« Si votre responsable vous dit de faire une chose, faites-la.
Ce n’est pas votre affaire de savoir si elle est correcte ou fausse. »
(Heber C. Kimball, Journal des discours, vol. 6, page 32.)
examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; La Bible – 1Th 5:21

 

avril 1852

Le 9 avril 1852, une véritable bombe à retardement était placée par le deuxième prophète, président et révélateur de l’Église Mormone, Brigham Young. Selon lui, Adam serait notre Père Éternel et notre Dieu, le seul Dieu avec qui nous ayons affaire !

Maintenant écoutez ceci, ô habitants de la terre, juif et gentil, saint et pécheur ! Quand notre Père Adam vint dans le jardin d’Eden, il y vint avec un corps céleste et il prit Ève, une de ses épouses. Il aida à créer et organiser ce monde. Il est Michel l’Archange, l’ancien des jours, de qui les saints hommes ont écrit et parlé. Il est notre Père et notre Dieu et le seul Dieu avec qui nous ayons affaire.
(Journal des discours, vol.1, page 5O et Millenial Star, vol.15, pages 679 et 801.)

De nos jours, les mormons sont très ennuyés par cette déclaration et d’autres que nous découvrirons. Il existe une réponse officielle très maladroite et une profusion d’articles apparaissant sur internet. Ils sont rédigés par des mormons n’ayant aucune autorité et reconnaissance dans leur propre Église. Cette dernière se méfie grandement de ces amateurs qui ne l ’engagent absolument pas. Remarquons que ce texte extrait du «Journal des discours» n’est pas le seul relatif à cette théorie d’Adam-Dieu.

Adam-Dieu

Qui l’a engendré ? Son Père et son Père est notre Dieu et le Père de nos esprits et Il est le Créateur du corps, le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, c ’est Père Adam.
(Brigham Young’s Papers, 19-2-1854, MS F 219, § 81,Bureau de l’historien de l’Église, Salt Lake City.)

Le Président Brigham Young a enseigné qu’Adam était le Père de Jésus et notre seul Dieu.
(The Diary of Hosea Stout, On the Mormon Frontier, University of Utah Press, 1964, vol.2, page 435.)

Jésus-Christ est Jéhovah et cet Adam est son Père et notre Dieu.
(Daily Journal of Abraham H. Cannon, vol.11, page 39, 23.6.1889)

Tout genou fléchira et toute langue confessera qu’Adam est le Dieu de toute la terre, ainsi s’accomplirent les paroles du prophète Brigham Young lorsqu’il parlait d’Adam qui était notre Dieu et notre Père et le seul Dieu avec qui nous ayons affaire. (Millenial Star, vol.17, page 195.)

Je crois dans le principe de l’obéissance . Et si on me dit qu’Adam est notre Père et notre Dieu, je le croirais . (Millenial Star , vol.16, page 530)

Concernant l’article de doctrine auquel frère Caffall et d’autres font allusion, à savoir qu’Adam est notre Père et Dieu, je dois dire qu’il ne faut pas vous troubler et ne pas laisser les saints se troubler concernant cela. Si comme frère Caffall le fait remarquer, il en existe qui attendent avant d’entrer dans l’Église que cette objection soit supprimée, dites alors que le prophète et apôtre Brigham Young l’a déclaré et c’est la Parole du Seigneur. (Millenial Star, vol.16,page 534.)

Remarquez qu’il s’agit bien d’un article de doctrine et que déjà il existait des mormons minimalistes (position défendue par les sites mormons). Cette doctrine est la Parole du Seigneur car elle a été enseignée par le prophète et président de l’Église. Une simple questions s’impose ! Qui est celui qui définit les doctrines ? Le prophète, président et révélateur de l’Église mormone ou d’obscurs professeurs de l’Université Brigham Young , sans parler des amateurs mormons sur divers sites.

Le 6 octobre, nous avons participé à une très belle et intéressante conférence. Car à cette réunion, le président Young nous a dit qu’Adam et Ève étaient les noms du premier homme et de la première femme de chaque terre qui fut organisée. Et Adam et Ève étaient les parents naturels de chaque esprit qui vint sur cette planète… En conséquence, nous sommes frères et sœurs et Adam est notre Père éternel. (Joseph L. Robinson, Private Journals or Diaries, 8.10.1854, page 102.)

La doctrine prêchée par le président Young depuis quelques années dans laquelle il dit qu’Adam est notre Dieu, le Dieu que nous adorons. (Amasa Lyman, Minutes of the school of the prophets, Provo, 8.6.1868.)

Lors d’une réunion de l’école des prophètes, le président Young déclara qu’Adam était Michel l’Archange et il était le père de Jésus-Christ et notre Dieu et Joseph avait aussi enseigné ce principe.
(Wilford Woodruff, Private Journal of Diaries, 16.12.1867.)

Le troisième président de l’Église mormone

Woodruff , celui qui allait devenir le troisième président de l’Église mormone déclare que ce principe a été enseigné par Brigham Young et par Joseph Smith également.

Mon père (G.Cannon) croit que Jésus-Christ est Jéhovah et qu’Adam est son Père et son Dieu.  (A.Cannon,Private Journals or Diaries, page 39,23.6.1889.)

Adam est notre Père et Dieu. Il est le Dieu de la terre. Ainsi parlait Brigham Young !Il est le Père de notre frère aîné Jésus-Christ… Adam et Ève sont les noms des pères et des mères des mondes… Ils étaient le père et la mère du monde des esprits qui leur furent nés dans les cieux.  (W. Tullidge, Women of Mormondom, pages 179-180.)

J’ai appris par expérience qu’il n’y a qu’un seul Dieu qui appartienne à ce people et Il est le Dieu qui appartient à cette terre. Le premier homme (Adam) a envoyé son propre fils afin de sauver le monde. (Heber C. Kimball, Journal des discours,vol.4, page 1.)

Nous croyons en notre grand Dieu, le grand Prince de sa race, l’Archange Michel, l’ancien des jours, notre propre Père Adam, le Seigneur de la terre comme il est évident, qui conseillera et combattra de nouveau en faveur de ses enfants, nous croyons en son Fils Jésus-Christ qui par amour… (Chant: We beliÈve in Our Church, Sacred hymns & Spiritual songs for the Church of Jesus of Latter Day Saints, Liverpool, 1856, page 375.)

Combien d’incrédulité il existe dans l’esprit des saints des derniers jours concernant une doctrine particulière que je leur ai révélée et que Dieu m’a révélée, savoir qu’Adam est notre Père et notre Dieu. (Brigham Young, Deseret News, 18.6.1873.)

L’appel du 18 juin ! Le grand prophète Brigham Young stigmatise les mormons qui osent mettre en doute la doctrine que Dieu lui a révélée.

Il y a quelques années, j’ai avancé une doctrine concernant Adam étant notre Père et notre Dieu… C’est une des plus glorieuses révélations de l’économie des cieux.”
(Brigham Young, A few Words Of Doctrine, manuscrit dans la collection Brigham Young, LDS Archives, 8 octobre 1861, repris par David Bueger dans: Dialogue: A Journal of Mormon Thought, printemps 1982, page 29.)

Il est de plus en plus évident que le deuxième Président de l’Église mormone assure que la doctrine d’Adam-Dieu est une révélation émanant de Dieu !

Il (Brigham Young) a dit que notre Dieu était le Père Adam. Il était le Père du Sauveur Jésus-Christ. Notre Dieu n’était ni plus ni moins qu’Adam, Michel l’Archange. (Wilford Woodruff, Woodruff ’s Journal, 19.2.1854.)

Les ouvrages canoniques mormons

Lors du pontificat de Brigham Young (1846-1876), les ouvrages canoniques mormons existaient déjà. Or Ezra Taft Benson, 13ème Président de l’Église mormone écrivait ce qui suit:

– Le prophète est le seul homme qui parle de la part du Seigneur en toutes choses.
– Le prophète vivant est plus vital que les ouvrages canoniques.
(Ezra T.Benson, Fourteen Fundamentals In Following The Prophets, BYU Devotional Assembly, 26 février 1980, pages 1-5.)

Traduisons:

  • Le prophète B.Young était de 1846 à 1876 le seul homme pouvant parler de la part du Seigneur et ce en toutes choses concernant la vie de l’Église !
  • Le prophète vivant de 1846 à 1876 était plus vital que les ouvrages canoniques !

Nous l’avons constaté, à part l’apôtre Orson Pratt dont nous verrons le cas un peu plus tard, tout le Conseil des douze et la Première Présidence supportent le Président Young dans sa grave hérésie ! Le mormonisme est le prototype frappant de la religion dictatoriale !

Si votre responsable vous dit de faire une chose, faites-la. Ce n’est pas votre affaire de savoir si elle est correcte ou fausse.
(Heber C. Kimball, Journal des discours, vol. 6, page 32.)

Sites mormons dans un cul-de-sac!

Les minimalistes des sites mormons sont dans un cul-de-sac ! Ou ils avalisent à l’instar des fondamentalistes mormons (plus consistants qu’eux sur les textes) et ils sont excommuniés ou ils admettent dans le sillage de Bruce Mc Conkie que Brigham Young le prophète, révélateur et président est un véritable distributeur automatique qui débite des monstruosités doctrinales et des choses plus sensées et il nous revient de faire la part des choses. Le texte suivant de Mc Conkie, apôtre mormon est époustouflant:

Oui, le Président Young a enseigné qu’Adam était le Père de nos esprits et toutes les autres choses que les sectaires ( les fondamentalistes) lui attribuent. Ceci, cependant n’est pas correct. Il a manifesté des vues qui ne sont pas en harmonie avec l’Evangile. Mais, qu’il soit reconnu que Brigham Young a aussi enseigné correctement le statut et la position d’Adam dans le schéma éternel des choses. Ce que je veux dire, c’est que Brigham Young contredit Brigham Young et le résultat est de savoir quel Brigham Young vous allez croire. La réponse est que nous croirons les expressions qui sont en accord avec les enseignements des livres canoniques…  (Lettre envoyée par Bruce Mc Conkie à Eugène England le 19.2.1981.)

Notre réponse est on ne peut plus claire, nous ne pouvons absolument pas faire confiance à ces responsables de l’Église mormone. En 1976, l’apôtre mormon Mark Petersen va écrire un ouvrage dans lequel il va tenter très maladroitement de contrer l’évidence flagrante qui démontre que Brigham Young croyait avec force qu’Adam était le seul Dieu avec qui nous ayons affaire ! Elder Charles C.Rich du Conseil des douze était présent le jour où le président Young délivra son message mal compris disant qu’Adam était Dieu . Dans sa copie du Journal des discours qu’il possédait, Elder Rich se réfère à la fausse citation telle qu’elle apparaît dans le journal des discours et de sa propre main il écrivit ce qui suit comme étant la déclaration correcte faite par le président Young:

Jésus , notre frère aîné fut engendré dans la chair par la même personne qui parlait avec Adam dans le jardin d’Eden et qui est notre Père Éternel.  (Adam, Who is he ?1976, pages 16-17.)

Vous avez compris! Adam n’est pas le père éternel puisqu’il parle avec lui dans le jardin d’Eden. Nous déclarons que Petersen est un tricheur lorsqu’il déclare qu’il s’agit tout simplement d’une erreur due à une mauvaise compréhension du secrétaire et cette erreur fut judicieusement corrigée par le brave Charles Rich qui écoutait le sermon de Brigham Young. Rich aurait replacé les paroles exactes dans la marge de sa copie du Journal des discours ! Nous remercions Dieu qu’il permet de dénouer et de dénoncer les artifices de ces faux docteurs. Le 9 avril 1852, Charles Rich n’était pas à Salt Lake City en train d’écouter les hérésies de Brigham Young mais il voyageait entre la Californie et l’Utah !

Léonard Arrington qui fut historien de l’Église écrit à la page 173 de son livre:

Charles C. Rich, Mormon General and Western frontierman »  que Rich est parti de San Bernardino (Californie) le 23 mars 1852 et le record de vitesse pour rallier Salt Lake City était de 22 jours. Faites le compte. Deux chercheurs évangéliques de par leurs découvertes corroborent les travaux d’Arrington !

Elder Charles Rich et les 13 autres hommes sont arrivés aujourd’hui à Great Salt Lake venant de Californie. (LDS Journal History, 21.4.1852.)

lder C.C.Rich est arrivé ce mercredi 21 avril en compagnie de 13 autres personnes venant directement de San Bernardino. (Deseret Weekly, 1.5.1852.)

Mercredi 21 avril… Général Rich et quelques 15 autres personnes sont arrivées aujourd’hui en bonne santé de Californie par la route du Sud. (Hosea Stout’s Diary , avril 1852.)

Ne pouvant contrer ces références, l’apôtre Petersen va changer son livre en 1979:

Elder Charles C.Rich n’était pas présent le jour où le Président Young délivra son message mal compris, disant qu’Adam était Dieu notre Père dans les cieux. Le sermon fut donné le 9 avril 1852 et Elder Rich est revenu le 21 avril. Dans sa copie du Journal des discours, Elder Ben E.Rich, fils de Charles C. Rich se référait à la fausse citation telle qu’elle apparaît dans le Journal des discours et, de sa propre main , corrigea la citation afin qu’elle se lise comme suit: Jésus, notre frère aîné fut engendré dans la chair par la même personne qui parlait avec Adam dans le jardin d’Eden et qui est notre Père Éternel.  (Page 173.)

Comment l’apôtre Petersen ose-t-il utiliser un tel stratagème ? Quelle est la force de l’argument de l’action de Ben Rich puisqu’en 1852, il n’était pas encore né ! L’apôtre Wilford Woodruff qui deviendra plus tard Président de l’Église écrira ce qui suit:

Il (Brigham Young) a dit que Dieu était le Père Adam . Il était le Père du Sauveur Jésus-Christ. Notre Dieu n’était ni plus ni moins qu’Adam, Michel l’Archange… Il doit être noté que Brigham identifie Adam comme le Père de nos esprits…En se référant à Adam comme le Père de nos esprits, Brigham l’identifiait clairement comme l’être à qui les mormons s’adressent comme étant le Père Éternel.
(Wilford Woodruff ’s Journal , 19.2.1854.)

Minutes du Conseil des douze

Nous disposons d’une transcription des minutes du Conseil des douze réuni en séance le 5 avril 1860. Cette réunion se focalise sur le différend entre Brigham Young et Orson Pratt. En actualisant, nous pourrions dire que Pratt représenterait aujourd’hui l’Église mormone officielle. Le secrétaire de cette séance tumultueuse était Thomas Bullock et on y traite de la doctrine d’Adam-Dieu. Etaient présents: O.Hyde, O.Pratt, J. Taylor, W.Woodruff, G.A.Smith, C.C .Rich, F.D.Richards, E.T.Benson et E.Snow.

Répetons-le, il s’agit des apôtres de l’Église mormone de l’époque dont deux deviendront plus tard Présidents, savoir: J.Taylor et W.Woodruff.

Orson Hyde:

Reconnaître que ceci est le Royaume de Dieu et qu’il existe un pouvoir présidant et admettre qu’il peut avancer une doctrine incorrecte, c’est frapper la racine de l’arbre avec une hache. Dieu souffrirait-il que son Porte-Parole soit dans l’erreur ? Non, Il le remplacerait et placerait quelqu’un d’autre à sa place. Le frère Young peut se tromper concernant le prix d’un cheval, d’une maison ou d’un lot, mais dans les révélations de Dieu où est l’homme qui a prononcé le AINSI PARLE LE SEIGNEUR alors que cela ne serait pas… Le Seigneur ne souffrira pas que Brigham introduise une doctrine incorrecte… Frère Brigham est responsable pour la doctrine enseignée dans cette Église… Il est l’autorité de Dieu présidant sur la terre, en conséquence il est le légitime et tout ce qui lui est opposé ne l’est pas. »

Je crois (il s’adresse à Orson Pratt) que tu reconnaîtras encore que tu as enseigné une fausse doctrine. Je ne crois pas que tu recevras une révélation, excepté du frère Brigham et tu devras confesser que tu as avec entêtement résisté au Conseil ? Je te le dis, tu n’auras aucune révélation à ce sujet. »

Wilford Woodruff:

Les remarques du frère Hyde sont dirigées par l’esprit de sagesse… Il est naturel que le Seigneur révélera sa doctrine à son Porte-Parole. Pour l’intérêt de nos femmes et de nos enfants, nous devons nous soumettre. Je suis reconnaissant de nous avoir donné un aussi bon leader que frère Brigham… Frère Brigham est prudent, circonspect et sage et il un père… Je voudrais voir le frère Pratt sauvé , être un avec la Présidence et ses frères. »

Charles C.Rich:

Ce n’est pas juste qu’un membre ait des doctrines opposées à ce quorum ou à la Présidence… Je serai content de voir le frère Pratt se ressaisir.

Erasmus Snow:

Lorsque frère Pratt ressent une hésitation à croire frère Brigham, il prend un chemin opposé à la vérité. Si le frère Pratt avait continué à se réjouir des révélations données par frère Brigham, il ne se trouverait pas dans la situation actuelle.

George A.Smith:

Pour lui (Pratt) il s’agit de reconnaître Brigham Young comme le Président de l’Église, dans l’exercice de son appel mais il ne reconnaît que lui-même et comme un pauvre fou radoteur, il prêche des doctrines opposées à Joseph et à toutes les autres révélations. Si Brigham young est le Président de l’Église, il est un homme inspiré. Si nous n’avons pas d’homme inspiré, alors Orson Pratt a raison.

John Taylor:

Quand frère Brigham me dit une chose, je la reçois comme une révélation, certaines choses peuvent sembler contradictoires mais le sont-elles vraiment ? …Je n’aime pas les rafistolages mais j’aime suivre les ordres de notre Présidence, je ne crois pas qu’il faille lapider frère Brigham, si ce Porte-Parole n’a pas le pouvoir d’ordonner, je rejetterai le mormonisme. Tout ce que l’on peut demander est de soutenir la doctrine de son sermon. (Typescript of the Original Document in the Church Archives, Minutes of Council of the Twelve in Upper room of Historian’s office, 5 avril 1860)

Conclusion

Brigham Young est un faux docteur.
Ses doctrines sont diaboliques.
Il adore la créature au lieu du Créateur !

« Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur… »
Romains 1:25

L’Église mormone a une terrible épine dans le pied, et cette épine s’appelle Brigham Young. Que faire ? Le dénoncer comme faux prophète et faux docteur ? Orson Pratt avait tout à fait raison sur ce point. Hélas, il est trop tard et cette situation prouve que l’Église mormone n’est pas conduite par révélation. Remarquons également que tous les apôtres mormons, la Présidence comprise ont accepté et défendu la révélation doctrinale de Brigham Young. Les références et textes le prouvent amplement.  Jésus a dit:

« Je suis le chemin, la vérité et la vie. »
Jean 14:6 .

L’Église mormone n’est certainement pas le chemin qui mène vers Dieu. Elle n’épouse pas la vérité divine et elle n’a pas la vie qui émane du Christ révélé dans la seule Bible.

                                                                       Christian  PIETTE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *