Midi-libre

Sogyal Rinpoché, le lama fondateur du centre Lérab Ling de Roqueredonde, dans l’Hérault, centre d’enseignement du bouddhisme tibétain de la congrégation Rigpa, à rayonnement international, est décédé à l’âge de 72 ans. Accusé d’abus notamment sexuels sur des fidèles, il s’était réfugié en Thaïlande depuis 2017.

Réactions en cascade sur son profil Facebook

“La santé de Sogyal Rinpoché s’est détériorée aujourd’hui après une embolie pulmonaire et il a quitté ce monde aujourd’hui à 13H00 en Thaïlande”, selon un message en anglais posté sur sa page Facebook, le 28 août dernier. Le maître bouddhiste était atteint d’un cancer du colon.

Sogyal Lakar Rinpoché était en autres accusé d’attouchements sexuels sur des fidèles. En 2018, l’enquête interne publiée sur ses agissements s’avérait accablante sur la personnalité du lama, et sur le fonctionnement de la communauté héraultaise. Elle venait conforter les témoignages recueillis à plusieurs reprises par Midi Libre.

Une enquête interne accablante

Le rapport avait été rédigé par le cabinet d’avocats Lewis Silkin LLP, basé à Londres. Dans un communiqué, Rigpa reconnaissait “la gravité du rapport de l’enquête indépendante” et “s’engage à prendre en compte les recommandations mentionnées dans le rapport” : écarter Sogyal Lakar, fixer de nouvelles règles de fonctionnement, éviter les abus, revoir la collecte de fonds…

Elle rappelait que Sogyal Rinpoché, l’épithète accolé à Sogyal Lakar lié à ses responsabilités spirituelles, “n’a désormais plus aucun rôle dans l’organisation de Rigpa”. 

Il avait quitté la direction du site de Lodève en 2017 à la suite d’accusations

Sogyal Lakar était né en 1947 dans le Tibet oriental. Il avait pris le nom de Rinpoché (“le précieux”) accolé à de nombreux lamas. Très jeune, il a été reconnu comme la réincarnation du maître Tertön Sogyal Lerab Ling, indique la biographie de son site officiel (sogyalrinpoche.org).

Toujours selon son site officiel, il a étudié en Inde, puis à Cambridge à partir de 1971. Il a commencé à enseigner à Londres en 1974. Un an plus tôt, il avait facilite la première visite du Dalaï-lama en Occident, à Rome. Il l’accueillera ensuite à deux reprises (2000 et 2008) à Lerab Ling, centre principal d’enseignement de Rigpa, créé à Roqueredonde en 1991, après de longues recherches et inauguré en 2008 par le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains.

Il avait dû quitter la direction spirituelle de Rigpa en août 2017 à la suite d’accusations d’abus divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *