus-Christ lui-même nous a montré l’importance
de la Parole de Dieu. Lorsque le diable l’a tenté dans le désert,
Christ a combattu les mensonges et la tentation du diable en
répondant par l’Écriture.

Trois fois, notre Seigneur répondit: « C’est écrit » (Matthieu 4: 4, 7, 10). Des hommes comme Wycliffe et Tyndale risquèrent leur vie pour que des gens ordinaires puissent avoir accès à la parole de Dieu non altérée.

Aujourd’hui, quelques siècles plus tard, on
observe relativement peu d’objections lorsque la Bible est
transformée, révisée ou bricolée.

Tes paroles se sont-elles trouvées, je les ai mangées; et tes paroles ont été pour moi l’allégresse et la joie de mon cœur; car je suis appelé de ton nom, ô Éternel, Dieu des armées! (Jérémie 15:16)

Si vous utilisez le Message, vous ne vous
sentirez pas gêné ni condamné. Après tout, le Message a
été approuvé par de nombreux chrétiens très connus et est avec
nous depuis longtemps maintenant. Les gens apprécient son langage
accessible au quotidien. Cette article risque donc de choquer.

Nous nous sommes principalement concentrés sur
les passages où l’homosexualité est supprimée ou subit une
tournure politiquement correcte. Nous avons noté ce qui semble
évoquer le respect de la nature et de la terre dans deux autres
passages, … mais il y a une kyrielle de problèmes avec le Message
qu’il faudrait plusieurs livres pour les couvrir. Voici quelques
autres « versets » du Message que vous
pouvez étudier en les comparant à une traduction littérale:

Cf. Romains
8: 35 à 37, Matthieu 6: 9-13, Éphésiens 2: 1-3, Galates 5: 19-21,
et Romains 16: 19-21. Il y en
a beaucoup d’autres.

C’est assez étonnant de voir comment le respect
excessif de la Terre et les passages modifiés ou supprimés sur le
péché homosexuel jouent dans le politiquement correct. Le Message
est apparemment fait pour les églises mondaines.

Mais je me suis souvent demandé si le Message
était le précurseur d’une nouvelle «Bible» qui ne parlerait ni du
péché, ni de Christ, qui serait utilisée par la fausse église.
Cette «Bible» comporterait de soi-disant péchés… Une figure
christique sera également incluse – mais pas le Sauveur sans péché,
notre roi des rois.

L’homosexualité ne sera plus un péché mais sera
traitée avec respect. L’utilisation chrétienne du Message n’est pas
une bonne chose. Le Message n’est pas une traduction de la Bible. Ce
n’est pas une traduction partielle, comme ses éditeurs l’ont si
habilement appelée. Ce n’est pas non plus une paraphrase, car Eugène
Peterson a omis, et il a ajouté des textes à l’Écriture. Le
Message ne devrait pas du tout être utilisé par le corps de Christ.

Impact : Le christianisme est globalement influencé par les médias chrétiens anglophones.

Nombreux sont ceux qui …

  • … chantent
    des “cantiques” de mouvements hyper charismatiques
    américains comme celui de Bethel traduits de l’anglais, et baignent
    dans cet “esprit” ou ces valeurs , sans s’en rendre
    compte.
  • … lisent les
    traductions de bestsellers americains, comme « Une vie
    motivée par l’essentiel 
    » Purpose Driven
    Life14

    , qui citent beaucoup cette paraphrase.
  • entendent
    leur pasteur (français)
    citer et vanter cette paraphrase, car
    elle sonne tellement différemment.15

C’est pourquoi nous devons jeter un œil plus attentif sur cette
paraphrase et aussi sur son auteur.

LeMessage omet les titres de notre Seigneur.

La Bible se réfère à Jésus comme « Seigneur Jésus » environ une centaine de fois. Combien de fois Eugène Peterson utilise-t-il la phrase « Seigneur Jésus »? Zéro : Aucune fois!

Le Message fait référence 43 fois au « Maître Jésus »16. C’est un terme très utilisé dans le Nouvel-Âge.

NDLR : La respiration …comme nouvelle méditation :

D’autres clins d’œils au nouvel-âge se font
ça et là dans ses interviews.

– Puis je me suis tu. Et je respire profondément et pendant encore 15, 20, 25 minutes, j’essaye de me vider de tout. Mais il y a assez de choses dans ce premier essai pour que cela imprègne votre imagination. Donc, vous ne vous videz pas vraiment, vous vous videz d’une certaine quantité de fouillis pour que les mots que vous avez vraiment besoin de savoir s’intègrent un peu. (source onbeing.org)

– Journaliste : Une fois que vous avez écrit: «Les gens
demandent:’ Comment faites-vous pour mûrir une vie spirituelle?’».
Vous avez également déclaré que vous éliminiez le mot
«spirituel». «C’est votre vie qui mûrit. »

– E PETERSON: …Le monde entier est spirituel. Le mot “esprit” est le vent. C’est le souffle. Les gens respirent partout. Ce sont tous des êtres spirituels,

Récemment, une adepte du Nouvel-Âge commente de
manière sarcastique un de nos articles dénonçant l’enseignement
« Un cours en miracle », un Jésus du Nouvel-Âge, par
ces quelques mots

Respire, je t’aime, respire…

Je ne pensais pas qu’Eugène Peterson aille
aussi loin. Comme nous le rappelle Florent Varak17
dans son analyse de la Franc-Maçonnerie :

L’Église doit-elle compenser les prétendues lacunes de la Bible en puisant dans un héritage occulte? Le croyant peut-il tant diluer son vin?

Sola fide, Sola scriptiura, sola gracia (18)

Notre héritage est celui de la réformation.
Luther fût terrifié par la justice de Dieu, révélée dans les
Évangiles et les épîtres.

Sola Gracia

La grâce ne peut être qu’automatique du bon
maître Jésus, s’il n’est plus Seigneur. Plus besoin de grâce
pour s’approcher d’un maître si famillier.

Sola Fide

L’épître aux Romains mentionne 33 fois la foi.

Car je n’ai point honte de l’Évangile: c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi.( Romain 1:16-17 )

Mais nul besoin de foi, si nous sommes déjà
justes, et si les Écritures nous mentent sur notre état de péché.
Accepter l’homosexualité comme étant une bonne chose, c’est se
mentir sur notre état de rébellion et désobéissance devant lui.

La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive. ( Romain 1:18 )

C’est le « message » que l’église
doit entendre et réentendre.

Les Soli Gracia et Fide ne nous permettent pas de
corrompre les Écritures qui les révèlent.

Sola Scriptura.

Mais enfin et surtout, pour Luther, les Écritures
ont une autorité doctrinale. Ce ne sont ni les traditions, ni les
opinions contemporaines, ni les interprétation personnelles qui les
surpasseront ou les transformeront.

  • 2 L’auteur de l’article aurait pu mettre « Peterson savait être à l’écoute de Dieu ». Ici encore, le vocabulaire du « nouveau christianisme » se rapproche de celui du Nouvel-Âge, et de ses pratiques occultes. Voir la RD2014 01&02 : Le même terme anglais « listener » est utilisé dans le livre de Sarah Young (Jesus Calling), ainsi que dans le livre occulte qui l’a inspirée (God’s calling) ; dans ce dernier livre, les deux auditrices à l’œuvre, était aussi carrément appelées channels c’est à dire : médiums.
  • 3 Le traducteur est censé traduire, sans interpréter, modifier ni ajuster le texte inspiré au gré de son entendement ou de l’esprit de ce siècle. Une « femme pasteur » protestante connaissant le grec m’a assuré du contraire. Selon elle, « le texte doit être traduit comme on le perçoit et au fil des époques ». Elle pensait d’ailleurs que la Traduction du Monde Nouveau (des témoins de Jéhovah), était tout aussi valide qu’une autre.
  • 4 Un autre exemple : En 2Jean 1:12 et 3Jean 1:14, quand Jean s’adresse à l’ancien et espère lui parler « bouche à bouche » (LS1910, Darby, Osterwald), il s’agit de lui parler « de vive voix » (NEG1979, Crampon) ou « face à face », comme le rendent les traductions anglophones littérales (LEB, KJV. NASB, KJV, ESV, WEB). Voir RD2012-03.
  • 5 Le Message parle ici de “cultiver la présence de Dieu dans un langagemystérieux“. Le terme “langage” a été correctement choisi, reconnaissons le, mais Peterson y rajoute une touche de mystère et de méditation contemplative. Certaines traductions littérales anglaises et allemandes (KJV, NASB, LEB, Schlachter) ont malheureusement utilisé le sens premier du terme (le membre) dans 1 Cor 14:5 . Les traductions Elbefelder, Neue evangelistische Übersetzung WEB mettent correctement « in Sprachen reden / Languages».
  • 6 Cette paraphrase est-elle une traduction de la Bible inspirée ou un commentaire humain de cette Bible? Les journalistes disent à Peterson: … quand vous avez « écrit » la Bible, il dit aussi avoir écrit 35 livres et The Message.
    https://www.youtube.com/watch?v=4GIwdjOktJE 1:35
    Sa manière de parler, est parfois proche de celle du nouvel-âge : « Sois toi-même ».
  • 7 En anglais il utilise le terme « damned » = damnée. Cette manière trop « familière / grossière » de parler de l’Église nous interroge sur sa crainte du Chef de l’Église.
  • 8 Quelques mois plus tard, cette même personne cessa de lire cette paraphrase dans le groupe d’étude biblique sans que je lui demande. 10 ans plus tard, je remarque que cette personne qui avait de bonne disposition spirituelles a été négativement influencée par cette « paraphrase », dans sa manière de faire des choix,et de se soumettre à la Parole.
  • 9 Nous reproduisons ici un extrait d’un traité anglais (lighthousetrailsresearch.com) écrit par John Lanagan: Ce traité bien que non haineux, est déjà interdit au Canada, car il mentionne le sujet de l’homosexualité selon la Bible.
  • 10 NDLR : Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Jean 5:39 
  • 11 Gal 6:17  dans « The Message » : Quite frankly, I don’t want to be bothered anymore by these disputes. I have far more important things to do—the serious living of this faith. I bear in my body scars from my service to Jesus.
  • 12
    La hiérarchie des valeurs existe néanmoins dans la bible et
    apparaît comme un « principe herméneutique »
    important, comme le signale Pierre Oddon, un des membres du comité
    directeur de Vigi-Sectes qui a donné une conférence sur le
    sujet. Tout n’est pas au même niveau, il y a une gradation en tout
    et cela est clairement établi par le Seigneur lorsqu’il dit aux
    pharisiens : qu’ils laissaient de côté les choses les
    plus importantes de la loi
     ; NDLR : Exemple :
    … L’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est
    grande,
    excessive
    ; le
    pays est rempli de meurtres, la ville est pleine d’injustice,
    (Eze
    9:9
    )En hébreu, on a ici une doublure : « très
    très grande/excessive ».
  • Le problème ici est donc le
    rajout de superlatifs, on en mets partout. C’est comme si la
    Parole de Dieu n’avait plus d’autorité et d’authenticité
    propre dans ce qu’elle dit et ce qu’elle est. Il faut appeler à
    la raison et aux émotions du lecteur, par un matraquage de
    superlatifs mondains, pour le convaincre et pour le toucher.
  • 13 Le Message juxtapose ‘vérité’ et ‘sexe’ hors mariage. Peu importe ! L’homosexualité est permise, si elle est pratiquée de manière « responsable ». De plus, il enlève pratiquement tout de cette liste : 1Tim 1:9-10 Sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d’hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine.(LS1910)
  • 14 Voir le numéro spécial de la RD sur Rick Warren
  • 15 En 2015, j’ai informé avec patience et respect un pasteur francophone qui avait cité cette paraphrase à l’Église, il a considéré attentivement cette critique et m’a répondu : « c’est inquiétant en effet… Comme je ne lis pas tous les jours cette version, je n’avais pas remarqué. Je vais être plus vigilant ».
  • 16 Quand le Message parle de « Maître Jésus », il s’agit en fait du « Seigneur Jésus » dans nos Bible. Et la où la Bible parle vraiment du « maître de la moisson », le Message enlève carrément Jésus : Mat 9:38 devient «  À genoux et prie pour des mains de moisson! » : Le « maître du Sabbat » disparaît aussi en Mat 12: 8 « Le Fils de l’homme n’est paslaquais du sabbat; il est en charge ».
  • 17 Titulaire d’une maîtrise de théologie de Master’s Seminary (É-U), il a été pasteur pendant 25 ans de l’EPEVC en région lyonnaise. … Il enseigne la prédication à l’Institut Biblique de Genève et participe aux travaux de la commission théologique du Réseau FEF. (source thegospelcoalition.org)
  • 18 C’est la date de la prise de position de Luther, mais malheureusement, pour la plupart c’est Halloween.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *