« Caïn a sacrifié son frère. Caïn aurait dû être tué et cela aurait mis fin à cette lignée d’êtres humains. Cela ne pouvait arrivé et le Seigneur a placé une marque sur lui, un nez épaté et une peau noire. »
(Brigham Youg †, prophète de l’Egliese mormone, Journal of Discourses, vol.7, pages 29O-291 )

 


Nous venons de découvrir un article rédigé par des sympathisants mormons sur le site www.idumea.org Très maladroitement, ils tentent de justifier la position raciste de leur Église quant au passé de celle-ci. Pourtant, les faits sont indiscutables et d’une grande clarté. Ils démontrent indubitablement que jusqu’en 1978, l’Église Mormone versait dans l’ostracisme. C’est à cette date que le Président Spencer W. Kimball donna une révélation permettant l’accès à la prêtrise aux Africains. Ce fut un geste courageux mais qui démontre toute l’inconséquence des doctrines mormones. Jetons un coup d’œil sur ce texte:

Nous avons plaidé longuement et sérieusement en faveur de ceux-ci, nos frères fidèles, passant beaucoup d’heures dans la chambre haute du temple suppliant le Seigneur de nous guider. Il a entendu nos prières et par révélation a confirmé que le jour promis depuis longtemps était venu que chaque homme fidèle et digne pourrait recevoir la Sainte- Prêtrise avec la puissance pour exercer sa divine autorité et se réjouir avec les bien-aimés de toute bénédiction qui en découlent y compris les bénédictions du temple. En conséquence, tout membre digne de sexe masculin peut être ordonné à la prêtrise sans regard à la race ou à la couleur.
(Deseret News, 9 juin 1978, page 1 A)

Cette démarche positive se heurte aux déclarations du grand Brigham Young, deuxième Président de l’Église Mormone:

Cette malédiction restera sur eux et ils n’auront jamais la prêtrise avant que les autres descendants d’Adam n’aient reçu les promesses et se soient réjouis des bénédictions de la Prêtrise.
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 7, pages 290 -291. )

Lorsque tous les autres enfants d’Adam auront eu le privilège de recevoir la prêtrise, d’entrer dans le Royaume de Dieu, d’être rachetés des quatre coins de la terre et d’avoir reçu la résurrection des morts, alors il sera temps d’enlever la malédiction de sa postérité…
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 2, page 143 et l’Etoile de mars 1934, page 92)

Le Seigneur a dit à Caïn qu’il ne recevrait pas les bénédictions de la prêtrise ainsi que sa descendance avant que le dernier de la postérité d’Abel n’ait reçu la prêtrise, pas avant la rédemption de la terre…supposez que nous leur demandions de venir ici et que nous leur disions qu’il est légitime de mélanger notre postérité avec la race de Caïn, qu’ils puissent venir avec nous pour partager toutes les bénédictions que Dieu nous a données. Ce jour-là et à l’heure où nous ferions cela, la prêtrise serait retirée de l’Église et du Royaume de Dieu… l’Église irait à sa destruction…et nous recevrions la malédiction qui a été placée sur la postérité de Caïn » .
(Brigham Young, Brigham Young’s Address, ms d 1234, box 48, folder 3, Church Historical Sept., 5 février 1852).

N’oublions jamais que Brigham Young assure avec force que ses discours sont d’aussi bonnes Écritures que la bible! (Journal of Discourses, vol. 13, pages 95 et 264).

Les responsables du site IDUMEA à leur décharge sans doute mal renseignés citent des textes d’autorités mormones du passé afin de démontrer que l’Église, même avant 1978 n’était pas raciste !

Premier témoin: Brigham Young

« Brigham Young ( 2ème président de l’Église) a dit en 1860:

Les noirs doivent être traités comme des êtres humains et pas d’une manière pire que les animaux.
(page 2 du document « les noirs et la prêtrise »)

Envers du décor:

Pourquoi tant d’habitants de la terre ont-ils reçu la malédiction d’avoir la peau noire ? C’est la conséquence de leurs pères qui ont rejeté le pouvoir de la Sainte–Prêtrise et les lois de Dieu. Ils mourront et attendront jusqu’à ce que tous les autres enfants aient reçu leurs bénédictions dans la Sainte-Prêtrise, alors la malédiction sera enlevée de la postérité de Caïn et ils s’élèveront et possèderont la prêtrise.
(Brigham Young, cité dans l’Etoile de mars 1934, page 93)

Young enseigne qu’une peau noire est le signe ou la marque de la malédiction !

Dois-je vous dire la loi de Dieu concernant la race africaine ? Si l’homme blanc qui appartient à la race élue mélange son sang avec la postérité de Caïn, la punition selon la loi de Dieu sera la mort sur le champ.
(Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 10, page 110)

Si ce texte n’est pas raciste, alors la ville de Liège n’est pas arrosée par la Meuse !

La postérité de Cham qui par lui est la postérité de Caïn, selon la malédiction encourue par lui, sera l’esclave de ses frères, elle sera l’esclave des esclaves de ses semblables jusqu’à ce que Dieu enlève la malédiction et nul pouvoir ne pourra l’empêcher.
( Brigham Young, Journal of Discourses, vol 12, page 184)

Caïn a sacrifié son frère. Caïn aurait dû être tué et cela aurait mis fin à cette lignée d’êtres humains. Cela ne pouvait arriver et le Seigneur a placé une marque sur lui, un nez épaté et une peau noire.
(Brigham Youg, Journal of Discourses, vol. 7, pages 290-291)

Le noir serait l’esclave des esclaves avec son nez épaté et sa peau sombre !Quel ami africain prenant connaissance de ces écrits horribles pourrait encore rester dans le mormonisme !

Deuxième témoin: Joseph Fielding Smith

(10ème président de l’Église Mormone)

Les saints des derniers jours, communément appelés mormons, n’ont aucune animosité à l’égard des noirs. Non plus décrits comme appartenant à une race inférieure.
(Joseph Fielding Smith, Deseret News, 14 juin 1962, cité à la page 3 du document IDUMEA. )

Envers du décor:

Caïn ne fut pas seulement appelé à souffrir, mais à cause de sa méchanceté il devint le père d’une race inférieure. Une malédiction fut placée sur lui et cette malédiction se poursuivra à travers son linéage… Des millions d’âmes sont venues en ce monde avec la malédiction d’une peau noire… on leur a fait sentir leur infériorité et on les a séparés depuis le commencement du reste de l’humanité…nous espérons également, dans un esprit de sympathie, de miséricorde et de foi, que les bénédictions seront finalement données aux frères noirs, car ils sont nos frères- enfants de Dieu – en dépit de leur peau sombre, symbole des ténèbres éternelles.
(Joseph Fielding Smith, le chemin de la perfection, pages 94-95)

C’est vraiment l’histoire du vilain petit canard, version Salt Lake City !

Il y a une raison pour laquelle tel homme naît noir avec d’autres désavantages tandis qu’un autre naît blanc avec de grands avantages. La raison est que nous avons eu autrefois un état avant de venir ici et y avons été plus ou moins obéissants aux lois qui nous ont été données là-bas. Ceux qui ont été fidèles en tout là-bas ont reçu de plus grandes bénédictions ici, et ceux qui n’étaient pas fidèles ont reçu moins.
(Joseph Fielding Smith, Doctrines du salut, vol. 1 pages 65-66)

Comprenez bien ! Dutroux, le pédophile bien connu était très fidèle là-bas alors que Martin Luther King l’était beaucoup moins.

Troisième témoin: Bruce Mc Conkie

( apôtre et théologien mormon. )

Il est certain que les noirs, étant enfants de Dieu, ont droit à l’égalité devant la loi, le droit d’être traités avec tous le respect qui est dû à un membre quelconque du genre humain…
(Bruce Mc Conkie , Mormon Doctrine, cité à la page 3 du document IDUMEA)

Envers du décor:

Caïn, Cham et toute la race noire ont été maudits avec une peau noire, la marque de Caïn, ainsi ils peuvent être identifiés comme une caste à part, un peuple avec qui les autres descendants d’Adam ne doivent pas se marier.
(Bruce Mc Conkie, Mormon doctrine, 1979, page 114)

Il n’y a pas qu’aux Indes que le système des castes existe !

Les Indiens d’Amérique ne sont pas non plus épargnés:

… une double malédiction vint sur les lamanites…. ils devinrent un peuple de couleur sombre, dégoûtant et sale, paresseux et rempli de toutes sortes d’abominations… et afin qu’ils ne puissent séduire les néphites, une peau sombre les couvrit.
(Bruce Mc Conkie, Mormon doctrine, 1979, pages 428-429)

Quatrième témoin: Spencer W. Kimball

(12ème président de l’Église mormone)

Les préjugés raciaux sont du diable. Les préjugés raciaux viennent de l’ignorance. Il n’y a pas de place pour eux dans l’enseignement de Jésus-Christ.
(Teachings of Spencer W. Kimball, page 237, cite à la page 3 du document IDUMEA)

Envers du décor:

J’ai observé un contraste frappant entre les progrès du peuple indien aujourd’hui… Ils deviennent rapidement un peuple blanc et agréable…depuis des années, ils  sont devenus agréables et ils deviennent maintenant blancs et agréables comme la promesse leur en a été faite… un frère blanc déclarait joyeusement que son compagnon et lui donnaient régulièrement du sang à l’hôpital afin d’accélérer le processus.
(Spencer W. Kimball, Improvement Era, décembre 1960, pages 922-923)

Si comme l’affirma Kimball, les préjugés raciaux sont du diable, il est alors très clair que le mormonisme est une antre de démons et qu’il ne relève pas du christianisme. Melvin Ballard, distingué auteur mormon écrit les sentences suivantes qui sont une insulte à l’humanité entière:

Des millions d’enfants nés aujourd’hui, une certaine proportion vient au monde chez les hottentots d’Afrique du Sud, des milliers proviennent de mères chinoises, des milliers proviennent de mères noires, des milliers de jolies mères mormones blanches…Je suis convaincu que c’est suite à ce qu’ils firent avant de venir dans cette vie qu’on leur a refusé ce privilège.
(Crusader for Righteousness, page 218 et Church and Negro, page 98)

L’apôtre mormon Mark Petersen va dans le même sens:

Considérons un instant l’immense grâce de Dieu. Un chinois, né en Chine avec une peau sombre et tous les handicaps liés à cette race ne semble disposé que de peu d’opportunité.
(Race problems-as they affect the Church, Août 1954 page 6)

Le racisme mormon ne trouve pas son terreau dans la Bible, mais dans les enseignements du prophète Joseph Smith ainsi que dans la Perle de Grand Prix, ouvrage canonique mormon, ce que reconnaît honnêtement Joseph Fielding Smith:

On a posé cette question: “quelle preuve avons-nous que le noir d’aujourd’hui est le descendant de Caïn, et comment se fait-il qu’il ne peut avoir la prêtrise ? ” Il n’y a pas de donnée précise à ce sujet dans la Bible, et l’histoire profane n’est pas capable de la résoudre. C’est de la Perle de Grand Prix et des enseignements de Joseph Smith …que nous obtenons des instructions à ce sujet.
(Le chemin de la perfection, page 97)

La Bible en effet, ne connaît pas de racisme ! ( Actes 8:26 à 40, 10:34, Matthieu 28:19, Marc 16:15). Il faut aussi faire remarquer qu’aux Etats-Unis et en Afrique Australe, il a existé des membres d’églises chrétiennes foncièrement racistes. Une telle situation était le fait d’individus ou de groupes méprisant le clair enseignement de la Parole de Dieu. Jamais cependant les grandes dénominations au niveau mondial n’ont avalisé une doctrine aussi anti-biblique. Le fondateur du mormonisme quoi qu’en disent les mormons du site IDUMEA était raciste et opposé aux abolitionnistes.

(Ceux qui aux Etats-Unis étaient opposés à l’esclavage des noirs).

Nous aimerions être bien compris, nous n’encourageons pas le système abolitionniste ni ne fraternisons avec ceux qui défendent ses principes.
(Joseph Smith, Messenger and Advocate, vol. 2, pages 295-296, avril 1836)

Question n°13- Les mormons sont-ils abolitionnistes?
Réponse (J. Smith): Non, à moins que libérer le peuple de l’emprise du clergé et les prêtres de la puissance de Satan soit considéré comme une abolition. Mais nous ne croyons pas qu’il faille libérer les nègres. »
(Joseph Smith, History of the Church, vol. 3, page 29, 1838)

L’Église mormone n’hésite pas à tripatouiller le livre de Mormon afin de tenter maladroitement de dissimuler une mention honteuse et gênante. En effet, en 1998 sortait le triptyque (Livre de Mormon, Doctrine et Alliances, Perle de Grand Prix). Si nous prenons la référence de 2 Néphi 30:6, le texte est rendu comme suit:

 …et il ne passera pas beaucoup de générations parmi eux qu’ils ne soient un peuple PUR et agréable.

Or dans les éditions antérieures apparaît une différence notoire:

… et il ne passera pas beaucoup de générations parmi eux qu’ils ne soient un peuple BLANC et agréable » (version de 1962)

Nous croyons que l’article d’IDUMEA n’est que poudre et paillettes lancées au yeux des éventuels surfeurs. Il ignore superbement les 150 années de l’histoire de l’Église mormone pendant lesquelles elle s’est signalée comme étant une organisation raciste, haineuse et totalement dénuée de la charité de celui dont elle porte très mal le nom. A la page 8 de son article, IDUMEA déclare ce qui suit:

Quoiqu’il en soit, la théorie des moins vaillants n’a jamais été un enseignement de l’Église de Jésus–Christ des saints des derniers jours.

De qui se moque-t-on ?

Toutes les citations racistes sont extraites d’ouvrages doctrinaux de grands responsables mormons. Cette doctrine des noirs moins vaillants dans une précédente vie a été avancée et défendue par les plus hautes autorités de l’Église. Ensuite benoîtement, des mormons sans aucune autre autorité que la leur vous trompent en annonçant que cela n’a jamais été un enseignement de l’Église. Pourquoi dés lors avoir confiné les noirs dans ce rôle abject de sous-hommes esclaves des esclaves pendant toutes ces longues décennies si ce n’était pas compris comme étant une doctrine. De plus, pourquoi la déclaration de Spencer Kimball était-elle indispensable ? Il n’y avait pas lieu de légiférer en la matière si cela n’était pas un enseignement de l’Église !

Nous avons visité les divers sites mormons (français et anglais) et il est clair qu’ils ne sont pas trop sérieux ! Nous aurons l’occasion d’ y revenir avec des arguments irréfutables en main. Notre site « Jude 4 » s’attachera dans son prochain article de vérifier que la doctrine d’Adam-Dieu a bien été enseignée par les responsables mormons du 19ème siècle.

  Christian Piette

Commentaires

  1. Michel AMAR-KHODJA

    Innocent comme la colombe et rusé comme le renard.
    Il faut analyser cette réalité à 2 niveaux.
    Sur le plan interne et celui externe de L’Eglise.
    Les hommes qui sont à l’initiative de mouvement religieux, ainsi que leurs successeurs étaient et sont imparfaits, et conditionnés par l’environnement social, “racial”, économique, intellectuel et spirituel de leur enfance,au XIX et XXe siècle. Beaucoup parmi eux ont tenté d’expliquer le monde, mais ils ont eu à cœur de le servir en l’enseignant. Étaient-ils racistes, ou essentiellement le produit de leur société? Sur le plan personnel ce furent de très bonnes personnes, au regard des mœurs et mentalités de l’époque. S’ils vivaient aujourd’hui, ils tiendraient un discours plus près des actuelles avancées scientifiques en génétique. L’Humanité progresse lentement spirituellement. Et Dieu adapte son action à notre rythme.
    Quels sont les fruits de leurs enseignements?
    Des millions de familles fortifiées et tournées vers Jésus-Christ…
    Un véritable défi au monde matérialiste qui nous submerge.
    Un “culte” de la mémoire familiale des ancêtres qui enrichit et adoucit instantanément tous ceux qui s’y essaient.
    Une prédication très dynamique et internationale incarnée par une jeunesse enthousiaste et supportée par leurs proches.
    L’Eglise se renouvelle en permanence. Elle vit!
    Et ses enfants parfois trébuchent, mais Elle vit!
    Elle vit, en partie grâce à l’imperfection humaine.
    Si Joseph Smith avait pris position dans la question de l’esclavagisme des personnes non blanches, les conséquences aurait été telles qu’il n’aurait pu accomplir sa véritable mission:
    restaurer la plénitude de L’Évangile de Jésus-Christ sur La Terre avec toutes les doctrines, alliances, et ordonnances, et bâtiments nécessaires à l’accomplissement de La Parole du Christ ici-bas et aujourd’hui.
    Donc Jésus a choisi des innocents, et c’est par ruse qu’Il l’a fait.
    La prêtrise fut étendue à tout être humain mâle digne de la recevoir à une époque où cela ne scandalisait plus.
    L’objectif de Jésus-Christ est de nous sauver par le perfectionnement personnel et l’exercice de La Charité.
    Dans ce monde confus et pollué par les mensonges et les conséquences des mensonges, il n’existe qu’une seule voie de salut.
    Mais comment la communiquer aux hommes?
    Et même à travers nos imperfections Il y parvient, car Il nous aime.
    On reconnait l’arbre à ses fruits.
    Les barrières socio-culturelles sont de véritables murailles que seule une attitude inspirée véritablement de La Charité du Christ permet d’abattre.
    Notre société n’est pas si différente de celle de l’époque du Christ, et de L’Empire Romain.
    Les discours actuels sur les grands principes de démocratie et de droits de l’homme nous font souvent oublier la véritable finalité de la progression par la civilisation.
    On emporte avec soi pour ultime bagage ce qu’on a compris à propos de Dieu, croyant ou non.
    L’Eglise de Jésus-Christ propose, en transcendant l’imperfection de ses dirigeants et membres, une vision clairement inspirée par Jésus-Christ du Plan que Dieu a préparé pour sauver tous ceux qui viennent à Lui dans la foi, l’espérance et l’amour.
    Telle est ma perception et mon témoignage à propos de L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *