Les Indes et la Chine sont peuplées d’une race ignorante et dégénérée.
Tous cependant entendront la vérité au temps convenableJoseph F. Rutherford,
Santé & Vie, 1932, page 45.

Comme nous l’avons découvert dans le numéro La route droite n°3, jusque 1978, l’église mormone était foncièrement raciste . Mais il serait surprenant sans doute de vérifier que l’organisation des Témoins de Jéhovah ait pu tomber dans un tel travers. Et pourtant, ce fut effectivement le cas. Les citations sont nombreuses et nous nous permettront de constater que cette organisation a des prétentions que les simples faits ne corroborent pas.

 Réponse: S'attacher au seul bon berger - le Seigneur Jesus, et refuser toutes organisations racistes !
fig. 1

Quelle est tout d’abord la propagande pour le grand public ? On ose affirmer que les Témoins de Jéhovah du vingtième siècle n’ont jamais été racistes:

On observe une fraternité chrétienne exempte de distinctions raciales parmi les Témoins de Jéhovah du XXème siècle.
(Comment raisonner à partir des Écritures ?, 1986, page 298)

La “Tour de Garde” enseignait à la fin du 19ème siècle, que Cham était le père de la race noire. Cham serait un dégradé ce qui constitue ici un clin d’oeil approbateur adressé à l’église mormone:

La race noire est supposée descendre de Cham dont la dégradation spéciale est mentionnée en Genèse 9:22, 25.
(La Tour de garde, 1er août 1898, page 230, édition anglaise)

Un tel enseignement apparaît de nos jours encore dans les livres de l’organisation. Nous en voulons pour preuve le livre intitulé “La vie éternelle dans la liberté des fils de Dieu”, édité en 1966 en anglais et en 1969 en français. Vous constaterez que Cham sur cette gravure est bien représenté avec une peau sombre alors que ses deux frères sont blancs.

Passons maintenant le cap du XXème siècle et découvrons d’autres citations:

Les blancs sont plus intelligents que les autres hommes !

Le secret de la plus grande intelligence et aptitude de la race caucasienne (blanche) peut être dans une grande mesure attribué sans aucun doute au mélange de sang entre ses diverses branches et ceci a été évidemment conduit en grande partie par des circonstances sous contrôle divin.
(La Tour de garde, 15 juillet 1902, page 216, édition anglaise)

Les noirs ne sont bons qu’à servir l’homme blanc !

Il n’existe pas de meilleur serviteur dans le monde qu’un homme de couleur et la joie qu’il a de rendre des services fidèles est une des joies les plus pures dans le monde.
(L’âge d’or, 24 juillet 1929, page 702, édition anglaise)

La ségrégation raciale est légitimée !

Bien qu’il soit vrai que Dieu ait fait sortir toutes les nations d’un même sang, néanmoins dans les conditions présentes imparfaites, une sage ségrégation est sans doute un avantage pour tous ceux qui sont concernés.
(L’âge d’or, 1er octobre 1919, page 8, édition anglaise)

Les noirs ne peuvent atteindre la perfection à cause de la couleur de leur peau.

Mais un jour, cela changera !

La doctrine de la restitution a également soulevé une question ! Comment les hommes peuvent-ils être amenés à la perfection ? Et quelle était la couleur de la peau à l’origine ? On peut maintenant répondre à cette question. Dieu peut changer la peau de l’éthiopien en son temps.
(La Tour de Garde, 15 février 1904, page 52, édition anglaise)

Le texte suivant est burlesque, mais il était significatif de la politique des Témoins de l’époque:

C’est au Pasteur William H. Draper, ministre de l’Église “Logan Memorial” à Washington qu’il a été échu de donner une réponse affirmative et vivante à la fameuse question biblique: l’éthiopien peut-il changer sa peau et le léopard ses taches ? Alors qu’il était aussi noir que du charbon, le pasteur Draper est devenu blanc… ses fidèles déclarant que sa couleur a changé en réponse à la prière. Il y a quelques années, Draper était employé par un homme blanc qui lui fit remarquer que s’il avait la peau blanche comme son patron, il serait bien plus heureux. Étant au service de cet homme, Draper fit une expérience religieuse. A partir de ce jour, il pria instamment afin de devenir blanc. Il y a trente ans, sa prière commença d’être exaucée. Il ressentit tout d’abord une sensation de picotement sur le visage et après examen, il découvrit un grand nombre de petits points blancs pas plus grands que la pointe d’une aiguille. Il en fut bouleversé, croyant qu’il avait une maladie particulière, mais il ne souffrait pas en dehors de la sensation de picotement. Tout doucement, les taches sont devenues plus grandes et maintenant après 30 ans, Draper n’a plus la moindre tache noire sur le corps.
(La Tour de garde, 1er octobre 1900, page 296, édition anglaise.)

Pouvez-vous croire après pareille lecture, que Dieu se servirait d’un tel canal de communication ?

Distribuer de la littérature aux Témoins noirs serait du gaspillage !

La raison en est qu’autant que nous puissions en juger, les gens de couleur ont moins d’éducation que les blancs – la plupart étant tout juste suffisante pour leur permettre de lire notre littérature. Notre conclusion, de ce fait, basée sur la supposition que du matériel de lecture distribué à une congrégation de couleur serait gaspillé à plus de moitié et un très faible pourcentage en effet atteindrait de bons résultats.
(La Tour de garde, 15 avril 1900, page 122, édition anglaise.)

Les Chinois et les Indiens sont dégénérés !

Les Indes et la Chine sont peuplées d’une race ignorante et dégénérée. Tous cependant entendront la vérité au temps convenable.
(Joseph F. Rutherford, Santé & Vie, 1932, page 45.)

 

En 1949, l’organisation s’attaque à Abraham Lincoln et vous allez pouvoir en vérifier la raison:

L’apôtre Paul était citoyen romain, né libre, mais il n’a pas essayé d’émanciper les esclaves au prix d’une guerre coûteuse et sanguinaire, se faisant ainsi le prototype d’Abraham Lincoln.
(La Tour de garde, 15 février 1949, page 55.)

Nathan Knorr préférait-il le statu quo ?

Nous croyons que les amis africains comprenant la véritable nature de cette organisation s’éloigneront définitivement des Témoins de Jéhovah.

Des tendances racistes peuvent exister dans certaines situations et provoquer un clivage même au sein de diverses communautés religieuses!

Nous pensons à l’Afrique Australe. Nous ne pouvons que nous désolidariser de tels phénomènes en reprécisant que l’Esprit de Christ ne fractionne pas mais qu’il unit. Adopter pareille ligne de conduite, c’est finalement méconnaître l’amour de Dieu. A mon sens, nous ne pouvons donner la main d’association à des églises qui auraient une politique aussi discriminatoire.

L’énorme différence avec les mormons ou les Témoins de Jéhovah à une certaine époque, réside dans le simple fait qu’ici la responsabilité émane des grands responsables de ces organisations. Soulignons au passage, l’étude toute récente de la Société Watchtower sur le phénomène que nous venons d’étudier:

Les chefs religieux accordèrent leur soutien aux conceptions racistes des négriers.. quant aux noirs, nombre de chefs religieux affirmaient que, de toute façon, ils étaient maudits par Dieu. On tordait le sens des Écritures pour en apporter la preuve. Dans leur commentaire de la bible, les écclésiastiques Robert Jamieson, Andrew Fausset et David Brown écrivent: “Maudit soit Canaan (Genèse 9:25): cette condamnation s’est accomplie avec la destruction des Cananéens, l’abaissement de l’Egypte et l’asservissement des Africains, descendants de Cham”… or, la bible n’enseigne absolument pas que l’ancêtre de la race noire fut maudit. En fait, les Noirs ne descendent pas de Canaan, mais de Cush.
(Réveillez-vous!, 22 août 1993, page 6.)

Parmi ces chefs religieux
– et l’organisation tient à ne pas le préciser –
figuraient Charles T. Russell et Joseph F. Rutherford !

 

Tiré de la route droite n°4

 


Note de l’admin du site:

  • Nous conseillons, ce lien anglophone: http://www.premier1.net/~raines/discrimination.html
    Bien que trés nombreux soient les TJs de couleurs, en 1995, aucune personne de couleur ne faisait partie du corps dirigeant de Brooklin.
  • Selon mes souvenirs, un film réalisé par la STG présentant le siège de Brooklin, le personnel attaché aux “basses” taches (nettoyage, maintenance, etc …) , est quasi systématiquement de couleur.

Fig.1: Image provenant de: “Ce que Dieu attend de nous” – 1996 – Watch Tower Bible and Track Society.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *