BENIN WEB TV,  Par  Edouard DJOGBENOU

Jan 30, 2017

On  en sait un peu plus sur les causes du drame survenu sur certains fidèles de l’église de Jésus-Christ de Banamè, cellules de Porto Novo. En effet, dans la nuit du samedi au dimanche passé, certains fidèles de cette confession religieuse qui entretient la polémique ont fait une expérience inoubliable du moins pour ceux d’entre eux qui ont survécu à cette expérience.

Selon certains rescapés du drame et des proches parents de victime, tout serait parti d’une annonce peu ordinaire des dignitaires de cette confession religieuse qui ont annoncé la fin du monde pour le dimanche 29 Janvier 2017. Une fin du monde qui supprimerait les mauvaises créatures.

Pour sauver son âme et échapper à la mort, il faut faire un rituel dans la nuit du samedi 28 Janvier à minuit jusqu’au dimanche 29 Janvier à minuit. Selon les témoignages recueillis auprès des proches des victimes, le rituel consistait à s’enfermer hermétiquement dans une chambre embaumée d’un encens spécial et éclairée d’une bougie mystique vendue aux fidèles à un prix qui vaut son effet, soit un montant de 24.000 FCFA.

Malheureusement pour ces fidèles, bon nombres d’entre-eux ont succombé lors du rituel. Certains ont perdu la vie sur le champ, d’autres sont tombés dans un coma profond. Selon une source médicale, ceux qui ont succombé lors du rituel sont morts par inhalation du monoxyde de carbone, donc par asphyxie.

Rapprochés, les dignitaires de l’église de Jésus-christ de Banamè affirment n’avoir pas de part de responsabilité dans ce drame social et doutent même que les victimes soient de véritables daagbovis (le nom donné aux fidèles du dieu parfaite de Banamè).

https://beninwebtv.com/2017/01/eglise-de-baname-revelations-drame-de-porto-novo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *