Article de thebereancall.org traduit par Vigi-Sectes.


“SOZO” est une méthodologie psycho-spirituelle de délivrance et de guérison intérieure née de l’église Bethel à Redding, Californie. Mais bien que la bannière du site web de Bethel Sozo dise :

[Un] ministère de l’église de Bethel

la section FAQ déclare :

Le personnel de Sozo est un contractant indépendant et n’est pas le personnel de l’église de Bethel.

sozosouthafrica.co.za/faq/

Apparemment, pour des raisons légales, personne ne veut appeler cela “conseil” ou “thérapie”. Plutôt, ils l’appellent simplement “prière de guérison” (et pourtant, ils recommandent fortement de faire une donation suggérée pour recevoir la “prière” pour laquelle les destinataires (“Sozoes”) doivent d’abord signer une page web de renonciation [notes : un formulaire de consentement].

Pour la petite histoire, il est intéressant de noter que Bethel était autrefois une église des Assemblées de Dieu (AD), et que Bill Johnson était un pasteur AD ; mais il a conduit son troupeau hors des AD en 2006 pour se lancer dans le mouvement NAR/River Revival. Johnson est maintenant un “apôtre” autoproclamé, et son église fait maintenant partie de son propre réseau “Revival Alliance”, cofondé avec Che Ahn (Harvest Rock Church, Pasadena, CA) et John Arnott (Catch the Fire Toronto ; anciennement Toronto Airport Christian Fellowship ; anciennement Toronto Airport Vineyard Church).

Bien que Sozo ait été créé à Bethel, d’autres groupes Sozo ont vu le jour, comme The Freedom Resource (TFR). Dirigé par l’auteur et directeur exécutif Andy Reese, TFR publie ses propres manuels et présentations sur la façon d’utiliser Sozo. Selon le site Web de TFR, aucun individu ne “possède” ou ne contrôle les droits d’auteur des concepts et des “outils” de Sozo utilisés dans le programme :

Ce style ou format particulier de ministère a évolué (et continue d’évoluer) à partir des racines des réveils argentins, de la compréhension et des écrits de divers praticiens de la guérison intérieure et de la délivrance, et de l’expérience de plusieurs églises et individus, dont le ministère de Randy Clark et l’église Bethel de Redding, en Californie. Il évolue et se développe au fur et à mesure que nous apprenons, grandissons et partageons nos expériences et nos outils les uns avec les autres.” (Note : TFR vient d’annoncer la différenciation de sa marque de Bethel Sozo et pratiquera désormais sous le nom de “Freedom Prayer”).

Apparemment, donc, le système est très adaptable, malléable, et ouvert. Mais une chose semble claire : Quelque chose d’autre est nécessaire en plus de la Parole de Dieu et le Saint-Esprit. Comme Reese le reconnaît, Sozo a “évolué… et continue à évoluer”. D’où ? De la Parole de Dieu ? Est-ce que les Ecritures changent toujours ? Non, Sozo vient de “racines dans les réveils argentins…les écrits de divers praticiens…et de l’expérience des…individus.” Une telle description ne peut que conduire à la conclusion inéluctable que ces techniques “évolutives” sont adaptées des inventions de l’homme, et non de la Parole de Dieu inspirée.

Bethel Sozo : Redéfinission du “salut” ?

Le site web de Bethel Sozo semble redéfinir le “salut” non pas comme un accomplissement du Christ à un moment donné, mais comme un processus de délivrance perpétuelle (avec l’aide de leurs outils, bien sûr) :

Le ministère SOZO est un ministère unique de guérison intérieure et de délivrance dans lequel l’objectif principal est d’aller à la racine des choses qui empêchent votre connexion personnelle avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit….. SOZO est le mot grec traduit par “sauvé, guéri, délivré”. Sozo contient tout le paquet d’être rendu entier ou bien.

Au minimum, cela confond le salut (l’achat de Dieu) avec la sanctification continue du croyant (qui vient au fur et à mesure que nous mûrissons dans le Seigneur et répondons en obéissant à sa parole). Les outils Sozo, selon Bethel, font partie intégrante du voyage du croyant pour achever le processus du salut. Ce subtil changement de terminologie soulève une question essentielle : En quoi donc l’église Bethel encourage-t-elle les croyants et les non-croyants à mettre leur foi et leur espoir : Jésus-Christ, ou l’expérience Sozo ?

Le site Web de Freedom Resource établit une corrélation éloquente entre lui-même et le groupe de guérison des dépendances, les Alcooliques Anonymes (AA). Bien qu’il ne se réfère qu’à la structure organisationnelle, en fait, son utilisation de la divination, la technique par laquelle le cofondateur des AA, Bill Wilson, a reçu sa méthodologie en 12 étapes, est la principale technique des “outils” de Sozo.

Comme expliqué par Dave Hunt dans son article “Dieu tel que vous le concevez” (The Berean Call, juillet 1997), les principes de AA “sont venus par inspiration directe du monde démoniaque et ils ouvrent la porte à l’occulte en introduisant les membres à un faux dieu” (www.thebereancall.org/node/5821). Comme les 12 étapes des AA, Sozo utilise des méthodologies qui ne se trouvent pas dans les Écritures ou qui sont condamnées par la Parole de Dieu.

Six outils – Six visions – Six esprits ?

Selon le site web de Bethel Sozo, il y a six outils (techniques psychothérapeutiques) qui sont utilisés par l’équipe SOZO (“Sozoers”) : – L’échelle du père – Les quatre portes – La présentation de Jésus – Le mur – Les mécanismes de déclenchement (outil avancé) – L’édition divine (outil avancé).

En utilisant ces outils et en suivant le Saint-Esprit, les blessures sont guéries, les forteresses brisées, la vérité révélée et les “portes” fermées….. Une session Sozo peut durer 2-3 heures et est conduite par deux membres de l’équipe. L’équipe Sozo va s’asseoir avec vous et, avec l’aide de l’Esprit Saint, vous guidera à travers le processus de liberté et de plénitude….. Sozo n’est pas une session de conseil mais un temps d’interaction avec le Père, le Fils et le Saint Esprit pour la plénitude et la poursuite de votre destin.

Sozo est en effet une “session de conseil”, néanmoins. Dawna DeSilva, fondateur de Sozo à Bethel, décrit le programme de cette façon dans le DVD de base de Sozo :

Notre déclaration de mission est de fournir la délivrance douce, pourtant puissante dans une atmosphère sûre et honorante dans laquelle la divinité est autorisée à diriger nos moyens de ministère. Vous comprendrez cela lorsque nous vous enseignerons “l’échelle des pères”, lorsque nous parlerons de la divinité. La plupart des gens [quand on leur demande] “Qui priez-vous ? Dieu. D’accord, c’est un bon point de départ. Mais nous allons vous apprendre à utiliser cet outil pour l’aspect entier de Dieu. Dieu le Père, Dieu le Fils, le Saint-Esprit.”

On dirait que DeSilva a découvert “une nouvelle façon” de prier – une que les croyants ont en quelque sorte manquée ou oubliée et qui doit être “restaurée.” Non seulement Jésus nous a donné un modèle de prière dans Mt 6:9-13, mais il y a de nombreux exemples de prière dans l’Écriture, tous dirigés vers le Père, par le Fils, et “interprétés” par le Saint-Esprit (Rom 8:26).

Bien que de nombreux croyants intervertissent innocemment “Jésus” et “Père” dans la prière, trouver une faute à cela serait couper les cheveux en quatre, puisque le Christ a déclaré “Moi et mon Père sommes un”. De toute évidence, cependant, DeSilva suggère que nous devrions adresser nos prières à trois entités distinctes, en fonction de l’objectif spécifique ou du résultat souhaité. Comme nous le verrons, cela peut être une porte d’entrée pour les esprits impies, surtout si l’on se met dans un état d’esprit méditatif.

Grimper par un autre chemin?

La co-fondatrice de Bethel Sozo, Teresa Liebscher, donne des précisions sur l’un des “outils” du programme :

[L’échelle des pères] est un outil extraordinaire. Il vous permet d’obtenir des informations, et de découvrir les blessures et les mensonges très rapidement et facilement. C’est aussi un outil qui peut être utilisé de n’importe quelle manière, y compris, une fois que tu seras guéri, un outil auquel tu pourras accéder pour le reste de ta vie. Je vais t’expliquer ça au fur et à mesure. Je l’utilise tout le temps, avec moi-même, avec mes amis, et beaucoup de temps avec ma famille aussi. C’est un outil formidable, vous allez tomber amoureux [de cet outil]”.

Alors, qu’est-ce que l’échelle des pères exactement ? Le site web de Bethel Sozo ne le dit pas. Même les clips YouTube disponibles mettant en scène Dawna et Teresa ne font que séduire, sans expliquer. Pour le savoir, il faut assister à un séminaire ou acheter leur série de DVD. (prix (2018)

  • Le cours de base de Sozo DVD est $105,
  • plus un manuel $10.
  • Le cours avancé de Sozo DVD est $77,
  • plus un manuel $10, qui inclut le cours de “traitement continu” appelé “Shabar,”
  • vendu séparément pour $45.

[NDLR: Prix plus modique en france (bethelsozofrance.fr 2021)

  • Audio Formation Sozo de base en Français en 1 clé USB 40€ (+ frais d’envoi 5 €)
  • Logo MP3Fichier audio de formation Sozo de Base à télécharger 35€
  • CD Sozo, Manuel Sozo de Base complet en français, 25€ (+ frais d’envoi 5€)
  • CD Sozo, Manuel Sozo Avancé en français, 25€ (+ frais d’envoi 5€)
  • Manuel Sozo, Livret de formation Sozo de Base en français – Les grandes lignes, 12€ (+ frais d’envoi 4 €)
  • Une formation par zoom existe chez ctffrance.com pour 105€

]

La Freedom Resource “Sozo Network” a rédigé son propre ensemble de guides et de matériels. L'”échelle” est une méthode d’organigramme d’ordinateur d’interviewer des clients qui est conçue pour révéler ce qui a été populairement décrit par les psychologues séculaires et les conseillers chrétiens comme “la blessure du père” (bien qu’il puisse être une blessure infligée par quelqu’un d’autre, ou même vous-même). Dans le manuel d’utilisateur de Sozo, Andy Reese explique,

Nous interagissons avec la personne [le client] et Dieu pendant tout le processus. Nous commençons par demander à la personne d’imaginer Papa Dieu, ou par demander à Papa de donner à la personne une image de Lui-même. Nous pouvons dire : “Quelle image me vient à l’esprit lorsque je dis “Dieu le Père” ? ou “Imaginez Dieu le Père et décrivez-le-moi”. Curieusement, Reese dit que “Nous utiliserons une image de Père pour expliquer [le processus] bien qu’une image de Mère ou de Frère ou sœur fonctionne de la même manière” (Italiques ajoutés).

C’est la première violation des Dix Commandements. (En fait, c’est la deuxième ) :

“Tu ne te feras pas d’image taillée, ni de représentation Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, …” (Ex 20, 4).

Beaucoup protesteront qu’une image taillée (tridimensionnelle) n’est pas la même chose qu’une image imaginée. Mais n’est-ce pas la première étape par laquelle un artiste ou un sculpteur commence à tailler ou à mouler une image gravée ?

“Ce n’est qu’une représentation !”

protesteront certains.

“Je ne l’adore pas !”

Bien. Mais où dans la Parole de Dieu nous est-il jamais demandé de nous représenter ou de visualiser Dieu ou Jésus ? Bien sûr, lorsque Jésus marchait sur la terre, il a affirmé sa divinité en déclarant :

Celui qui m’a vu a vu le Père ” (Jean 14,9)

Le Christ a également déclaré :

Moi et le Père nous sommes un” (Jean:10:30).

Cependant, il nous est également dit que

personne n’a jamais vu Dieu (Jean:1:18, 1 Jean:4:12).

L’Écriture nous ordonne non seulement d’éviter de faire des “images taillées”, mais aussi d’éviter de créer “toute ressemblance” de “toute chose qui est en haut dans le ciel”. Malheureusement, l’Église a longtemps succombé à la culture populaire et à la mythologie lorsqu’il s’agit de représenter des “anges”, “Jésus” et “Dieu” dans toutes les formes d’art et de médias. Mais en toute logique, toute “représentation” de Jésus ou de Dieu aujourd’hui est manifestement fausse. Est-il noir ? blanc ? beige ? Est-il barbu ? Les cheveux longs ou courts ? Est-il plus proche du Père Noël ou de Gandhi ?

Comme cela devrait être parfaitement clair, il est absolument absurde (et inutile) d’essayer d’imaginer Dieu dans notre esprit comme un être physique. La Parole de Dieu déclare :

Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité.  (Jean 4.24).

Par conséquent, toutes les tentatives d’imaginer ou de dépeindre Dieu sont, au mieux, des actes de la chair (“qui ne sert à rien”) ou, au pire, ouvrent la voie à la tromperie démoniaque, car Dieu est un Esprit. Il va donc de soi que toute image imaginée de Dieu est, par définition, tout le contraire de la Vérité.

L’organigramme de “l’échelle du père” incite alors le conseiller de Sozo à demander,

Est-ce que votre image de Dieu est bonne, ou mauvaise ?

Si c’est une bonne image, le client est instruit de parler (auditivement ou silencieusement) à l'”image” de Papa Dieu, et de demander à la figure onirique, “Que pensez-vous de moi ?”

Si le client a une image négative de Dieu, le facilitateur est chargé d’en trouver la raison en utilisant d’autres “outils” de la méthode Sozo, tels que :

  • les “Quatre Portes“,
  • “Présenter Jésus”,
  • ou de sonder la présence d’une oppression ou d’une possession démoniaque chez l’individu en utilisant l’outil “Le Mur”
  • ou “Traiter avec les Démons”.

Sozo : Présenter un “autre Jésus” ?

Dans l’outil “Présenter Jésus”, le conseiller demande au client

d’imaginer Jésus et de demander son aide.

Une fois encore, toute manifestation du Christ imaginée dans l’esprit du client ne peut être que fausse. Jésus a mis en garde contre les faux Christs et les faux prophètes qui se lèveraient et feraient de grands signes et des prodiges, utilisant tous les moyens possibles pour tromper les élus eux-mêmes :

Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes; et ils montreront de grands signes et des prodiges, de manière à séduire, si possible, même les élus. Voici, je vous l’ai dit à l’avance. Si donc on vous dit: Voici, il est au désert, ne sortez pas; voici, il est dans les chambres intérieures, ne le croyez pas. (Mat 24:24-26)

Le mot grec pour “chambre” est tamaon, qui signifie “une pièce secrète” ou “une chambre intérieure”. L’esprit n’est-il pas un tel endroit ? Le même mot est utilisé au sens figuré pour la prière “dans ton cabinet” (Ostervald Mat 6:6), et encore dans Luc 12:3.

Il est évident que nous ne devons pas seulement prier “dans les placards”, car ailleurs, il nous est demandé de “prier sans cesse”. Nous ne vivons et ne travaillons certainement pas dans un placard ; nous ne pouvons pas non plus prier à haute voix toute la journée, dans toutes les situations. De toute évidence, le sens est que même les prières secrètes (“closes”), prononcées depuis les “chambres” les plus secrètes du cœur et de l’esprit, sont entendues par notre Père qui est aux cieux.

Cependant, il n’y a pas de “chambre secrète” (ou d’instruction secrète) dans la Parole de Dieu pour visualiser le Christ comme moyen d’accéder à Lui par la prière. En fait, c’est plutôt le contraire : L’Écriture nous met en garde à plusieurs reprises contre les faux Christs qui apparaîtront même comme “ange de lumière” (2 Cor:11:14). De tels démons ont trompé d’innombrables individus à travers les âges, et beaucoup d’entre eux ont donné naissance à certaines des sectes les plus répandues, basées sur des doctrines de démons (1 Tm 4:1).

Tenter de contacter Dieu ou [un] Jésus par l’intermédiaire de notre “œil de l’esprit” [NDLR dans le sens d’un outil secret], est donc une forme de divination et de nécromancie (tentative de communication avec les esprits des morts). Ces variantes de la sorcellerie sont expressément interdites par l’Écriture.

Ironiquement, le manuel d’utilisation de Sozo d’Andy Reese explique que si le client est incapable de voir “Jésus” (qui ne pourra jamais être le vrai Jésus), il y a une forte probabilité de blocage démoniaque. Afin de sonder la présence d’un démon, le conseiller est informé de la manière d’accéder à l’esprit du client, de la même façon qu’un hypnotiseur le ferai. Dans l’exemple donné à la page 40, le conseiller demande au client

d’aller sur le siège arrière de votre conscience [10] en ce moment – un peu comme si vous montiez sur le siège arrière de votre voiture, et nous allons voir s’il y a quelque chose qui essaie de vous empêcher d’obtenir la liberté [de visualiser le Christ], d’accord ?.

[NDLR: Notre accord est nécessaire avant de laisser notre âme ouverte aux puissances occultes.]

En considérant seulement deux des six “outils” trouvés dans le programme Sozo, il est clair qu’il est dangereusement défectueux. En outre, sa méthodologie est indiscernable des formes utilisées par les psychothérapeutes laïques, qui ont leur origine dans l’occulte. Sozo est une psychanalyse freudienne spiritualisée qui inclut le déterminisme psychique et la recherche de l’inconscient par des techniques comprenant diverses formes d’imagerie guidée.

Toute personne impliquée dans le Sozo doit prendre à cœur l’avertissement donné deux fois dans les Proverbes :

Il y a telle voie qui semble droite à l’homme, mais dont l’issue est la voie de la mort.  (Pro 14:12 ; 16:25).


Notes

  • formulaire de consentement, ou page de renonciation. Mise en gras par Vigi-Sectes

POUR QUE VOUS PUISSIEZ PARTICIPER À VOTRE SESSION SOZO, VEUILLEZ LIRE CE QUI SUIT ET REMPLIR LE FORMULAIRE POUR INDIQUER QUE VOUS Y CONSENTEZ :

Par la présente, je libère le ministère Sozo de Bethel de l’église Sutton Vineyard et ses bénévoles de toute responsabilité pour tout préjudice, résultant de ma réception volontaire du ministère Sozo lors de cette visite et des suivantes. Je comprends que le ministère Sozo de Bethel de l’église Sutton Vineyard est composé de volontaires. Ils ne sont pas des professionnels formés ou autorisés de conseil, de thérapie ou de services médicaux. Je m’engage à ce que, si je prends actuellement des médicaments, ou si j’opère sous le conseil d’un service professionnel, je permettrai à mon médecin, thérapeute, conseiller, etc. de confirmer tous les résultats du ministère Sozo reçu avant de modifier tout cours prescrit de médicaments ou d’action.

Je déclare en outre que j’ai volontairement cherché de l’aide de ma propre initiative et que je n’ai aucune obligation d’accepter ou de rejeter l’aide que je pourrais recevoir des membres de l’équipe pendant mon rendez-vous Sozo. Je comprends que ces membres d’équipe font, au mieux de leurs capacités, ce qu’ils peuvent pour m’aider à atteindre plus de liberté dans ma vie.

Je suis également d’accord pour tenir l’église Sutton Vineyard libre de toute responsabilité, perte ou dommage de n’importe quelle sorte qui peut se produire en raison de l’aide que j’ai reçue ou de mon implication avec le ministère de Sozo à l’église Sutton Vineyard.

Je comprends que les personnes qui verront mes informations seront uniquement les membres de l’équipe du ministère Sozo de l’église Vineyard de Sutton. Cependant, dans certaines circonstances ils sont légalement obligés de passer l’information aux autorités compétentes si une personne est un risque, ou certains actes criminels sont révélés. Par exemple, la loi sur les enfants de 1989 exige que toute divulgation confidentielle concernant un abus actuel sur un enfant soit signalée au département des services sociaux.

confirmation *
Je confirme que j’ai lu la déclaration ci-dessus et que j’en accepte les termes. Je consens à ce que mes informations soient stockées de manière sécurisée et utilisées uniquement pour le ministère Sozo de l’église Sutton Vineyard.

Nom *
Prénom
Nom de famille
Adresse e-mail *
Vos données seront stockées de manière sécurisée et ne seront pas divulguées à des tiers. Vous pouvez choisir de ne pas recevoir de communications ou demander que vos données soient supprimées en contactant admin@suttonvineyard.org .

  • Certaines citations semblent avoir été enlevées du site de Bethel Redling, mais on les trouve encore dans les émanations sattelittes de Bether “copiés – collés”. Exemple : https://sozosouthafrica.co.za/faq/
  • Sozo avance en Europe :
    • https://www.chrischona-arth.ch/index.php/aktivitaeten/erwachsene/2-uncategorised/30-seelsorge
    • https://bethelsozofrance.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *